Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon amour obsessionnel pour mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 611 lectures | ratingStar_140562_1ratingStar_140562_2ratingStar_140562_3ratingStar_140562_4

Pendant plusieurs mois après la naissance de ma fille, mon premier bébé, j'avais un amour quasiment obsessionnel pour elle, je ne faisais rien sans penser à elle, ou aux conséquences que cela aurait pour elle, même me servir un verre d'eau, ma vie entière tournait autour d'elle, je ne lui voyait aucune faiblesse, je passais des heures à la regarder, j'avais du… la laisser même une heure à ma mère (j'appelais après une demi-heure pour savoir ce qu'elel faisait) et quand je suis retournée bosser je pleurais tous les jours au bureau (et le pire c'est qu'elle pleurait à la crèche pendant ce temps-là, quel gâchis).

Quand elle était malade et qu'elle allait chez mes parents, j'attendais avec impatience les mails de mon père qui me faisait heureusement des rapports circonstanciés heures après heures de ce qu'elle faisait, des sourires ou des grimaces, des ml qu'elle avait bu, des minutes qu'elle avait dormi, etc.

Si j'avais pu me couper un doigt pour lui éviter un pleur de 10 minutes, je l'aurais fait sans hésiter.

Quand j'étais à la maison avec elle je ne faisais rien d 'autre que m'occupper d'elle, jouer avec elle la caliner, etc. Et en fait j'admetais parfaitement que ce qui me définissait c'était uniquement le fait d'être la mère de Juliette (, rétrospectivement ! ).

Puis j'ai eu mon deuxième enfant et je me suis vachement calmée.

Il a mis un peu de distance entre ma fille et moi et il était probablement grand temps.

Je ferais toujours n'importe quoi pour mes enfants, je n'ai plus beaucoup de vie personnelle en dehors de mon boulot, pour eux, je suis au bord des larmes quand ils sont très malades, je les trouve fantastiques tous les 3 et je suis très fière d'eux.

MAIS.

Je suis souvent ravie par de courtes séparations, je ne les trouve pas parfaits (et ça ne change rien à mon amour et je trouve quand même qu'ils sont mieux que les enfants des autres).

Je suis moi, et une des composantes de moi est d'être la maman de mes enfants, mais c'est une pièce d'un puzzle complexe.

Mon côté louve a resurgi pour chaque bébé, mais quelques semaines seulement, ouf ! Parce que je crois que c'est aussi lourd à porter pour eux que pour moi et c'est ce qui rend possible d'en avoir plusieurs, je crois.

Isatis, comblée.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


140562
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages