Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Qui envisage un accouchement à domicile (aad)?

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 16/02/11 | Mis en ligne le 13/05/12
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_254664_1ratingStar_254664_2ratingStar_254664_3ratingStar_254664_4
Bonjour tout le monde. Eh oui une revenante , je tenais a vous présenter mes excuses (pour celles qui se souviennent de moi) j'étais assez présente l'année derniere… mais mon accouchement ne s'étant pas passé comme je l'avais désiré je ne me sentais plus a ma place ici… Mon fils aura un an demain, et pour laisser derière moi cet échec, je me suis dit qu'il fallait que je poste mon récit d'accouchement, j'espère que cela ne vous dérangera pas, et que je pourrais revenir sur ce topic sans avoir cette boule au ventre… cette sensation de ne pas être allée au bout de mes envies, même si après tout, tout s'est merveilleusement passé… Arf, accrochez vous… Et merci d'avance à celles qui auront le courage de lire. 15/02/10 Après une nuit teintée de quelques réveils : 7h le réveil de mon homme sonne… j'émerge doucement, petit_déjeuner tous les deux, on se lamente : "eh bah non, c'était pas pour cette nuit" … Juste après son départ pour le travail ça se précise : contractions ! Ouch, celles là je les sens, du moins, je les sens mieux qu'avant, c'est pas juste mon ventre qui se durcit, là j'ai mal un peu partout dans le ventre mais surtout en bas du ventre, comme des douleurs de règles…. Je ne m'alarme pas plus que ça, c'est supportable, et je ne préviens Benjamin que vers le coup de 11h. Le reste de la journée reste dans le même style. Contractions douloureuses mais supportables toutes les 15 à 10 min. Je commence à me dire que ça y est, le jour de la rencontre avec mon fils approche. J'espère secrètement que ce ne sera pas le 15, mais petit espoir pour la nuit suivante… Les heures défilent, et les contractions deviennent de plus en plus douloureuses et les prises de spasfon n'y changent rien. Mais pour moi ce ne sont que des contractions de préparation, je tiens bon ! On m'a dit que les vraies contractions étaient d'une douleur insoutenable donc je me dis que ce ne sont pas les "bonnes" . 17h40 je vais prendre une douche bien chaude (pas de baignoire a la maison… dommage). Huuum que ça fait du bien quand on est dedans, sentir cette eau quasi-brulante et toute cette vapeur d'eau sur soi… mais une fois dehors… c'est reparti ! Et moi qui voulais aller faire les courses avec mon homme… Je me prépare quand même, à deux à l'heure, je n'ai jamais mis autant de temps pour me préparer, sans cesse coupée dans mon élan par des contractions…. Je ne tiens presque pas debout, je ne veux qu'une chose m'assoir, et sur mon ballon de préférence… alors chéri se charge des courses tout seul. Il est si prévenant… En attendant le matelas est installé par terre devant le canapé, tout commence à prendre forme, notre coin "acceuil du bébé" se met en place et je me sens bien. Je réalise que c'est pour bientôt. J'essaye de me demander à quoi il va ressembler, quelle taille il fait (j'ai l'impression qu'il est énorme, je sens sa tete sur le col mais sont corps remonte si haut….) etc. Mais très vite j'abandonne cet exercice : je n'y arrive pas ! Mon homme m'a dit d'appeler la SF pour la prévenir, moi au début je ne vois pas trop l'interet, les choses ne se précisent pas plus que ça, les contractions sont toujours plus ou moins régulieres a 10 voire 15min d'intervalle douloureuses mais pas trop… mais bon ! Je l'appelle vers 19h30. Je lui parle de mes "symptômes" elle me demande ce qui me soulage (le ballon, l'eau chaude…) demande si bébé bouge bien et régulierement (oui oui, entre les contractions) et me demande si j'ai eu des pertes bizarres… là j'ai failli dire non, question d'habitude, mais c'est vrai que depuis le 13/02 j'ai beaucoup de pertes liquides, transparentes et inodores parfois rosées. Elle me demande si je pense a une fissure et je lui répond que non. Ça me parait un peu "visqueux" un peu comme un nez qui coule quoi… alors elle me dit que c'est bien. Ça se prépare. Je dois la rappeler 1h30 plus tard pour lui dire où ça en est… 21h20 je rappelle la SF. Les contractions étaient un peu moins régulieres je crois (j'ai arreté de les compter en fait) mais je lui dis que je gère la douleur. Marcher m'est impossible et elle me dit que ça dépend des femmes et qu'il n'y a aucune obligation a marcher pendant le travail. Par contre elle me dit aussi que du fait que mes contractions ne soient pas tres longues (une demi minute a tout casser pour le grand pic de douleur à chaque fois) il était possible que ça prenne beaucoup de temps. Elle propose de venir pour un monitoring histoire que je sois rassurée, mais je préfère rester avec Benjamin à finir de préparer le salon. Elle nous dit de bien diner et d'essayer de nous reposer. Elle va en faire de même histoire d'être en forme si je devais l'appeler au beau milieu de la nuit. Notre soirée s'organise autour des contractions… et en 20min de repas j'ai eu 3 bonnes contractions… bref, rien de très particulier, on retourne au salon, on fini de préparer et on se met devant la télé. Je n'arrive pas spécialement à me concentrer sur les séries, alors je décide de me faire un petit brushing… 00h30 on décide de se mettre au lit puisque tout est toujours au même point… j'ai du mal a m'endormir, les contractions se font bien sentir lorsque je suis allongée, et ce, malgré le fait que Benjamin ait fait basculer mon bassin. Résultat 3h10 réveillée par une contraction, j'attends la fin de celle-ci pour aller faire pipi… je me recouche ensuite mais 8 minutes apres hop, nouvelle contraction… puis encore 8min après… je ne rêve que d'une chose : mon ballon, alors je me lève et vais en faire devant mon ordinateur où je commence mon "récit" en espérant que ce ne soit pas un "récit de mon 1er faux travail" … Apres quelques autres réveils pipi le réveil de chéri sonne a 7h. Eh bah oui, on est mardi, c'est un jour de travail comme les autres, il me regarde et après le bisou du matin me demande comment je me sens, et s'il reste avec moi… on décide qu'il se prépare et qu'on appelle la SF pour avoir son avis. 8h00 j'appelle la SF qui me dit qu'elle annule son rendez-vous du matin pour passer nous voir histoire de savoir où ça en est ! Youpi ! Je commence à désespérer, je me demande si ce sont vraiment des contractions où si je ne les invente pas… 9h30 Sylvie arrive à la maison, on discute un peu de comment je me sens, comment on vit cette nouvelle étape de la grossesse… elle me fait un monitoring de 30min : tout va bien. Les battements du coeur de bébé sont entre 120 et 140 il est calme, on discute tous les trois pendant le monitoring, je parle de ma passion pour les animaux et surtout les reptiles et là : java dans le bidon ! Bébé fait la fiesta, youpi ! Il aime déjà les petites bêtes ! Coté contractions elles sont bien présentes et régulières mais pas très longues et d'intensité modérée, verdict : c'est un début de travail (ouais début… depuis la veille 8h du mat mais bon ! ). Apres le monito, petit touché vaginal pour voir où ça en est concrètement. Aie, ça fait mal !! "bon bah je ne te titille pas cette fois, c'est vraiment juste pour voir où ça en est ! " ah ? Bon bah j'ai pas trop compris mais d'accord ! Verdict : col ouvert a 2doigts larges, Sylvie a senti les membranes, bonne nouvelle, les contractions agissent sur le col : super, je ne "souffre" pas pour rien ! Ensuite, on a parlé de mes "pertes" , elle décide d'utiliser un coton tige pour vérifier que ce n'est pas une fissure de la poche, mais elle n'a pas trop confiance en ce coton tige… bref, on le fait quand même, et la couleur change… "aie ! Alors ? Fissure ? " il semblerait que oui mais bon, ce coton tige est pas très fiable, on se demande même s'il aurait pas réagit dans de l'eau tout simplement. Elle a un autre truc pour tester mais on testera ce soir lorsqu'elle reviendra. Comme consignes pour la journée : MARCHER pour faire descendre bébé histoire qu'il appuie bien sur le col, alors dès que Sylvie repart, Benjamin et moi sortons. On va faire les magasins pour lui trouver une nouvelle paire de chaussures de ville… on passe devant un ciné, on regarde la séance qui nous intéresse… il est 11h30, mince ! Prochaine séance a 13h25… qu'à cela ne tienne, on décide de marcher un peu, faire le tour du quartier et manger un petit quelque chose. On fini au mac_donald (comme pour toutes les grandes occasions de notre vie de couple d'ailleurs lol). On doit s'arrêter plusieurs fois sur le chemin à cause des contractions qui me prennent en bas du ventre. Je ne supporte pas qu'on me parle pendant la contraction, besoin de faire le vide, de souffler… tranquillement ! Pauvre Benjamin, elles arrivent toujours quand il me raconte un truc ! Au retour du déjeuner la sensation durant les contractions et entre celles-ci n'est pas la même j'ai l'impression que bébé descend et que je le sens… plus deriere que devant d'ailleurs, drole de sensation…. C'est bien lourd et dès que je fais un pas j'ai l'impression que ça bouge… On va ensuite au ciné, et la… contraction sur contraction, impossible de rester longtemps dans la même position, j'ai du faire 2pauses pipi et les contractions passaient par les reins… aie ! Retour à la maison à pied… toujours RAS on en est quasi au même stade depuis le matin, c'est à se demander s'il veut vraiment sortir ou s'il nous fait pas une blague ce bébé ! La soirée s'est déroulée de la même façon… rooh j'en ai marre ! Jle veux ce bébé !! La sage femme revient, finalement on ne refait pas le test du liquide, on fait confiance a mon instinct ! ^^ Une fois Sylvie repartie je décide de prendre une tisane de sauge, bah oui, il parait que ça provoque des contractions… quoi, moi maso ? Noooon ! Bref, tout cela m'aura valu une nuit atroce, contractions régulières toutes les 7 minutes, puis 5… je ne dors quasiment pas. Le mercredi 17 février à 7h15 je réveille chéri en lui disant que je m'ennuie a souffrir toute seule, j'aimerais qu'il me tienne compagnie ! Lol. A 7h30 alors que j'ai une contraction, je me penche sur des coussins pour atténuer la douleur, je fais quelques mouvements de bassin et "plouf… pshiiiiiiiiiiiiiiit" oups, ça coule dans mon pyjama dis donc ! Et la je dis : "rohh qu'elle horreur je perds les eaux ! " et là mon homme, avec toute sa douceur me répond "mais non, c'est pas horrible, c'est merveilleux, on va bientôt être parents ! " . Je me dépêche d'appeler Sylvie qui me dit que c'est super, elle arrivera un peu plus tard. Vers 10h elle est là (bon je suis pas sûre des heures, j'ai totalement perdu la notion du temps ce jour là). Les contractions sont de plus en plus douloureuses, elle me fait un touché pour voir où en est mon col, il est ouvert a 3 et court… arggh déception ! Je m'attendais à plus que ça ! Pfff. Tant pis on fait avec… j'essaye de manger un petit quelque chose… une banane et du lait chaud ? Ah bah non, ça passe pas, j'ai l'impression d'avoir des contractions à chaque fois que j'avale quelque chose quelle horreur ! Bon bah on continue, je vais dans le salon, j'essaye de gerer au mieux mais il n'y a aucune position qui me convienne je préfère être debout et marcher… La journée se déroule assez sereinement dans l'ensemble, tout le monde m'envoi des sms puisque c'est le jour de ma dpa, mais je ne les lis même pas : j'y comprends rien, je suis complètement ailleurs, je pige rien à rien ! Les heures s'enchainent sans que je ne m'en rende compte, entre contractions, monitorings et tentatives de communication avec mon homme et la sage-femme (bah oui, comme je l'ai déjà dit, je ne comprenais rien à rien et je répondais à n'importe qu'elle question "je sais pas"). Vers la fin de l'apres-midi les douleurs se font de moins en moins supportables, et je ne suis bien qu'assise sur les wc…. Dans le noir de préférence ! Là je n'ai pas peur de "pousser" lors des contractions, ça m'aide a supporter la douleur un peu mieux. Mon homme me propose de prendre une douche bien chaude, quelle bonne idée ! C'est déjà ma 4eme de la journée mais ça fait du bien ! Et là, le drame, j'ai de plus en plus mal !!! L'eau est brulante, je me la passe sur le ventre pendant les contractions… mais rien n'y fait, elles semblent de plus en plus violentes… En sortant de la douche je m'agenouille devant le canapé, j'essaye de m'évader pour "oublier" cette sensation, mais ça ne marche pas. Me voyant m'affaiblir et ne plus maitriser mon souffle Sylvie prépare un monito, je lui dit que j'en veux pas, que j'en ai marre, ça m'empêche de bouger et si je bouge pas j'ai encore plus mal… Argh, j'aurais pas du dire que je voulais pas ce monito ! Elle m'a prise entre quatre yeux et m'a clairement dit "Katia, maintenant ça suffit ! Va falloir faire quelque chose, laisse le sortir ce petit ! Il faut qu'on écoute son coeur, depuis ce matin il ralenti lors des contractions et c'est pas bon du tout ! " Eh oui, je me suis fait enguirlander par ma gentille SF ! Bref, on fait ce monito, qui finalement n'est pas si mal, mais comme j'en peux plus, j'en suis au point de demander une césa en anesthésie générale (jveux pas qu'on me pique le dos) elle me demande si je veux aller à la clinique. Evidemment je réponds "je sais pas" ^^ La elle en parle avec mon homme, qui me repose la question et jreponds que je m'en fiche là tout de suite, je veux juste accoucher ! Donc hop, on prend nos affaires et on y va (d'ailleurs j'avais pas préparé de valise pour moi, juste une pour le bébé… Mon homme s'est amusé le lendemain a trouver mes fringues ! ). On y va en voiture, Benjamin prend la sienne, je m'installe coté passager, et Sylvie nous suit dans sa voiture. Paris à 18h30… quelle idée ? C'était bouchon sur bouchon, on a choppé tous les feux rouges évidemment, mais le temps est passé vite (dans la réalité on a mis 45min !! ). A chaque démarrage j'avais une contraction et je croyais mourir, je criais, tant pis si ça choquait les passants ! Au moins, mettre de la voix sur cette douleur me soulage… Arrivés au parking de la clinique, je galère a sortir de la voiture… hop énième contraction ! Quelle horreur j'en peux plus, vite, vite, jveux accoucher !!!! Sylvie me demande si ça va. Réponse évidente : "non ! " lol elle nous indique le chemin, on a quelques marches a descendre "tiens toi à la rampe Katia" me dit-elle…. Jle fais mais je vois pas trop pourquoi !?! J'ai pas l'impression de me sentir faiblir… bref, on arrive devant un ascenseur… a 3 avec plein de sacs… lol je me souviens avoir eu peur qu'il monte pas ! Arrivée à l'étage euh… numéro combien déjà ? Me rappelle plus ! Mais on me dit salle de naissance une ou deux… comme vous voulez, moi je m'en fous, jveux la plus proche de moi, j'ai l'impression que je peux plus marcher, chaque pas est une véritable torture pour moi. Sylvie reste derrière mais me guide, je prends la salle n°1. J'arrive à côté du lit et je demande a mon homme de me déshabiller, je veux être nue. Je supporte plus ces vêtements sur moi, il m'aide, ensuite je ne me souviens plus très bien, j'avais tres soif alors je demandais toujours de l'eau. Sylvie arrive dans la salle prépare son matériel, me demande si je veux un ballon, un siege d'accouchement… mais non, je veux m'allonger…. D'ailleurs j'aimerais me mettre tout au bout du lit histoire que mes fesses ne touchent rien du tout, ça me fait mal sinon… Là encore mes souvenirs ne sont plus très clairs, Sylvie me fait respirer, j'ai tout le temps envie de pousser, pourtant j'y peux rien, c'est complètement indépendant de ma volonté… mais je n'arrive pas a faire sortir mon bébé. Elle appelle une de ses collègues sage-femme qui prend le temps de se présenter, de sourire, de me parler (de quoi ? Euh je sais pas) mais à ce moment là je me demande pourquoi elle me parle au lieu de m'aider a faire venir mon petit bout !!! ^^ L'idée c'était quelle fasse une sorte de pression sur mon ventre pour qu'en respirant j'essaye de la repousser… apparemment ça à marché, mais moi je sentais pas du tout son bras… je sentais que cette envie folle de pousser, tout le temps… alors Je crie, il y a des gens dans le couloir mais je m'en fous !!! Je crie, ça m'aide… Sylvie me dit qu'elle touche sa tête du bout des doigts. En quelques poussées il sera là. Elle dit à mon homme de me mettre de l'oxygène, il le fait mais moi ça me fait tourner la tete, j'ai cru m'évanouir par deux fois…. Mais rien n'y fait Sylvie est catégorique, il faut au moins me le mettre en fasse du visage. Qu'à cela ne tienne, de toute façon je suis bien trop concentrée sur ma poussée. "Un petit bisou les amoureux ? " "NOON !!!! " non, non vraiment, là je ne veux pas qu'on me parle, je ne veux pas réfléchir… juste pousser !!! Oh ça y est, sa tête est là ! On me demande si je veux la toucher…. Encore une fois : "Non ! Non ! Je veux qu'il sorte là ! " je ne ressentais pas de douleur, j'avais juste envie de pousser. Alors c'est ce que j'ai fait, en quelques minutes (secondes) Paxton était là ! Sylvie me le passe entre les jambes et le pose sur moi… il est magnifique, tout violet mais si beau ! Il ne pleure pas tout de suite, il est tout paisible et essaye d'ouvrir ses yeux. Je le garde comme pendant une éternité. Benjamin qui l'a vu sortir, nous regarde d'un air tout ému et verse même sa petite larme. Je l'aime, je les aime ! On attend que le cordon finisse de battre pour le couper, Ben s'en charge, je suis si fière de lui, de nous, de notre merveille ! Cette fois ça y est ! On est trois : c'est le début d'une nouvelle vie ! Et voila, a 20h26 le 17/02/2010 est né ce petit Ange que nous avons prénommé Paxton, sans aucune violence… que du bonheur pour ses parents. J'ai tout de même eu la chance de ne pas subir d'épisio (j'avais prévenu que je n'en voulais pas) et je n'ai pas non plus été déchirée ! Tout ça sans péri quand même… mais bon ce n'était pas 100% parfait, et parfois je m'en veux d'avoir été "faible" et d'être allée à la clinique…
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


254664
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages