Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon père, ce dictateur, manipulateur !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 100 ans
Mail  
| 4021 lectures | ratingStar_122568_1ratingStar_122568_2ratingStar_122568_3ratingStar_122568_4

Ca fait depuis petite que j'admire ceux qui font "ce qu'ils veulent" : c'est à dire ceux qui décident de faire le métier qu'ils veulent, ceux qui font telle ou telle action sans sans vouloir ou craindre des repercussions, ceux qui disent certaines choses avec naturel sans culpabiliser, ceux qui DECIDENT pour EUX MEMES et se donnent CE DROIT. Tout simplement Toute petite, comme presque tout m'était interdit (mon père est PN) , j'ai mené une vie intérieure très riche, je me rêvais libre, je me rêvais décider pour moi, en avoir le droit sans subir les tentatives de manipulation de mon père pour me devier encore et encore de ce que moi je voulais faire, d'être LIBRE. Ca fait un bon moment que je bosse sur moi et à force de progresser et bien disons que l'on ne peut plus se trahir soi même… On se met sur SA route. Et on refuse dorénavant que quiquonque nous dirige. Sinon, quelle sorte de vie j'aurais… A toujours faire comme papa veut… Ce dictateur manipulateur. J'ai donc pris conscience que ma formation n'était pas faite pour moi. Je ne voulais pas le voir pendant longtemps. Résultat je somatisais, je finissais par ne plus y aller en me persuadant que j'avais un problème et en culpabilisant… J'ai donc pris conscience que ma voir est ailleurs, et que j'ai envie de m'épanouir dans un boulot qui est me correspond mieux, dans lequel je me sentirais bien. J'ai envie d'être moi ! Flute !!!!!!!! Et si je choisis et que je me plante ben tant pis, non ? C'est à force de se planter qu'on finit par pousser. Et puis au mooins ce sera MOI qui aurais décidé, MOI qui me serais planté, MOI qui aurait appris. Et pour qui ? Pour MOI. MERDE. Bon. Depuis que j'ai pris cette décision il y a quelques jours, voilà le problème : je n'en dors plus. Je culpabilise à mort même si je ne peux retourner en arrière. J'ai l'impression d'être coupable à mort envers mon père. Je suis terrorisé par ses réactions futures… J'en ai assez de lui et de sa dictature merde… Je sens ma liberté, elle est là, il suffit que je tende la main, mais j'ai l'impression que devenir libre c'est commettre un outrage terrible. Toujours les repercussions, les jugements, les insultes dissimulées… Croyez moi un Pervers Narcissique ça peut vraiment vous detruire… Ce n'est pas que je sois encore une enfant dans ma tête qui a du mal à me séparer de son père simplement, c'est que mon père est un PN et ce genre d'individu… Dur. J'aurai besoin d'encouragements si possible. J'ai mal au ventre à longueurs de journée, comme si j'attendais une sentance… J'ai l'impression d'être un condamné en fuite ! C'est insupportable ! (je sais ça parait exagéré) Dans les actes je ne fais pas ce qu'il veut, mais c'est à l'intérieur de moi, malgré moi, que se situe tout le dilemne. J'etais en recherche de formation cet apres midi, mais à l'interieur de moi, un mal de ventre terrible… une culpabilité "tu n'as pas le droit" qui me rongeait même si rationnellement je sais que cela est faux. Est ce qu'un jour on peut être libre en ayant un père PN ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122568
b
Moi aussi !
8 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages