Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Accouchement à domicile      (368 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un accouchement à domicile imprévu... La galère !!!

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4389 lectures | ratingStar_154352_1ratingStar_154352_2ratingStar_154352_3ratingStar_154352_4

Moi aussi accouchement à domicile… non prévu ! Et franchement je n'ai jamais songé 1 seconde que ça pourrait m'arriver… Tout à commencer ce fameux mercredi 6 aout, vers 1h30 du matin je me réveille avec une sensation d'être mouillé, je descend au toilette et effectivement ma culotte était humide, je me lave et change et remonte me coucher en pensant que je me suis peut être un peu laché en dormant. Je n'arrive pas à me rendormir, je pense, en me disant que c'était peut être une fissure de la poche des eaux mais comme c'était très peu je me suis dis je vais attendre si y a une suite… je cogite et vers 2h30 petite douleur dans les reins, aie ! Ça y'est je me dis : pas de doute c'est pour aujourd'hui ! Et oui cette contraction est bien différente de ce que j'ai pu ressentir les jours précédents. J'attends, éveillé, la prochaine contraction… 20 minutes plutard une nouvelle contraction, c'est vraiment certain, c'est ça !!!!!! Je descend, pour éviter de réveiller mon homme de suite, je pense qu'il lui faut du repos, en plus ce jour il devait travailler du matin et devait se lever à 4h00. Dans le salon, je note le moment de mes contractions pour évaluer un peu comment elle se situe, ça tourne entre toutes les 15 minutes, 20 minutes bref pas vraiment régulières ! Mon homme se lève vers 3h et me demande si c'est le jour, je lui réponds oui je pense et là il est content ! Les contractions se succèdent, un peu près toutes les 15 minutes. Je gère assez bien, je respire en faisant les 10 pas dans la maison. Mon homme ne cesse de me taner pour que j'appelle ma mère pour qu'elle vienne garder Emma. Je lui dit d'attendre, je lui explique qu'il faut que ça soit plus rapprochée et régulier, qu'on a encore un peu de temps. Vers 4H15 je finis par ceder, je lui dis d'appeler le temps que je prenne ma douche. A ce moment les contractions sont vraiment douloureuses et sont passées à 10 minutes entre chaque. Mon homme revient me voir, j'essai de monter dans la douche impossible, contractions vraiment trop douloureuses, je n'arrivais plus à marcher. Je file m'allonger sur mon canapé et là c'est l'horreur les contractions se rapprochent et me font vraiment trop mal. Elles devaient être toutes les 3 minutes à ce moment. Mon homme commence à paniquer, voyant que je peux plus bouger et que je souffre. Je lui dis que je ne peux pas bouger, que je n'arriverai pas à monter dans la voiture et faire le trajet surtout. Mon homme me masse le dos, il me fait du bien, me passe un gant de toilette d'eau fraiche sur le visage, il est merveilleux, je suis fière de lui mais à présent il ne peut plus décoller d'à coté de moi car les contractions sont quasi présentes à chaque instant. Il me questionne, il ne sait pas quoi faire mais il sait que ça ne va pas. Il me demande si il appelle le samu, je ne sais pas, je ne veux pas, j'ai peur… il finit par appeler, et on lui répond qu'il faut qu'il m'amène et lui explique qu'il ne peut pas que je souffre de trop et que les contractions sont quasi toujours là, il roupète un peu et moi j'hurle, il finisse par lui dire qu'il envoye le samu. A ce moment, ma mère arrive, sourire au lèvre, elle ne se doute pas de se qui se trame… et là en me voyant elle comprend que ça ne va pas. Il est 4h30, mes contractions sont à peu près toutes les 2 minutes, c'est très rapide, j'ai l'impression qu'elles sont toujours là. Je saigne, je dis à mon homme et à ma mère que ça pousse, ils ont peur m disent qu'il ne faut pas que je pousse, ils se demandent comment ils vont faire si le samu arrive trop tard, je sens leur angoisse et j'ai vraiment peur… Les pompiers arrivent 5 minutes plutard ils ont été très rapide, ce sont les pompiers de mon village, 3 hommes, un homme et 2 jeunes. Ils me voyent, comment par me mettre l'oxygène et voyent que je saigne. De là ils comprennent que c'est trop tard, il appelle le samu. On leur explique qu'une voiture est en route. Les pompiers me soutiennent comme ils peuvent lors de mes contractions. Le samu arrive, 2 femmes et 1 homme. Les femmes m'examinent et là regard entre collègues, ils nous disent le bébé va arriver ici !!! Et bientôt ! Mes contractions sont toutes les minutes, je pousse, j'ai mal et toujours aussi peur même si je suis entourée. Mon homme est livide mais m'encourage toujours autant. On finit par me dire qu'il faut "vraiment" pousser, la tête est là, mon homme regarde, il voit les petits cheveux. Moi je ne vois rien, ni personne, je me suis enfermée dans ma bulle avec mon gant de toilette sur le visage. Tout ce monde me faisait un peu flipper, les regards étaient génants. Je pousse, je ressens tout, c'est à la fois trop douleureux mais magique, je sens mon loulou arrivé, il est la, la tête arrive, je ressens direct le soulagement. Le corps vient ensuite et là c'est le bonheur, je ne souffre plus, on me pose mon loulou sur moi, il pleure il est beau, tout propre. On me le reprend de suite pour l'habiller, il a un peu froid, chez moi il ne fait que 22 degré ! On me dit d'essayer de pousser pour la délivrance du placenta et là rien de vient, on me dit qu'il est peut être encore un peu tot, on attend, toujours rien. Ils décident de m'emmener à la maternité, ils verront dans le camion. On m'installe, il emmène mon loulou. Juste avant mon départ, j'entends que ma fille se réveille, il est 6h du mat, elle ne s'est pas réveillé malgré mes cris, elle qui se réveille pour un rien… On décide de ne pas la descendre, je suis dans le brancard, elle aurait eu peur… On m'emmène, mon homme nous rejoindra un peu plutard, le temps d'expliquer à ma fille et de redescendre sur terre surtout ! Dans le camion, ils réessaient de me délivrer, impossible ! Je perds beaucoup de sang. Je commence à souffrir, on m'appuie sur le ventre, c'est douloureux ! Mais rien ne vient… c'est inquiétant ça fait presque 1 heure, il aurait du déjà être sorti ! Ils appelent la maternité, j'entends le mot "délivrance artificiel" et préparation d'une salle. Je demande qu'on m'explique, on me dit qu'il va falloir me délivrer artificiellement mais pas d'inquiétude on va m'anesthésier !! Je commence à avoir un peu peur mais me dit que ça devrait aller si je suis endormi localement. J'arrive sur place, on me descend direct, l'anesthésiste arrive, me dit de me recroqueviller sur moi même car elle va me faire une rachi anesthésie, c'est douloureux mais j'essai d'évacuer en pensant à mes loulous… La rachi faite, je comence à ressentir les effets mais que du coté gauche. La sage femme qui me fait la délivrance avait déja tout préparer, champs stérile et tout donc il n'ont pas pu me réinjecter de produits. Elle comment à "s'introduire" dans mon ventre, je ne peux pas c'est trooooooop douloureux, je n'ai jamais eu aussi mal de ma vie, j'hurle, je pleure, je sanglote, je la supplie d'arreter ! Elle m'explique qu'il faut le faire, que c'est dangereux pour moi, elle me dit qu'elle est désolée mais qu'il faut qu'elle continue. On me tient les bras car je me débats, c'est insupportable, on me mets de l'oxygène, le gaz, je suis dans les vappes mais je souffre toujours autant. Elle a enfin finit ! Mais je pleure, je suis seule… je finis par me calmer. Et là je commence à être heureuse lorsque l'on m'amène mon loulou, il est beau !!!! Le plus beau surement… Aujourd'hui, j'ai oublié mais qu'elle dommage, mon accouchement aurait pu être merveilleux si il n'y avait pas eu cette délivrance ! C'est dommage d'avoir réussi à accoucher sans péridurale, alors que je ne voyais pas sans ! Et d'avoir une rachi et souffrir autant… Mais comme je vous dis, auhourd'hui j'ai oublié !!! C'est ça le bonheur d'avoir un bébé, je pense… J'ai eu un souci d'anémie dû à la perte de beaucoup de sang mais ça commence à aller mieux et j'ai bocou de soutien de mon homme ! Voilà !!!!
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


154352
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les aad de 2013... on en parle?

image

Félicitations pour ce 3ème petit mec Bobidi. Zia j'espère que ton mari comprend ton envie d'être seule le jour J. Au fait je ne me souviens plus si tu nous l'as dit, il a beaucoup de route entre son boulot et chez vous ? Si c'est en journée,...Lire la suite

*****en essai et desir d'aad**** on veut des +++++++!!♥

image

Après avoir lu tout le post (oui, j'aime lire…) , je viens vous rejoindre également. J'ai une première fille de 4 ans et une seconde de 2ans. On s'est enfin décidé à virer le DIU jeudi ! Ça faisait des mois qu'on attendait que notre...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages