Histoire vécue Famille - Enfants > Secrets de famille      (144 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai appris que mon père biologique n'était pas celui que je considérais comme mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 4678 lectures | ratingStar_45726_1ratingStar_45726_2ratingStar_45726_3ratingStar_45726_4

Je te conseille de l'annoncer à ton fils qui, à 8 ans, est en âge de comprendre. Je pense qu'il faut lui dire les choses simplement, comme elles se sont passées, sans te laisser trop submerger par les émotions (ce n'est pas facile… je m'en doute) Sans rentrer dans les détails, car ce serait trop long, j'ai appris à 22 ans que mon père biologique n'était pas celui que je considérais comme mon père. Sans avoir eu de preuves concrètes, je m'en étais toujours douté… Le problème c'est que je ne l'ai pas pappris par ma mère, mais par mon père biologique qui m'a téléphoné à 7H du mat' et m'a balancé ça au bout du fil ! Je t'explique pas la douche froide ! Bref, on s'est vu mais je n'ai pas trouvé le courage d'en parler à ma mère pendant encore 5 ans.J'ai fini par lui dire que j'avais rencontré mon père biologique, mais elle est toujours tellement "touchée" par le relation qu'elle a eu avec cet homme (fille-mère à 19 ans et échec de tentative de vie commune) qu'elle ne m'a rien raconté de cette histoire à part que c'était un salaud… J'ai eu la chance d'apprendre ça à un moment de ma vie où j'étais adulte et où j'ai réussi à encaisser, mais je pense que tous ces non-dits m'ont quand-même beaucoup marqués.En effet, pendant des années je n'arrivais pas à avoir d'enfants, et je crois que c'était à cause de ma mère qui m'avait transmise cette peur inconsciente de reproduire son histoire.Quand j'avais 5 ans, ma mère s'est remariée et j'ai 2 soeurs de 27 et 26 ans, qui bien-sûr ne savait rien non plus.Après une courte "thérapie" chez une psy, qui précédait mon lancement dans les tentatives de procréation médicalement assistée (pas de cause pathologique avérée, comme par hasard…) , j'ai trouvé le courage de leur en parler l'année dernière.Même si ça les a choqué, car elles ne soupçonnait pas vraiment ce genre d'histoire, je pense qu'il était nécessaire d'en passer par là pour éliminer tous les tabous, les non-dits dans la famille.Ca m'a fait aussi beaucoup de bien… Je suis d'ailleurs tombée enceinte quelques mois après, grâce à ma 4ième tentative de FIV, et je suis sûre que la "crevaison de l'abcès de ce secret" y est pour beaucoup.La seule personne avec qui je n'en ai pas parlé est mon père "adotpif", enfin celui que je considère comme mon père.Je pense que je le ferai bientôt car la maternité me rend plus forte pour aborder le sujet et je ne veux pas que mon futur bout'd'choux porte, lui aussi, le poids d'un secret qui ne le concerne pas du tout !!! Désolée d'avoir été si longue mais ce n'est qu'un raccourci de l'histoire.Ma conclusion est que la parole est le remède miracle à beaucoup de maux, je l'ai testé et je ne peux rien faire d'autres que le conseiller à ceux qui posent la question.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


45726
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adoption de son beau fils

image

Bonsoir, J'ai été adoptée par mon beau père à l'âge de 4 ans. Je n'en ai aucun souvenir. Mon cas est un peu particulier, ma mère et mon père génétique se sont séparés très tôt. Mon père m'avait reconnue, mais n'avait aucun contact avec...Lire la suite

Message d'espoir pour les deprimes, depressifs!!!

image

C'est ce qui m'aide a m"en sortir et égalEment empéchéR un peu que mes fardeaux rejaillissent sur les épaules de mon enfant et ne l'encombre, car vous étes la preuve que les histoire familiales non réglées rejaissent sur les générations...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages