Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon 3ème enfant m'a aidée à manifester mon affection

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 334 lectures | ratingStar_223177_1ratingStar_223177_2ratingStar_223177_3ratingStar_223177_4
Moi aussi j'ai eu ce rejet de contact pour toute ma famille et je m'en suis reellement rendu compte lors de la naissance de mon 2eme garçon pourquoi je l'ignore ou plutot je pense que dans ma famille on ne manisfestait pas ses sentiments et cela a commencé à s'arreter lors de mon 3eme bébé qui était en demande constante de carresse tout d'abord cette demande m'agressait et je me faisait violence à chaque calin pour ne pas le repousser mais ce petit bonhomme a tenu bon et il s'est accroché il m'a permit de me liberer je me suis fais aidé aussi et beaucoup lu sur ce sujet et ensuite avec ma dernière cela a été plus facile plus libre coté affectif grace à elle qui posait les vraies questions j'ai trouvé les réponses à mon ancienne incapacité à manisfester mon affection avec des caresses et des mots doux et depuis je ne reste pas une journée sans avoir le besoin de les toucher de caresser un bras, un visage, une tête, une main j'en ai un besoin vital que maintenant il faut que je controle dans l'autre sens si mon temoignage peut rassurer quelques mamans j'en serais très contente.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


223177
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages