Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma violente mère regrette de m'avoir mise au monde

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1348 lectures | ratingStar_222142_1ratingStar_222142_2ratingStar_222142_3ratingStar_222142_4
Ca devrait être évident pourtant, car vois tu mon enfance n'est que mauvais souvenir, ma mère m'a eu avec un homme marié en 1973, elle a connu un autre homme ensuite qui m'a adopté vu que j'avais pas de père. Il m'a fait une fois un geste déplacé. Toute mon adolescence j'ai vécu dans la crainte qu'il me viole, et, je le disais à ma mère mais elle n'écoutait pas. Mes parents ont ensuite divorcés. Je suis devenue la femme de ménage de ma mère, mon frère et ma soeur, je devais repasser leur linge, faire à manger, entretenir la maison, faire le jardin, dès l'age de 13 ans. Mes amis se moquaient de moi car je ne pouvais jamais sortir. Je me faisais battre si c'était mal fait. Ou insulter! Puis j'ai fugué, je suis partie chez mon petit ami de l'époque, qui m'a fait faire la manche, aller aux restos du coeur.... je me suis marié avec lui étant mon seul repair, vu que ma mère ne voulait plus me voir. puis j'ai eu mon fils ainé. J'ai divorcé, car marre de cet homme qui buvait et me battait à n'en plus finir. Je me suis retrouvée seule avec mon fils, nous étions eu RMI, je me suis réinsérée, mais je mangeais toujours au restos du coeur, car ma mère chef d'entreprise qui payait alors 70000 Francs d'impots par an ne voulait pas m'aider, je pouvais toujours crevé!!! Puis j'ai rencontré mon nouveau compagnon, ma vie a changé! il a pris mon fils comme le sien, j'ai repris le chemain du travail. Nous avons eu une petite fille, nous avons notre maison pour nous 4 et je suis en création d'entreprise. Je me suis sortie de cette vie de misèrable, seule contre elle. Et maintenant au lieu d'être fière elle me crache au visage en me faisant des réflexions humiliantes et dégradantes devant mon conjoint et mes enfants. Il y a deux ans je pense même qu'elle était attiré par mon chéri, je le voyais dans ses yeux. Je n'ai rien dit à personne, mais je faisais des cauchemars les mêmes que lorsque j'étais gamine. Toujours le même chauchemars ou elle veut me tuer avec un pistolet, je cours je cours et j'arrive à la semer... Je lui ais dit il y a deux ans ce que mon père m'avait fait, elle a répondu je m'en doutais car il parait que je me plaignais de ne pas vouloir rester seule avec lui. Je ne m'en souviens plus. Mais elle voulait se servir de çà pour récupérer les parts de mon père dans sa sté. J'ai refusé de lui apporter ce pretexte pour le plumer. Depuis c'est la galère! donc si je ne suis pas parano, si je fais fonctionner ma logique, elle se fou de moi, je lui ais gaché sa vie elle me l'a suffisament répété. Si en 1973 l'avortement avait été autorisé je ne serais pas là. Mais ce qu'il m'écoeure c'est qu'elle a voulu se servir de moi pour ruiner mon père. Je ne veux pas de çà. Mon père je le vois que très peu, une fois par an, j'ai parlé avec lui de ce qu'il s'était passé, il m'a répondu que lorsqu'on est parents on fait des choses qui peuvent traumatiser les enfants alors que ce n'est pas souhaité. En fait il m'a mis un doigt pour me montrer où j'aurais mal lorsque mes règles arriveront. Voilà mon histoire en gros, mais tant de souffrance si vous saviez!!!
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


222142
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages