Histoire vécue Famille - Enfants > Secrets de famille      (144 témoignages)

Préc.

Suiv.

Histoire triste

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3730 lectures | ratingStar_9169_1ratingStar_9169_2ratingStar_9169_3ratingStar_9169_4

Je suis flûtiste dans un orchestre semi professionnel depuis 11 ans.

Avant, j'étais payée mais plus maintenant (à cause de tous mes ennuis).

Je continue quand même bénévolement mais c'est dur de supporter les réflexions de mon ami et de sa famille qui me disent que je devrais juste faire un peu de musique pour m'"amuser" plutôt que de continuer à faire mes 40 heures pour l'orchestre toutes les semaines. Pour mon ami, ce n'est pas un vrai travail, mais pour moi ça le reste, même si je ne suis plus payée. J'estime que le chef d'orchestre a une grande confiance en moi pour me garder malgré tous mes ennuis et je ne veux pas le décevoir.

Sinon, je fais un CES de secrétaire dans un lycée. Je ne gagne pas grand chose (la médecine du travail a obligé le lycée a passer mes horaires de 20 heures à 14 heures par semaine). Ca ne me plait pas tellement car la police va me voir sans arrêt là bas mais je continue pour faire plaisir à mon ami. En fait, financièrement, ça ne m'apporte rien vu que mon ami travaille et qu'on nous retire tout ce qui dépasse le RMI.

Sinon, je n'ai plus d'amie proche depuis longtemps. J'ai seulement ma grand mère avec qui je peux parler mais c'est difficile car elle est mise en cause dans l'affaire elle aussi.

J'ai demandé de l'aide à mon père, mais il croit pouvoir tout règler en m'envoyant de l'argent de temps en temps (200 euros la semaine dernière).

Mon médecin généraliste m'aide beaucoup car il connait l'affaire ayant été mis en cause au début (on l'a accusé de ne pas avoir vu à temps que mon fils avait une hémoragie cérébrale mais finalement, les experts ont dit par la suite que c'était impossible qu'il le voit au mmoment de sa visite). Par contre, le SAMU qui m'a envoyée promener au téléphone et qui ne s'est déplacé qu'au bout d'une heure (alors que mon fils était dans le coma) n'a jamais été inquiété.

Je vois aussi une ou 2 fois par mois une psychologue que je connais depuis avant la naissance de mon fils. J'ai vu d'autre psy mais c'est la seule avec qui j'arrive à parler. Elle essaie de me trouver un psychiatre pour me suivre mais ce n'est pas facile car il faut quelqu'un qui ne soit pas suceptible d'être désigné pour faire une enquete sur moi et quelqu'un qui ne connait pas ma famille. Ma tante a été 30 ans infirmière psy, une de ses filles l'est encore, son gendre est psychiatre et ses 2 ex maris aussi, donc elle connait pas mal de monde dans ce milieu et je ne veux pas parler à quelqu'un que ma tante connait même si je m'entend plutôt bien avec elle et qu'elle sait ce que fait ma mère (c'est sa soeur).

Tu me dis de ne pas craquer, mais c'est de plus en plus difficile. Je me suis retrouvée 2 fois les menottes au poignet depuis le début du mois. Je dois aller pointer au commissariat, aller aux convocation du juge, de la police, des experts. Je ne peux pas aller ou je veux, recevoir qui je veux. Et mon ami ne peut même plus recevoir ses neveux et ça crée des tensions avec sa famille. En plus, on risque de se retrouver à la rue bientôt et pour moi, ça veut dire la prison car le juge a dit qu'il me mettrait en prison si j'avais un logement trop précaire.

Je vais m'arreter là, car ça fait beaucoup à lire pour toi.

Je te remercie encore de t'interresser un peu à moi. Je sais que je dois être fatigante avec toutes mes histoires, mais c'est dur pour moi de penser à autre chose.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


9169
b
Moi aussi !
27 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adoption de son beau fils

image

Bonsoir, J'ai été adoptée par mon beau père à l'âge de 4 ans. Je n'en ai aucun souvenir. Mon cas est un peu particulier, ma mère et mon père génétique se sont séparés très tôt. Mon père m'avait reconnue, mais n'avait aucun contact avec...Lire la suite

Message d'espoir pour les deprimes, depressifs!!!

image

C'est ce qui m'aide a m"en sortir et égalEment empéchéR un peu que mes fardeaux rejaillissent sur les épaules de mon enfant et ne l'encombre, car vous étes la preuve que les histoire familiales non réglées rejaissent sur les générations...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages