Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

mon fils méprise les marques d'affection

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1410 lectures | ratingStar_8970_1ratingStar_8970_2ratingStar_8970_3ratingStar_8970_4

Pour résumer la situation, j'ai un fils de bientôt 7 ans (dans deux mois) d'un premier mariage qui s'est mal terminé (divorce au bout de trois mois à la demande du père alors qu'il avait à peine 2 ans…) , nous pratiquons la garde alternée, c'est-à-dire une semaine chez moi, une chez son père (nous habitons dans la même ville).

Je suis actuellement enceinte de mon nouveau compagnon (pour août) , et la compagne du papa attend également un enfant… (pour mi-juillet) …

Donc, jusqu'à l'âge de 5 ans, mon fils n'était pas très affectueux : il fallait supplier pour avoir un bisou ou un calin, voir faire le bisou de force. Quand nous rencontrons quelqu'un, il dit "bonjour" et "au revoir" une fois sur deux, et en général pas du tout… Ceci est un premier problème, si vous avez des solutions, je suis preneuse… !! Supplications, colère, menaces, rien ne marche !! Et c'est chez tout le monde pareil : son père, chez moi ou les grands-parents qui le gardent…

Bref, depuis la rentrée, il est devenu plus affectueux, fait des calins sans trop de problème, a un énorme besoin d'affection, cela va mieux.

Sauf que, quand il va chez ses grands-parents paternels (qui le gardent depuis l'âge de trois mois quand même ! ) , impossible de lui faire faire un bisou… Cette semaine, mon compagnon, qui est en congés, garde mon fils, mais n'a pas pu mardi matin, donc je l'ai déposé chez ses grands-parents, en lui demandant s'il voulait rester la journée. Réponse : "non, car je les ai assez vu la semaine dernière !! " (semaine de chez son père). Bon. OK…

Hier, ils sont allés chez une tante qui garde son petit-fils pendant les vacances. Au moment de partir, pas d'au revoir au petit-cousin, car "il lui casse les pieds à le suivre partout !! "

Aujourd'hui, ayant un rendez-vous très important, mon ami a déposé mon fils chez mes parents (ma mère est en arrêt-maladie) en lui proposant de rester dormir. Réponse : "non, car mamie est toujours derrière mon dos, je ne peux pas faire un pas sans qu'elle me suive, etc !!! " (je précise que, pendant mon mariage avec son père, mon fils n'a pratiquement pas vu mes parents, du fait que je ne conduisais pas, et que ça ennuyait le papa…). Donc, maintenant, malgré la distance et le fait que mes parents travaillent toujours, j'essaie de maintenir le contact le plus possible entre eux.

Bref, quand j'ai entendu la réaction de mon fils, j'ai craqué, et je lui ai demandé avec qui il se sentait bien, s'il aimait vraiment sa famille, comment il fallait faire pour lui plaire, et que ce ne serait pas quand ses grands-parents ou ses parents seraient "partis" (sous-entendu morts) qu'il faudrait les regretter !! Bref, je l'ai traité d'ingrat… Mon ami m'a dit que j'avais été trop dure, donc je me suis tue, mais mon fils a pleuré pendant 1/2 heure sans que j'aille le consoler…

Est-ce que j'ai eu raison ou pas ? Vous me direz que tout dépend du caractère de mon fils, mais il faut dire qu'il a su profiter de la situation, et est extrêmement comédien, à tel point que je ne sais plus faire la différence entre la réalité ou pas… Il se pose sans cesse en victime, tout en ricanant en douce qu'il est "malin comme un singe" (selon ses propres mots ! ). Mais c'est un trait de caractère que je reconnais pour être celui de sa grand-mère…

Donc, je ne sais plus, comment lui faire comprendre qu'il ne doit pas mépriser les marques d'affections de son entourage ?

Je précise quand même à sa décharge que je ne suis pas très expansive quant à mes sentiments, mais je n'ai jamais été méprisante envers les preuves d'amour qu'on me donnait…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


8970
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages