Histoire vécue Famille - Enfants > Relation parents-enfants      (1118 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une mère immature

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 25 ans
Mail  
| 2737 lectures | ratingStar_120628_1ratingStar_120628_2ratingStar_120628_3ratingStar_120628_4

En ce qui me concerne, ma mère était étouffante lorsque j'étais bébé mais en même temps je la dégoûtais. Elle m'a même dit que son accouchement a été le pire jour de sa vie, elle n'a pas eu mal, tout s'est bien passé, mais parce que tout le monde avait les yeux rivés sur moi et que je lui avais volé sa place. Voilà le début de mon histoire ! Ensuite, jusqu'à mes 3 ans, hyper couvée mais je passais la journée avec mon papy qui m'a tout appris, m'a donné beaucoup d'amour. Ensuite, elle a voulu me ressembler, et je devais la conseiller, lui dire quels habits elle devait mettre, quels bijoux, comment se coiffer et ce dès l'âge de 5 ans. Je devais lui dire sans cesse que je l'aimais, qu'elle était la plus belle. Mais jamais de câlins de sa part, juste des gestes brusque, elle me prenait dans ses bras et me tordant dans tous les sens car elle était incapable en fait de montrer une affection normale. Ensuite, elle a voulu me voler mes copines à l'école, les invitait, passait son temps avec nous, leur offrait des cadeaux, du coup mes copines adoraient ma mère et ne comprenait pas mon agacement envers elle. J'ai été son faire valoir aussi. Dès que j'avais une bonne note, je devais le dire à toute la famille pour que tout le monde voit combien sa fille était merveilleuse et donc que tout le monde la félicite de l'éducation qu'elle me donnait ! Période collège : elle me prenait mes cd 2 titres et écoutait mes chansons en boucle en disant qu'elle était jeune. Elle me demandait si j'aurai aimé me marier avec mon père à sa place, s'il m'aurait plu !!!!!!!!!! Elle fouillait partout, je n'avais aucune intimité, envahissante, chantage affectif, "tu verras quand je serai au cimetière, tu n'auras que tes yeux pour pleurer". Et toujours pareil, je devais lui apprendre la vie. J'étais la plus belle chose au monde pour elle, elle me mettait sur un pied d'estale et en même temps, elle me dénigrait d'une seconde à l'autre où là j'étais la fille la plus méchante sur terre. Ah oui, elle a sucé son pouce jusqu'à 40 ans aussi ! Bref, un vrai bébé que je devais prendre en charge et en même temps, j'étais surprotégée dans le sens où je n'avais pas le droit de vivre et elle était tout le temps après moi, j'étais son oxygène. Paradoxal mais je la qualifie d'immature. Après ces quelques bribes de vie, vous devez vous douter dans quel état j'ai aterri et inutile de dire que j'ai du suivre une thérapie pour enfin savoir qui je suis, et couper le cordon car elle avait réussi à me rendre totalement dépendante d'elle malgré mes rebellions et l'indépendance que je clamais haut et fort ! J'ai beaucoup aimé aussi le livre parents toxiques. Ces parents qui n'en sont pas…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


120628
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble…

image

Merilles. C'était le verbe "rattacher" ds la phrase en gras. "rattacher c'est a la fois attacher et renouer, il me semble… enfin c'est ce que moi je comprend par ce verbe. Pour ce qui est des elments culturels et sociaux je pense justement au fait...Lire la suite

Je ressens de la haine envers ma mère

image

J'ai grandi avec des parents qui nous mélaient, nous les quatre enfants constamment à leurs disputent. Le mot est trés faible, car lorsqu'ils se disputaient (ce qui arrivait 2 fois par semaine environ) cela se produisait la plus part du temps en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages