Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement à domicile

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 580 lectures | ratingStar_519502_1ratingStar_519502_2ratingStar_519502_3ratingStar_519502_4
Notre 1er bebe est ne il y a presque 3 semaines. Voila le recit de mon accouchement. Si tu as des questions, je serai heureuse de te repondre. J'habite en angleterre et je depends d'un hopital qui encourage les accouchements a la maison, je sais que la situation est très differente en France. Au debut de la grossesse, la SF m'avait demande si je souhaitait accoucher a la maison ou a l'hopital. J'avais repondu a l'hopital bien sur (en pensant, quelle drole d'idee) Et puis j'ai commence a lire des sites internet sur l'accouchement en general et petit a petit, l'idee a fait son chemin. La grossesse et l'accouchement sont des processus naturels, pas des maladies. Sauf en cas d'urgence, toute intervention "medicale" aussi minime soit-elle. Rompt l'equilibre du processus et en entraine d'autres. Quand j'ai dit a la SF que j'avais change d'avis, elle a souri et dit que l'on pouvait preparer un accouchement a la maison et changer d'avis le jour J si besoin. J'étais heureuse de cette decision, un peu anxieuse de la douleur mais sereine. Pendant les cours de prepa a l'accouchement, j'ai pu essayer une piscine de naissance et trouve que c'était extremement rassurant. Donc voila, piscine louee, livree le lundi, 15 jours avant la dpa. Je bois des tasses d'infusion de feuilles de framboisiers pour tonifier les muscles de l'uterus, je prends des gelules d'huile d'onagre pour faire murir le col, on fait des grandes marches soit dans un parc soit en ville (il nous reste pleins de courses a faire) … pas envie qu'il soit en retard mon bebe ! Et le mardi soir, on a de la famille a diner. J'ai des contractions + - fortes depuis 2 jours mais je marche pour les ignorer et je n'en parle pas. Personne ne s'apercoit de rien. Vers 21h30, je m'isole dans ma chambre en disant que je suis fatiguee pdt qu'ils prennent le dessert. Je previens mon mari que les contractions sont fortes et frequentes. Ma niece rentre chez elle. Mon mari previent mon frere et sa petite amie qui sont chez nous pour la semaine qu'il faut qu'ils aillent dormir chez ma soeur… et eux ne comprennent pas tout de suite. On appelle la SF pour lui dire que ça a l'air en route. On convient de la rappeler + tard. On eteint tous les lumieres pour ne garder qu'une lumiere tamisee. La maison est toute calme. Vers 1h30, les contractions sont toujours espacees, irregulieres mais tellement fortes que l'on rappelle la SF. Elle nous dit que si les contractions ne sont pas encore regulieres, c'est encore le tout debut. Elle me demande si je "gere la situation" et on lui dit oui, j'ai peur de paraitre douillette de lui dire que je voudrais qu'elle vienne. On convient encore de la rappeler dans quelque heures. Au debut, je marche dans l'appart entre les contractions et me mets a 4 pattes quand elles arrivent. Puis petit a petit elles s'intensifient, et elles deviennent vraiment trop fortes si je suis debout. J'ai fait une grosse boule avec toutes les couettes et tous les oreillers que j'ai trouves dans la. Maison et je suis semi-assise sur le cote. Et zut, j'ai tout oublie des cours de prepa sur la respiration ! J'arrive a respirer au debut de chaque contraction puis elles durent et je perds le fil mais j'arrive a ne pas contracter le reste de mon corps. J'attends qu'elles passent. Heureusement, les contractions resteront toujours espacees et je me rendors entre 2 donc je ne trouve pas le temps trop long. Vers 3h du matin, je sens une contraction très forte et un crac, la poche des eaux vient de se rompre et mon corps se plie en 2 tout seul, je sens que ça pousse sans que je ne fasse aucun effort. Je panique en me disant que les contractions vont être + douloureuses maintenant et que mon bebe n'est pas. Protege de l'effet des contractions. Je me mets sous une douche chaude, aucun effet. Mon mari appelle la SF qui debarque pas longtemps après, toujours en pyjama. Je lui demande si on peut enfin remplir la piscine et elle dit qu'il n'y aura pas le temps, le bebe sera la avant, qu'elle voit deja la tete. Elle le repete plusieurs fois mais je ne comprends pas. Je me dis, ça y est, c'est tout ? Elle m'encourage, me rassure, m'aide a respirer, appelle l'hopital pour les prevenir qu'elle est la, reveille la 2eme sf. Tout se fait dans le calme, elle me rassure en permanence que tout va bien, que je m'en sors. Très bien. On dirait que le temps est suspendu. Mes contractions n'ont plus l'air douloureuses. La seconde SF arrive, je suis a genoux appuyee sur le canape et petit a petit le bebe descend, je n'ai pas aussi mal que ce a quoi je m'attendais. Les contractions sont tellement fortes que je n'arrive pas a ralentir la tete qui sort trop vite pour eviter une petite dechirure. Je crie de toutes mes forces non pas de douleur mais pour faire sortir l'energie. Elle me dit ça y est la tete est sortie, puis une main. La seconde contraction pour faire. Sortir le reste du corps ne vient pas alors je crois qu'elle la tire un peu mais je ne suis pas sure. Et voila ma petite fille est nee, elle lui debarbouille juste le visage, me la tend et nous enroule toutes les 2 dans une serviette bien chaude. Et la, moment magique, elle ne pleure plus, regarde autour d'elle. Dans les yeux de mon mari, je lis la stupeur et la joie. Le temps est veritablement suspendu, je sais qu'elle va s'appeler Odaline même s'il nous faudra encore 3 jours pour decider. Je sors peu a peu de ma torpeur. On attend que le. Cordon arrete de battre et mon mari - tout emu - le coupe. Le placenta sort tout seul au bout de 15 minutes. Apres un long moment, je tends notre bebe a mon mari qui la met contre sa peau pdt que les sf s'occupent de moi. L'une des sf m'aide a prendre une douche bien chaude, j'ai un peu la tete qui tourne. Je me mets sous ma couette, mon bebe contre moi et elle commence a teter tout de suite ss problème. Unr grande tasse de chocolat chaud et deux tartines grillees me redonnent des forces. On passe un long moment tous les 3 dans notre lit. La SF finit ses notes dans le salon puis vient nous voir. Elle pese Odaline, la mesure, verifie que tout va bien mais c'est tout. Elle nous laisse tous les 3, il est presque 6 heures, l'heure de reveiller toute la famille avec la bonne nouvelle. On passe quasiment toute la journee au lit, trop occupes. A regarder notre princesse pour dormir ! Ni l'une ni l'autre n'avons recu aucun anesthesiant donc elle est très alerte et a les yeux grand ouverts. Et voila notre histoire, je ne dis pas que je recommencerai des demain matin. Mais je sais que j'espere que mes autres enfants pourront avoir une entree dans la vie aussi calme.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


519502
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite