Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

8 heures d'émotions et de douleurs

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 260 lectures | ratingStar_220562_1ratingStar_220562_2ratingStar_220562_3ratingStar_220562_4
Je regrette quelques petites choses (la perf de spasfon, je pense que j'étais en désespérance, et la Sf toute jeune et super gentille devait manquer d'expérience et n'a pas su "accompagner" cette phase). Du coup j'ai aussi poussé trop tot, je pense qu'avec plus d'encouragements j'aurais pu attendre le réflexe de poussée... Mais bon un très bel accouchement quand même, et merci aussi al Sf de m'avoir permis de le vivre..en espérant que pour le prochain ce sera...à la maison... attention, c'est long! Samedi 20 février, 22h30. J'ai eu des douleurs de règles et des contrax un peu plus fortes que d'habitudes toutes la journée, mais rien de bien méchant. On monte se mettre au lit devant la télé avec Fred. Mais on ne se couchera pas longtemps, je suis à peine allongée depuis 5 min que je sens du liquide couler entre mes jambes (et ce ne sont pas des pertes). je me relève d'un bond et j'ai le réflexe d'enlever ma culotte au pied du lit , Fred me regarde ahuri... Je lui dis que je viens de fissurer la poche des eaux. Les contractions arrivent dans la foulée, je sens que ce sont les bonnes même si elles ne sont pas (pour l'instant) trop douloureuses. On ne se recouche pas, on est trop excités, du coup on descend. Fred baisse la lumière, me met la télé puis de la musique douce. Je passe les contractions en bougeant, je me mets sur le ballon, je marche, je m'accroche à Fred, mais pour l'instant elles sont très supportables. Comme l'intervalle entre chaque reste court et qu'elles sont assez régulières, vers 23h30 on appelle la mater. La coup de bol, je tombe sur la super SF qui m'a suivi les 2 derniers mois et m'a vue il y a 2 jours . JE lui dis que j'ai fissuré les eaux, elle nous dit de ne pas nous presser (je peux prendre une douche, grignoter) et de venir tranquillement, elle met le monito sans fil à charger pour nous. 00h30, les contrax deviennent plus douloureuses..comme on a 1H de route et que la voiture aie aie, on préfère y aller. Si je n'avais pas fissuré la poche, en accord avec la SF on serait restés bien plus longtemps à la maison. Comme je le redoutais un peu, les 1h de voiture, je les sens bien passer, c'est vraiment pas confortable... On finit par arriver vers 1h15 à la mater, la SF me prend en charge. Comme le prélèvement pour le strepto n'a été fait que le jeudi, elle va appeler le labo, c'est négatif. Elle m'examine pour voir ou j'en suis: dilatée à 4,col effacé. Elle fait des prélèvements pour vérifier qu'il n'y a pas d'infection comme la poche est fissurée, puis monito de 30 min, elle nous laisse et baisse la lumière. allongée sur le dos avec le monito, les contractions ne sont pas agréables, mais bon 30 min ca va. Ensuite comme tout est OK, elle nous demande si on veut d'abord aller en chambre (avec la douche, car la baignoire à des fuites, snif) ou directement dans la salle "nature". On décide d'aller directement en salle...une salle avec ballons, suspensions, matelas par terre et surtout, pas de table d'accouchement. La SF nous amène de la musique douce, tamise la lumière, me met le monito sans fil et nous laisse. La je perds un peu la notion du temps, les contractions commencent à faire mal mais en pouvant bouger ca va...je suis d'abord assise sur le ballon, à moitié suspendue à l'écharpe accrochée au plafond, chéri me masse le dos, puis je me mets debout, à 4 pattes, je reviens sur le ballon. La SF revient régulièrement voir si tout va bien. Vers 4h du matin les contractions deviennent nettement plus méchantes, je douille vraiment (d'ailleurs je passe chaque contraction en gémissant "ca fait maaaal" ), elles me clouent sur place, je ne peux plus bouger jusqu'a ce que ca passe..elles sont plus longues et moins espacées aussi, je n'ai plus beaucoup de répit. Entre chaque contraction je m'endors, j'ai l'impression d'être hors du temps, de planer très loin... Fred m'encourage, respire avec moi...mais le pire, c'est que du coup les contractions me font vomir. C'a été le pire je pense pour moi, en plus du coup je n'ai plus de forces, et je ne peux rien avaler. Je suis à 4 pattes ou sur le coté, je demande à la Sf de rester pour me soutenir. Le col avance bien, il est a peu près à 8. Puis les contractions deviennent très fortes, je n'en peux plus, Raphael appuie très fort sur le col, j'ai deja envie de pousser mais il reste un bourrelet de col. La Sf me propose une petite perf de spasfon pour le faire lâcher, j'accepte. Les contractions me clouent sur place, a chaque fois je ne peux pas bouger jusqu'à ce que ca passe, j'enfouis la tête dans les oreillers ou je tente de mordre le ballon (pas facile ). Elle me dit que je peux pousser si je veux, je commence, je suis a moitié sur le coté, parfois sur le dos. C'est dur, j'ai commencé a pousser un peu tot, Raphael vient tout doucement. A chaque contraction chéri me dit "a la prochaine il est la!". je l'engueule en lui hurlant que ca fait 20 min qu'il me dit ca Je crie en poussant à chaque fois. Je n'ai plus de forces a cause des vomissements (et des 8 h d'effort a jeun du coup), je regrette, j'aurais voulu me redresser, me mettre à 4 pattes ou debout, ou accroupie, mais je n'ai plus la force... Au bout de presque 1H, on y est presque, mais ca tarde un peu. la SF me propose une petite épisio si je veux aller plus vite, mais j'ai le choix. Je refuse, elle me dit alors de me dépêcher de le sortir. Une dernière poussée et il est la, je suis sur le coté sur le matelas, la SF à 4 pattes pour récupérer loulou... On me le met sur moi tout de suite, il pleure un peu puis tête. Le papa pleure... Moi je le regarde, je l'aime, il est si beau... Il est magnifique, tout propre, tout chaud.. Il est 7h03, bienvenue mon ange... Je le garderais les 2h en peau à peau, sauf le temps pour la Sf de faire sortir la délivrance et de recoudre la petite déchirure (2 points) que j'ai. Moi je ne pense qu'a une chose à part mon bébé : bouffer j'ai trop faim, ce que je fais dès la fin de la couture (on avait nos provisions,et après on a eu droit au pti dej) Au bout de 2h, il partira 5 min avec le papa être pesé et mesuré (3,265 kgs et 48 cm), puis on remonte en chambre. Ah si juste avant de remonter en chambre, la Sf m'amène un téléphone..eh oui ma moman n'arrivant pas à m'avoir sur le portable a appelé les Sf de garde...y'a qu'elle pour faire ca Voila, 8h d'émotions, de la douleur certes aussi, mais je resigne (enfin pas tout de suite)
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


220562
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages