Histoire vécue Famille - Enfants > Secrets de famille      (144 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon oncle a abusé de moi quand j'avais 5 à 6 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2110 lectures | ratingStar_228221_1ratingStar_228221_2ratingStar_228221_3ratingStar_228221_4

Je vais essayer de vous résumer brièvement mon histoire.J'ai 40 ans, et je consulte depuis peu un thérapeute pour des problèmes de compulsions alimentaires et de prise de poids.Celui-ci travaille à partir de l'hypnose pour essayer de modifier les comportements? je ne connaissais pas cette méthode ; et cela fait la 2ème fois que je le vois.Il a d'emblée posé des questions sur mon passé pour esayer d'en? notamment si j'avais été victime d'agressions ?J'en suis venue avec pas mal de difficultés à évoquer un épisode de mon passé que pendant toutes ces années j'ai tenté de refouler.Vers5-6 ans, j'ai été victime d'abus sexules (attouchements) de la part de mon oncle (frère de ma mère).Ça s'est passé plusieurs fois mais combien de temps ça a duré je ne me souviens plus exactement?Je me souviens qu'il me demandais de surtout ne rien dire, et que la petite fille que j'étais à l'époque avait des crises d'angoisse partagée entre l'envie de parler, sentant bien que c'était mal et pas normal mais incapable de le faire par peur, honte, pressions psychologiques qu'il exerçait.Dejà il y a quelque années, mon médecin traitant à qui je n'en ai jamais parlé ; mais que j'ai consulté pour des troubles dépressifs, était persuadé que je lui cachais quelquechose.Pendant toutes ces années j'ai refoulé tout ça ; enfouissant tout ça dans un petit coin de ma tête.On cotoie toujours l'oncle ; il est invité de toutes les réunions familiales?Aujourd'hui ma colère et ma haine remontent. Le thérapeute que je consulte fait clairement le lien avec mes problèmes actuels (dépression, boulime, instabilité affective et emotionnelle?) et les abus dont j'ai été victime de la part de cet oncle qu 'il qualifie sans détour de "pourri".Et Il hallucine qu'on continue à le cotoyer comme de si rien n'était.J'en ai parlé à ma mère il y a quelques temps ; elle s'est montrée d'abord dubitative. Je pense qu'elle me croit maintenant mais qu'elle est bien embétée : elle adore son frère cadet ; elle lui téléphone chaque dimanche ; le reçois depuis des années. Elle dit que ça s'est passé y a longtemps ; que j'aurais du parler avant, que maintenant c'est difficile?Je suis scandalisée qu'elle continue encore à lui téléphoner et à l'inviter sachant ce qu'il m'a fait, et indirectement ce qu'il leur a fait à eux aussi !J'ai préparé une lettre que je pensais envoyer à cet oncle mais au moment de la faire partir je n'y parviens pas. J'ai peur, peur de sa réaction, peur des répercussions. J'ai même pensé à mettre toute la famille au courant, tout ceux qui aiment ce brave tonton si irréprochable, y compris ses propres enfants.Il vient d'avoir une petite fille, et je n'ai qu'une peur : qu'il réitère sur elle ce qu'il m'a fait !Un ami me dit que ce serait mieux, plutôt qu'une lettre, de débarquer chez lui à l'improviste, de lui faire avouer, que je puisse lire la honte dans ses yeux qu'il me demande pardon. Mais je ne m'en sens pas pour le moment capable. Et puis j'aurais peur qu'il nie tout en bloc.Je me sens mal, salie, je réalise seulement maintenant que ce salop a sans doute gâché ma vie. Et qu'il s'en tire très bien.Aujourd'hui je n'ai aucune relation sentimentale avec un homme. J'ai grossi suite à des problèmes de boulimie.Qu'en pensez-vous ?Que dois-je faire pour me laver de toute cette colère ?La lettre est-elle une bonne idée ? Dois-je couper les ponts avec mes parents qui bien qu'étant au courant l'appellent et le fréquentent toujours ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


228221
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Adoption de son beau fils

image

Bonsoir, J'ai été adoptée par mon beau père à l'âge de 4 ans. Je n'en ai aucun souvenir. Mon cas est un peu particulier, ma mère et mon père génétique se sont séparés très tôt. Mon père m'avait reconnue, mais n'avait aucun contact avec...Lire la suite

Message d'espoir pour les deprimes, depressifs!!!

image

C'est ce qui m'aide a m"en sortir et égalEment empéchéR un peu que mes fardeaux rejaillissent sur les épaules de mon enfant et ne l'encombre, car vous étes la preuve que les histoire familiales non réglées rejaissent sur les générations...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages