Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Préparation à l'accouchement : luxe ou nécessité ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 12/01/10 | Mis en ligne le 30/04/12
Mail  
| 328 lectures | ratingStar_248546_1ratingStar_248546_2ratingStar_248546_3ratingStar_248546_4
Ah un thème très intéressant… Tout d'abord je vous propose d'aller lire quelques vécus sur ce forum : [… ] 265-15.htm. Il y a des vécus qui parlent et valent bien un tas de théories ! En ce qui me concerne, pour mon premier enfant, et donc ma première grossesse, mon premier accouchement, je suis restée comme qui dirait "dans le moule" dans ce que l'on entend souvent : préparation à l'accouchement. Ma petite touche personnelle était que, ne souhaitant pas de péridurale, je tenais absolument à trouver une préparation en ce sens. C'est ainsi et avec d'autres rencontres, que j'ai découvert l'auto-hypnose Ericksonienne. Cela m'a dans un premier temps permis de me retrouver. Faire le point sur ce que je ressentais, ce que je vivais, comment je le vivais, en somme : parler de ma grossesse et non celle qui est placardée comme "normale". Puis dans un second temps, avec la sage-femme nous avons commencé l'apprentissage d'outils en auto-hypnose me permettant ce que je souhaitais, c'est-à-dire accompagner mon bébé pendant ce que je pensais de traumatisant pour lui : sa naissance. Je n'ai donc jamais côtoyé ces réunions de femmes enceintes et de traditionnelles préparations à l'accouchement, avec j'imagine ces histoires de souffle, de respiration, de théorie (j'en ai eu quand même un peu, juste le nécessaire ! ) , et surtout le groupe (j'étais en prise en charge individuelle). Loin de moi l'idée de critiquer ces réunions, elles ont sûrement leur apport bénéfique. Pour mon deuxième enfant, et bien, le premier accouchement s'étant tellement bien passé (je suis arrivée dilatée à 9 avec donc tout le pré travail, et travail à la maison) nous avons voulu tenter l'accouchement à domicile, mais un souci pour le bébé nous a orienté vers Necker. C'est une autre histoire… Mais pour "préparer" (j'étais encore à moitié dans le on-dit et la "normalité") , et bien je n'avais pas envie de faire grand chose… Non je n'en ressentais absolument pas le besoin de me préparer à quoi que soit… Etais-je normale ? Après avoir appris à être en "connexion" avec mon corps, avec mes capacités intérieures, après avoir même réussi à accompagner "moi-même" mon bébé avec simplicité et sans assistance ou presque (l'accouchement a été en milieu médical donc avec le protocole habituel sauf pour la péri) , après tout ces ressentis et vécus, me préparer ne signifiait plus trop grand chose à mes yeux. Il s'agissait pour moi de quelque chose à vivre, tout simplement. Avec quand même la peur d'oublier quelque chose (encore cette pression sociale que l'on doit faire une préparation pour accoucher) ma sage femme sous ma demande, m'avait conseillé un livre d'accompagnement toujours dans l'auto-hypnose. J'ai donc fait ma "préparation", seule, à la maison. Résultat je suis arrivée à l'hôpital et j'ai accouché dans les 20 min qui ont suivi, le travail ayant été vécu chez moi ! Courant décembre, j'ai eu la chance d'assister à un séminaire de Michel Odent, et la doula qui travaille avec lui, Liliana Lammers. C'est un grand Monsieur, grand défenseur de l'accouchement physiologique, naturel… C'était formidable ! Très intéressant et instructif ! Grâce à lui, enfin de la théorie utile et tellement vraie, tellement proche des vécus. En l'écoutant c'était tellement évident ! Les femmes (hormis les cas pathologiques) sont faites pour accoucher. Mais à l'heure actuelle il y a juste une physiologie de l'accouchement à respecter mais qui soit est méconnue car trop restreinte dans le cursus des professionnels, soit incompatible avec la société actuelle où les gens, les femmes sont déconnectées de leur ressentis corporels, isolées de soutien humain féminin important, soit mis de côté volontairement pour permettre à d'autres organismes de faire de l'argent, du chiffre, ou je ne sais quoi encore de profondément inhumain… De simples critères sont à suivre pour permettre à une femme de rencontrer sereinement, sans douleur atroce et naturellement son bébé. De là, on peut se questionner sur la pertinence de la préparation à l'accouchement, ou bien on peut envisager de trouver d'autres termes pour définir peut être simplement un accompagnement pendant la grossesse. Le débat est ouvert ! En ce qui me concerne, le femme d'aujourd'hui nécessite d'être accompagnée si elle en ressent le besoin, si elle sent qu'elle n'est pas suffisamment en relation avec son corps, son bébé, si elle n'a pas assez confiance en ses capacités, pour l'aider justement à retrouver cela. En cela les doulas apportent à mon avis énormément. Je m'excuse d'avance si mes propos choquent certaines d'entre vous et surtout je ne veux pas que mon témoignage soit culpabilisant, en aucun cas ! Nous avons chacune nos besoins, notre vie, nos expériences. Mais il s'agit peut être aux professionnels de re réfléchir à leur pratique et leur accompagnement… Voilà pour ma contribution . La réflexion pourrait d'ailleurs prendre point de départ l'accouchement actuel dans nos hôpitaux, qui pour le coup demande aux femmes de se préparer aux gestes intrusifs et même inhumain lors de la naissance et de la délivrance, qui peuvent encore beaucoup s'y faire ! … En attendant, mon prochain ? Ce sera à la maison, je l'espère de tout mon coeur ! Et tout en faisant que le vie continue !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


248546
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages