Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Relations mère-fille : mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2806 lectures | ratingStar_8782_1ratingStar_8782_2ratingStar_8782_3ratingStar_8782_4

Je suis née il y a 24 ans à peu près, mes parents m'ont déjà précédée avec des "bonnes" nouvelles, ils divorcent 10 jours avant ma naissance. Ma mère après quelques mois se remarie et part dans un autre pays en ne ressentant aucune responsabilité envers moi, alors que j'avais moins d'un an. Je suis donc élevée par ma mamie et ma tante, elles m'ont donnée tout ce qu'elles ont pu pour me rendre heureuse ou pour "simuler" une vie de famille normale. Ma mère quant à elle, ne revenait qu'une fois par an pour nous voir.

J'ai donc passé mon enfance seule, solitaire et seule… J'étais très renfermée sur moi-même et cela se voyait à travers ma grande timidité. Mon père ne m'a jamais vue, et il n'a jamais voulu me voir… donc je ne sais pas à quoi il ressemble.

Vers 11 ans, je pars avec ma mamie chez ma mère et son mari et là, jeune comme je suis, je fus outrée de me faire traiter de "nièce" à ma mère. Cette dernière m'a reniée devant tout le monde et disait de moi "sa nièce", fille d'une de ses soeurs. Je me demandais du haut de mes 11 ans ce que j'avais bien pu lui faire parce que malgré tout, j'ai toujours été très sage. Ma grand-mère la pauvre me rassurait en me disant de ne pas faire attention à elle et ce qu'elle dit.

Les années passèrent, je grandis tant bien que mal. Je travaillais fort à l'école parce que c'était mon seul "loisir". Je ressentais cette grosse différence entre moi et les autres enfants normaux, je me demandais pkoi je n'étais pas comme eux. Je voulais moi aussi avoir un père et une mère. Je me plaisais à m'imaginer que j'étais effectivement la fille à ma tante et comme j'étais heureuse quand on sortait avec sa famille !! J'étais aux anges pendant quelque temps pour ensuite revenir sur terre en rentrant à la maison.

J'ai été la petite fille à tout le monde, je vivais de ce qui restait de l'amour qu'ils portaient aux autres.

À ; 18 ans, ma mère (qui a divorcé entre temps) me demande de partir avec elle quelque part dans le monde. Je dis oui, en croyant que je pourrais enfin vivre ce dont j'ai toujours rêvé.

Après des adieux douloureux entre ma mamie et moi, je pars faire face à mon destin. Je remarquais en premier que ma mère n'a pas le ême caractère que moi ni le même comportement que ma grand-mère et ma tante. Elle est renfermée, elle ne veut jamais rien partager, et le pire de tout, elle me ment. Je ne m'en rendais pas compte à ce moment-là, mais plus le temps passait, plus je me rendais compte qu'elle me faisait vivre dans le mensonge. J'ai appris quelques uns de ses mensonges comme celui où elle disait que je suis sa colocataire, ou celui où elle faisait croire qu'elle est la veuve d'un grand militaire, et d'autres où elle mentait sur sa nationalité ou même, sur son nom.

Dernièrement, elle a fait une très grosse bêtise, et elle doit en payer le prix (littéralement). Elle le savait depuis longtemps, mais elle m'a mentie, et elle continue à me mentir. Je ne sais plus quoi faire. Ma grand-mère et ma tante me disent que je suis assez grande pour partir et vivre seule, mais quand je la vois, je me dis que si je pars, elle va rester seule parce que vu qu'elle raconte n'importe quoi, elle n'a jamais pu se faire des amis et encore moins se trouver quelqu'un pour partager sa vie. J'ai peur qu'elle se suicide ou je ne sais quoi. Elle n'arrête pas de me manipuler avec ses larmes, et en me disant que je suis sa seule raison de vivre. Elle a une autre fille (ma demie-soeur) à qui elle ne donne aucune nouvelle et elle dit qu'elle n'a eu qu'une seule fille.

Je me sens responsable de tout ce qui arrive, je ne peux pas m'en empêcher.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


8782
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages