Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai accouché à la maison sans l'avoir prévu !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_218486_1ratingStar_218486_2ratingStar_218486_3ratingStar_218486_4

Je sentais depuis le début de la journée que c'était enfin le jour J : le midi déjeuner frugal au cas où. J'ai vu mon gynéco à18h qui pensait que ça se passerai cette nuit ou au plus tard 24h après. Cette journée là, j'ai beaucoup porté mon fils ainé (21 mois) car j'avais beaucoup de rv, qu'il pleuvait, que j'étais pressée… En rentrant de ce rv, j'ai appelé ma mère qui était à 1h de route. Je lui ai dit ça y est c'est pour cette nuit. À 20h30 elle emène mon petit lou, et tranquillement on part à la mater. Le problème en arrivant devant : plus une seule contraction… bon vu l'heure… un bon petit macdo enfin… par pour tout le monde : moi je bavais devant tellement j'avais faim, mais je me souvenais des conseils de la mater, alors bon. Et là chouette une belle contraction ! On retourne à la mater et cette fois on sort de la voiture !! Il est 22h, et jusqu'à 22h30 on me fait un monitoring. "Désolée Madame, vous n'avez pas eu de grosses contractions, et en plus vous n'avez pas l'air d'avoir mal. Revenez quand elles seront fréquentes et douloureuses" Retour à la maison, une belle contraction au retour (moi qui voulais accoucher sans péridurale, je me dis qu'il est tard, je suis un peu fatiguée, et quand même ça fait un peu mal… finallement je demanderait une péri) coup de fil à ma mère qui, un peu détendue passera une bonne nuit… Mais moi j'avais trop faim. Je demande à mon mari de me préparer des pates pendant que je prends un bain, histoire de passer le temps, avec ma montre à côté pour calculer l'espassement des (rares) contractions. Oui ! Une contraction ! Le compte à rebours commence, et je regarde ma montre en espérant une autre pas trop éloignée. Là je ne suis pas déçue. Il est 00h… je pousse un cri, mon mari accourt. J'étais clouée dans mon bain, et il essaie tant bien que mal de me sortir. Il me soutient jusqu'au lit, en voyant au sol de drôle de traces qui ne semble pas être de l'eau : la poche des eaux s'est percée dans l'eau du bain ! Appel d'urgence au samu (erreur… on aurait du appeler les pompiers) , qui nous disent d'attendres les pompiers (très marrant) Je sens sous mes doigts quelque chose d'incroyable, de doux, je n'oublirais jamais… Je demande à mon mari de toucher à son tour cette petite chose pour voir si c'est bien ce que je pensais… Il appelle immédiatement la mater, pour avoir la sage-femme - ma femme accouche ! - ne vous inquiétez pas monsieur, on arrive ! - mais… elle a raccroché… pour aller nous accueillir à la porte ! Mon mari rappelle. - Attendez les pompiers… - mais oui mais là, JE VOIS LA TETE !!!! -… MERDE… La suite : un accouchement un peu bruyant (les voisins ont eu peur) 20 minutes après avoir perdu les eaux, la tête sort, entre les mains de mon mari Restent les épaules, et là, c'est tellement sensible que mon mari ne peut même pas me toucher. Je me redresse un peu et vient délicatement sortir l'épaule de notre petite fille. Elle glisse doucement (quelle douceur incroyable encore) et vient se déposer dans les bras de mon mari, la sage-femme émue (toujours au téléphone, pour essayer sans grand succès de nous aider) entend le premier cri de notre bébé. Il est 00h25. Mon mari dépose ce tout petit sur moi, moment intime, fou à trois. Les pompiers arrivent 5 minutes après et m'aide pour la délivrance. Ils coupent le cordon et me disent de garder bien contre moi ma fille pour qu'elle ait chaud (que j'ai aimé ça ! ) Le samu arrivent avec tout leur matos bruyant dans notre cocon redevenu silencieux. Couverture de survie pour le bébé mais quelle horreur ce bruit sur ses oreilles délicates. Ils nous ont emmené, chacune dans un camion : c'est là mon seul regret : j'aurai dû exiger qu'elle soit avec moi… dur dur de se séparer après un tel moment… A la mater, évidemment c'était long pour vérifier le décollement du placenta (exploration…) avant de retrouver ma louloute, et un bon chocolat chaud ! Mon mari a fini par rentrer pour essayer de dormir. Il a tout nettoyé. Si on a un troisième, j'accoucherai à la maternité je pense, mais je choisirai laquelle, pour permettre à mon mari de participer vraiment, parce que là, il s'est senti "sage-homme" et a adoré ça !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218486
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages