Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avec un accouchement à domicile, on prend mieux soin de la mère !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 304 lectures | ratingStar_218864_1ratingStar_218864_2ratingStar_218864_3ratingStar_218864_4

Dire que j'ai été traumatisée par mon accouchement serait un bien grand mot, enfin je pense l'avoir été dans une certaine mesure mais j'ai pu passer outre. J'ai eu accouchement par les reins moi aussi pour mon ainée, pareil, dos contre mon dos, c'était absolument insoutenable, j'avais l'impression qu'on me torturait littéralement, je me souviens d'ailleurs m'être fait cette reflexion, j'ai hurlé comme jamais et si la fenêtre avait été ouverte, j'aurais sauté je m'attendais à avori mal, mais je ne pouvais pas envisager qu'avoir si mal fut possible… Les mois suivants je me suis sentie à la fois fière d'avoir réussi mon projet et d'avoir offert cette naissance à ma fille, mais aussi terriblement vulnérable d'avoir pu ressentir une telle douleur sans mourir et parfois très angoissée par ça (je ne sais pas comment l'expliquer mieux, je me suis juste dit que ça n'aurait pas du être possible, d'avoir aussi mal sans perdre conscience). Heureusement j'ai eu un super accompagnement pendant cette naissance qui a fait que malgré la douleur immense, je ne me suis pas sentie en souffrance psy pendant le travail. Pour mon second bébé, j'avais le même projet (dans la même structure) , j'avais peur de l'accouchement pendant ma grossesse mais plus de tomber sur une mauvaise équipe le jour J et que mon projet ne soit pas respecté que de la douleur en elle-même, elle passait au second plan. Finalement j'ai perdu les eaux en début de travail, ça a duré 7h avec des contractions très rapprochées et intenses, mais le bébé était cette fois bien placé, et ça n'avait RIEN à voir, niveau douleur. C'était fatigant, éreintant parce que long et intense, mais ça a été… (et cette fois, il y avait 5 accouchements simultanés, donc j'ai eu un accompagnement minimaliste -ce qui m'a tout à fait convenu). Bref, tout ça pour dire que d'accoucher par les reins, pour moi, ça a été mille fois pire que mon second accouchement. Et que pendant ma seconde grossesse, à la fin, j'ai tout fait pour que mon bébé soit dans la bonne position le jour J, et par chance ça a fonctionné. Tu éprouveras peut-être le besoin de faire une psychothérapie quand tu attendras ton prochain bébé, ça pourra sans doute t'aider… Et en AAD, tu es beaucoup mieux soutenue et encadrée qu'à l'hopital, parce que la sf reste à tes cotés, alors qu'à l'hosto, si c'est le rush, t'as plus qu'à te débrouiller seule… et un transfert reste toujours possible, notamment si la douleur est insupportable. Tu as peut-être l'option plateau technique, sinon ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218864
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages