Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement à domicile pour mon 3ème enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2584 lectures | ratingStar_98044_1ratingStar_98044_2ratingStar_98044_3ratingStar_98044_4

Donc voila la naissance de mon 3éme bébé était prévue entre le 17 juin (date par rapport à mes cycles) et le 20 juin (date de l'écho) , mes 2 premiers sont nés le jour J et depuis le début j'espère que ce bébé viendra me faire une jolie surprise un peu plus tôt, parce que les fins de grossesse c'est pas ce qu'il y a de plus drole Et puis la chaleur n'arrange rien Avant d'être enceinte je savais déja que je ne voulais pas mettre un pied à l'hopital, j'en garde un trop mauvais souvenir pour mes 2 premiers On ma déclenché 2 fois, malgré tout j'ai jamais eu de périe car je ne le souhaitais pas Pour mon 1er la sage femme a jamais compris ce choix et m'en a fait baver Pour ma fille de toute façon ça été tellement vite que de toute façon la périe aurait pas eu le temps d'agir Ensuite les "soins" qui sont fait aux nouveaux nés à la naissance et qui en fait ne servent à rien à part faire pleurer bébé, Je voulais pas le revivre non plus… Donc j'ai pris avant d'être enceinte la décision d'accoucher à la maison, quand mon chéri m'a parlé de bébé je lui ai éxpliqué tout ça, au début il était un peu perdu et m'a dit on vas y réfléchir C'est devenu une évidence au fur et à mesure que la grossesse avançait, on a fait beaucoup de recherche sur le net, j'ai lu quelques livres dont 1 super : "Pour une naissance à visage humain" qui m'a définitivement convaincue Je suis rentrée en contact avec Cha2001 pour parler de tout ça, elle m'a aidée à trouver une sage femme et m'a beaucoup rassurée Donc voila j'ai été suivie toute ma grossesse par une sage femme libérale extraordinaire, j'ai jamais eu d'examen du col, elle m'a fait passer une sciatique qui me faisait souffrir depuis le début et m'a beaucoup accompagné dans le chemin de l'accouchment à la maison Les rendez-vous mensuels durent environ 1H00 chaque fois, chose que j'apprécie beaucoup Je ne vais pas rentrer dans le détails de chaque mois de la grossesse, et passer directement à la fin Comme je l'ai déja dit j'étais assez impatiente que bébé arrive Le 20 mai 2003: A 16H30 sur la route pour aller chercher mon grand à l'école je commence à avoir des contractions, je rentre m'assoire elles continuent, elles sont régulières toutes les 5 minutes… A 00H00 on finit par appeler la sage femme qui me dit vas dans un bain j'arrive Là les contractions continuent toutes les 4 minutes mais elles sont pas spécialement douloureuses… La sage femme arrive et là miracle plus aucunes contractions Elle écoute le coeur de bébé tout vas bien Elle m'éxamine et verdict… Le col est encore postérieur, à 2 doigts mais c'est pas du tout imminant Je suis déçue mais au moins maintenant je sais que c'est pas la peine d'attendre la naissance pour les jours à venir Le 13 juin 2003: Au réveil j'ai mal au reins, la douleure est régulière, tient mon kinder surprise aurait il décidé enfin de venir Mon homme décide de ne pas aller bosser, milieu de matiné ça se calme, on va marcher le midi histoire de faire avancer les choses mais rien… Ca sera pas encore pour aujourd'hui mais ça commence à travailler Le 15 juin 2003: Aprés un gros calins les contractions commencent, on est en train de manger c'est pas cool J'ai mal dans les reins, elles sont régulières toutes les 5 minutes mais j'avoue que j'y croie plus Je prend un bain qui bien évidement les arréteras… De toute façon je le sens pas pour cette nuit, j'envoie mon homme au lit et attend encore un peu dans l'éspoir que… Et puis rien donc moi aussi je vais me coucher Le 17 Juin 2003: On profite de nos derniers moments avec mon homme pour refaire un calin Résultat : CONTRACTIONS !!!!! Chouette en plus j'ai appris 2 jours plus tot que ma sage femme partait en stage et que donc ça serait sa collègue qui m'accompagnerait si j'ai pas accouché le 18 AM… Les contractions sont douloureuse mais je supporte bien trop bien même je sens que c'est pas normal En plus entre 2 j'en ai qui sont totalement indolore… Je me pose des questions et ça c'est pas bon signe… Je veux pas appeler la sage femme bref ça sens pas la naissance J'envoie une fois encore mon homme au lit parce que le lendemain matin si pas de bébé on a rendez-vous avec les sages femmes à 9H00 en plein centre de Paris… Je me couche vers 2H00 mais j'arrive pas à dormir Au fond de moi je suis trés perturbé par le fait que ma sage femme partent en stage Je voudrait tant que bébé arrive, je lui parle je le carresse et à 2H23 j'ai une énorme contractions… Je me dit chouette il m'a entendu Et la je le sens gésticuler, se nicher et je comprend qu'il va faire un gros dodo… Le 18 juin 2003: Nous voila au cabinet, je suis naze et triste de savoir que c'est pas D qui vas être la pour la naissance, les contractions ont reprise dans la voiture j'en peut plus de ces faux travails On discute et règle les derniers point avec F qui prend le relais On lui explique où on habite, elle nous dit que si demain soir j'ai pas accouché elle passera faire une visite à la maison Elle part pour un rendez-vous et me dit donc à demain soir au plus tard, je lui répond à avant j'espère D. Veut m'éxaminer pour voir où j'en suis parce que j'ai quand même eu beaucoup de contractions… Elle écoute d'abord le coeur de bébé il va trés bien, elle m'examine, mon col est à 4cm très très mou pour elle ça devrait plus tarder (en même temps je suis à terme donc c'est sur que…) Le seul hic c'est que la tête de bébé est encore trés haute et qu'il a énormément de liquide amniotique donc il descend pas… Elle demande à mon homme de pas aller bosser, parce que c'est pour bientot Je rentre à la maison et malheureusement les contractions s'arrêtent… Le 19 juin 2003: Je suis de trés mauvais humeur, j'en ai marre, j'ai peur que ce bébé ne se décide pas à arriver, je suis énorme, je vais encore avoir un gros bébé et si il passait pas… Pour mes 2 premiers j'ai eu le droit à la super perf de syntho pour déclencher les contractions, et si j'étais pas capable de contracter toute seule… Bref je commence à flipper de me retrouver à l'hosto une perf dans le bras alors que je rêve tant de cette naissance en douceur… L'aprés midi mon homme triste de me voir comme ça me demande ce que je veux faire… avec un bide pareil je voie pas ce que je peut faire… et puis j'ai une énorme envie de ménage et de rangement… Je commence à ranger des trucs qui trainent depuis 6 mois, je fait mes poussiéres à fond, mon homme passe l'aspi et moi la serpillére, l'appart brille Je vais m'allonger le temps que ça séche et mon homme à envi d'un calin… Moi dans mon état pas vraiment Et puis je me dit que ça me ferait pas de mal de me détendre un peu et de passer un agréable moment avec mon chéri Je me rend compte que je lui rend la vie dure ces derniers temps à part raler et pleurer je sais pas faire grand chose 16H20 il part chercher mon grand à l'école, ma puce dort encore je me rhabille et v faire pipi et la bizzar, je me sens pas bien sur les toilettes… J'ai trop mal c pas normal… 16H30 j'ai une contraction, et là je sais que ça y est c'est le début du travail j'ai mal à pleurer… Mon homme rentre je dit rien, mon fils à son bulletin de maternelle on le lit et regarde les évaluations je souffre c'est térrible mon homme s'en apercoit vite Je panique je sais pas quoi faire avec les petits est ce que je les fait garder ou non… Justin à école demain j'ai pas envie de le trimballer partout Je réfléchit et je sens que c pas imminant pour les 2H00 donc je décide de les garder on les couchera juste vers 19H30 C'est un peu génant parce qu'ils me voient souffrir, je marche au maximum, je souffle, je pleure c'est fou ce que c'est douloureux… Mon homme vas baigner les petits et pendant ce temps je fait un truc que j'avais jamais fait, je prépare toutes les affaires pour l'accouchement, je les pose sur le lit, je re vérifie la liste c'est bon on a tout… F appelle pour savoir à quelle heure elle peut passer ce soir et la mon chéri lui dit que le travail à apparement commencé, les contractions sont trés douloureuses elle veut venir de suite et demande à mon homme d'en parler avec moi et de la rappeler Je lui dit que je préférerait qu'elle arrive plus tard quand les petits seront couchés, elle aurait voulu venir de suite car le trafic était fluide mais elle respecte ma demande On fait manger les petits, je donne le repas de Sarah mais je suis obligée d'arréter entre 2 cuilléres mes mains tremblent sous la douleur que j'éssaie de cacher à cause des enfants… Mon fils me demande si ça vas, je lui répond de pas s'inquiéter que tout vas bien Aprés manger ils jouent un peu je suis pas préssée de les coucher j'attend que F. Arrive Je fait les 100 pas dans le couloir, me retient au mur quand une contraction arrive… Je souffle comme je peut Je vais m'enfermer dans ma chambre je pleure, je m'allonge et demande à mon homme de prendre une derniére photo de mon gros ventre Je prend l'air à la fenêtre… 19H30 je décide de coucher les enfants, ils comprennent que quelque chose se passe on se fait un gros calin et me voila enfin seule avec mon homme Je vois l'heure et commence à me demander ce que fait F. La douleur commence à être insupportable j'aimerais qu'elle arrive maintenant J'ai faim et je me rend compte que j'ai rien avalé depuis le matin Je me fait un sandwich au fromage, ça fait du bien de manger Depuis le début je boit énormément, j'ai tellement chaud… Le seul hic c'est que je supporte vraiment pas de m'assoir sur les toilettes F. Appelle, il y a des bouchons sur la route elle fait de son mieux pour arriver au plus vite 20H30 enfin la voila, elle prépare son matériel, stérilise les ciseaux pour couper le cordon et me demande où je veux accoucher, pour moi c'est une évidence depuis le début mon bébé naitra dans le salon On s'installe, on discute entre 2 contractions… C'est vraiment super comme ambiance F. Écoute le coeur du bébé pour voir comment il va, elle me dit il est parfait ce bébé Je suis allongé dans le canapé, Françoise s'occupe de moi elle me reléve le dos avec une couette, mon homme s'assoie pret de moi, il me tient la main, à chaque contraction je lui sert la main, je cherche son regard, il me rappel comment réspirer ce qui m'aide beaucoup car j'arrive pas à gérer la réspiration pendant les contractions F. Et mon homme me donne à boire réguliérement, F. Ouvre les fenêtre pour pas que j'ai trop chaud Je marche encore F. Déplace son appareil pour le coeur de bébé, elle l'écoute pendant les contractions et me dit c'est super ton bébé il s'en fou de tes contractions Je m'assoie à l'autre bout de la piéce, mon homme pret de moi toujours à me tenire la main, F. Nous suit on discute, les contractions se sont rapproché ça devient infernale… J'ai l'impression que je pourrais jamais me relevée de la chaise, vas bien falloir car je doit faire pipi… Mon homme m'accompagne j'ai l'impression d'être une contraction vivante, il me raméne vers le salonje suis plus capable de marcher, F. Reprend le coeur de bébé, je sert les mains de mon homme, je gémie, F. M'aide à sortire des sons grave pour accompagner la contraction Mon homme me tient les mainset avance avec moi vers le canapé à partire de ce moment mon regard ne quittera plus le sien, c'est lui qui m'aide à réspirer, à avancer, on forme plus qu'1, je me rend compte à quel point je l'aime, je pourrais tout donner pour lui mais c'est pas le moment Il m'aura fallu 30 minutes à peu prés pour faire les quelques métres qui me séparée du canapé… Je me met à genoux sur le canapé je m'aggripe au dossier, le travail change je sens qu'il vas falloir pousser, je regarde F. Et me laisse aller à pousser, mon homme se met dérriére moi pret à acceuillir son fils Je rentre en moi même, je me rend plus compte de ce qui se passe autour, j'ai des longues pauses entre les contractions ce qui me fait un bien fou Mon homme enléve ma culotte, je peut me laisser aller totalement A chaque contractions je descend mes fesses et je pousse, F. Et mon chéri discutent tout bas je leur demande ce qui se passe Rien, mon homme ne voit pas encore la tête, la poche des eaux c'est légérement percée, ça coule un tout petit peu… Je continue de pousser je sens quelquechose sortire je me retrouve à 4 pattes dans l'eau, c'est la poche des eaux qui vient de percer 1 Minutes aprés j'ai de nouveaux une contraction, je pousse trés fort je sens mon bébé arrivé dans mon sexe, ça brule j'ai l'impression qu'il vas me déchirer j'ai peur et j'arréte de pousser… Je recommence à la contraction suivante je pousse de toute mes forces, ça brule, je crie je pousse et voila je sens la tête de mon bébé passée, j'ai plus mal, j'entend mon homme dire c'est magnifique avec une émotion énorme J'attend une contraction pour recommencer à pousser, ça fait drole d'avoir la tête de mon amour entre les jambes… Elle arrive, je pousse je sens son corps quitter le miens mon homme le rattrape et le pose sur le canapé entre mes jambes, je pleure de bonheure, mon homme me demande ce que c'est je baisse les yeux et j'aperçoit ses tésticules sous les fesses, je lui dit c'est un garçon en pleurent Je remerci ce bébé merveilleux de nous avoir fait vivre ce rêve intense, je remercie F. De faire un si beau métier et d'être aussi merveilleuse Elle me répond merci à vous pour ce merveilleux moment Je me léve pour prendre mon enfant dans mes bras, F. Ramasse les alaises et prépare le canapé pour me coucher dedans, mon homme nous prend en photos F. Et mon homme m'aident à m'allonger, nous voila ensemble on est bien Je demande à quelle heure il est né il été 00H20 , F. Me dit qu'à vue d'oeil il doit faire 4.500KG. F. Aide le placenta à sortire mon bébé commence à réspirer par petit coup, il est toujours accroché au cordon ça me rassure, le placenta sort, on attend que les échange entre lui et le bébé soit finit pour couper le cordon. C'est mon homme qui coupe, il est tout fiére F. Le vérifie tout vas bien, on le met dans des sacs et dans le frigo on vas l'entérrer dans un pot de fleure F. Vas s'allonger un peu dans mon lit et nous laisse ensemble Elle revient 30 minutes aprés, on mesure Jérémy il fait 53cm, on prend son PC 38Cm wow !!!!!!!! F. Me dit que j'ai un super bassin à 2H20 elle me fait une prise de sang car je suis de rhésus -, ensuite elle m'aide à aller prendre ma douche, puis à me mettre au lit et s'en vas… Nous voila enfin ensemble, une nouvelle vie commence, on est fou de joie Aprés pesée sur une balance mon tit gars fait 4.680KG Jérémy est donc né le 20/06/03 à 00H20 il pesé 4.680Kg pour 53Cm, C'est un bébé trés calme, adorable qui fait le bonheur de ses parents et de son frére et sa soeur J'ai vécue le moment le plus beau et le plus intense de ma vie, je ne regrétte pas ce choix et si un 4éme bébé se présente il naitra pour sure à la maison dans l'intimitée ------------------------------ -------------- Naissance d'Esteban à la maison, par cha2001 Enceinte de mon deuxième enfant, j'ai commencé à m'interroger plus profondément sur la manière dont je voulais accueillir ce bébé - mais à 7 mois de grossesse. Pour la naissance de Luna j'avais choisi une maternité "avancée", censée respecter la nature jusqu'à un certain point, favoriser l'allaitement etc., mais l'expérience avait été à l'opposée des promesses. Accouchement déclenché pour dépassement de terme, donc médicalisé au possible, et la suite avait été épouvantable. J'avais choisi cette fois-ci une autre maternité très bien "notée", en me disant que de toutes façons pour l'allaitement et le reste, je ferai respecter mes choix. Mais en lisant plusieurs livres sur la naissance, et en commençant à fouiner un peu, je découvris peu à peu que je voulais bien plus (bien moins ? ) que ce que l'hôpital me proposait dans son pack naissance… Je découvrais que l'on pouvait être accompagné par une sage-femme, incroyable ! , et j'en contactais 2 qui avaient un plateau technique dans une clinique, mais vu mon terme, ils n'avaient plus de place. Puis je découvris l'accouchement à la maison. Je pensais que c'était plutôt réservé aux hippies du Larzac pour leur 6ème enfant, à vrai dire. Puis des gens formidables m'ont parlé de cette possibilité, des sages-femmes aussi, qui nous ont mis en contact avec des parents ayant vécu cette expérience. Mon homme, qui était très réticent, en est venu peu à peu à accepter cette idée jusqu'à en être pleinement convaincu quand nous avons rencontré la sage-femme qui a bien voulu nous accompagner. Nous avons aussi découvert à quel point c'était mal vu, et après la violence des premières réactions dans notre entourage sur l'accouchement à domicile, nous avons décidé de ne plus en parler jusqu'à la naissance. En revanche l'haptothérapeute qui nous suit nous a soutenu pleinement, et nous avons fait 2 séances conjointes avec la sage-femme. Et puis… Après ces 2 derniers mois particulièrement pénibles, non à cause de la grossesse mais des circonstances familiales tristes et d'une épouvantable sciatique qui m'empêche de dormir et me fait beaucoup souffrir, me voilà à terme. Le terme "officiel" est le 11, mais pour moi selon mes cycles c'est le 7. Au cours de ces 2 mois aussi nous avons remis en cause l'hôpital et la fatalité des accouchements médicalisés, et nous avons beaucoup tourné et cherché jusqu'à choisir d'accueillir Esteban chez nous. Nous avons eu la chance de tomber sur des personnes merveilleuses qui nous ont aidés, et de rencontrer la sage-femme qui peut nous accompagner, bien que le terme soit très proche. Et ce jeudi 7 novembre au soir justement, les contractions commencent… C'est régulier, toutes les 7mn, assez fort, dans le bas du ventre, je sens que c'est parti, la machine se met en marche. Je perds du bouchon muqueux, ça me fait drôle. Je vais en perdre out du long de l'accouchement, très intrigant pour moi-même si on peut en refabriquer, ça me surprend à chaque fois. Il est 23h30, ma famille dort et je parle avec Hélène par Internet, ma petite lumière verte qui va m'accompagner toute la nuit. Les contractions se rapprochent, toutes les 4mn, mais je sais que j'ai le temps. Je vais prendre un bain, et quel bonheur de découvrir que je peux m'allonger dans la baignoire : ça faisait 2 mois qu'à cause de la sciatique je ne pouvais pas supporter cette position. Les contractions s'espacent mais restent régulières. Je m'allonge ensuite, il est 2h, et je somnole entre 2 contractions jusque vers 4h où elles sont trop gênantes pour que je puisse rester en demi-sommeil… Je retrouve mon Hélène sur Internet qui m'attend. Elle est aux Etats-Unis donc il n'est pas 4h du matin pour elle, mais elle veille tout de même pour m'accompagner. Je pense qu'elle est bien plus nerveuse que moi, qui suit extrêmement sereine, un état d'ailleurs que je ne connais pas vraiment - je suis plutôt du genre un peu speed légèrement angoissée ; -). Hélène compte les minutes entre les contractions avec moi, elle sait qu'il y en a une quand je cesse d'écrire. Elle me presse de réveiller mon homme, d'appeler la sage-femme, mais je sais qu'il me reste un bon bout de chemin. Elle me tient la main virtuellement, c'est bon d'être entre femmes, entre amie dans ces heures qui précèdent le "vrai" début du travail, le moment où le jour se lèver.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


98044
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages