Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Naître à l'hôpital???

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 476 lectures | ratingStar_491659_1ratingStar_491659_2ratingStar_491659_3ratingStar_491659_4
Il y a un siècle, l 'hôpital était considéré comme une alternative radicale et dangereuse à l'accouchement à domicile avec une sage-femme. Les femmes évitaient les docteurs et les hôpitaux pour différentes raisons : elles ne voulaient pas servir d'objet d'expérimentation (et beaucoup le sont encore -- spécialement les femmes pauvres, en minorité, très jeunes, et/ou ne parlant la langue) ; la fièvre puerpérale hautement contagieuse était une réalité meurtrière ; la maladie était rampante (et l'est encore) ; l'idée d'avoir des hommes (presque tous les docteurs étaient masculins) dans la chambre d'accouchement paraissait dangereusement contraire à la pudeur ; les hôpitaux et les docteurs étaient chers. Mais assez rapidement, les docteurs devinrent les pourvoyeurs des soins de maternité ; et après un siècle de campagne diffamatoire par l'institution médicale, les sages-femmes et leur savoir ont presque disparu. Mais les femmes ne sont plus disposées à être des pions transportés, positionnés et sacrifiés par la "profession" médicale. Nous sommes de plus en plus nombreuses, passionnées, à guérir la naissance pour nous-mêmes ; et les grandes multipares (les femmes qui ont porté six enfants ou plus) peuvent aider les femmes et celles qui ont pour métier de servir les femmes enceintes, à comprendre les mystères et la myriade des variantes de la grossesse et de la naissance. La naissance à l'hôpital doit être considérée de nouveau comme une alternative radicale à une naissance planifiée à la maison. Mais si les femmes insistent pour avoir une naissance à l'hôpital, elles doivent envisager d'avoir auprès d'elles constamment des personnes expérimentées pour aider le travail, telles que les doulas, pour "préserver la normale" passionnément et en donnant de la voix. UNE NAISSANCE A LA MAISON EST LE MOYEN EVIDENT POUR EVITER TOUTE INTERVENTION INUTILE. Les sages-femmes sont pour cela potentiellement nos plus grandes alliées ; mais elles aussi doivent résister à la tentation d'essayer de "précipiter les choses", ou d'interférer quand ce n'est pas nécessaire. Le plus important est que les femmes doivent se rappeler que la naissance d'un enfant est sacrée -- elle est, après la mort, l'événement le plus primal et le plus hormonal de nos vies. C'est aussi le plus beau -- lorsque nous rencontrons nos amours de bébés pour la première fois. Mais nous ne pouvons pas attendre des autres qu'ils respectent et aiment nos naissances et nos corps si nous ne croyons pas nous-mêmes qu'ils sont sacrés. Cela me brise le coeur que les femmes aient encore besoin d'être convaincues qu'être coupées et poignardées à la naissance est une mauvaise chose en soi. S'il vous plaît, femmes, réclamez la naissance pour vous-mêmes. Elle vous appartient. Leilah.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


491659
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins