Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement difficile mais, réussi

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 795 lectures | ratingStar_148333_1ratingStar_148333_2ratingStar_148333_3ratingStar_148333_4

Le vendredi 10, je me fais reveiller par des contractions non douloureuses… Et ainsi passe la journée… les contractions s'enchainant… moi qui rangait tout encore une dernière fois. L'apres-midi j'ai meme poussé le vice jusqu'à toiletter le chien. Et tous les 1/4 d'heures, je me concentrais, je respirais avec le ventre… etc… Jusqu'au soir où là les contractions ont commencé à s'intensifier gentiment. Mon chéri etant au travail jusqu'à minuit on decide de ne pas s'alarmer et de voir encore si c'était un faux travail. Alors une copine vient passer la soirée avec moi. Et là je commence à ne plus pouvoir rien faire pendant les contractions… attendons… attendons… ce n'est peut être pas encore pour ce soir (ça je me le dirai jusqu'à mon 1er TV me disant que je suis à 3cm). J'ai des contractions toutes les 10min et ça depuis 19h. Ah oui ça dure alors… mais on ne sait jamais… les faux travail… Chéri rentre du travail vers minuit, et là les contractions se rapprochent dangeureusement et elles sont toutes les 7 puis vite 5min. Il est 1h du matin, on appele M (ma sf). Elle nous dit qu'elle arrive de suite. Avant de partir, mon amie aide cheri à installer les lieux pour l'aad. Et nous laisse tous les deux. M. Arrive vers 2h… me fait un petit monito ambulatoire… bébé va bien… c'est mon 1er TV… est-ce que je l'ai appelé pour rien ? Non non je suis à 3cm de dilatation. Alors c'est pour ce soir, c'est parti !!!! M. Est assistée de A. Qui arrive… je rentre dans ma bulle mais je suis bien… je gere tres bien les contractions, je respire et je fais de plus en plus de sons et de mouvements. Ma sf me dit que je suis une belle danseuse d'accouchement… je suis connectée avec mon bébé, avec mon cheri, avec la musique… Le jour se leve. M. Me fait mon 2eme TV, je suis à 5, il est 6h, nous sommes le samedi 11. Alors je continue mon travail traquillement dans cette merveilleuse ambiance de notre maison. Je suis dans ma bulle (malgres quelques nausées et de grosses envie d'uriner) , je me repose entre les contractions, cheri est avec moi, il me caline, me masse… nous sommes à l'apogée de notre amour. Les sf sont de leur coté assez discretes. L'une d'elle prends des photos magnifiques et je m'en rends à peine compte (j'aurai la surprise de me decouvrir de l'exterieur le lendemain). 9h 3eme TV, toujours à 5… hum… la sf nous briffe et nous demande d'être plus verticaux et plus actifs. Car depuis 2 ou 3 heures je prends chaque contractions sur le lit installé à terre à quatre pattes et entre les contractions je m'allonge et me love dans les coussins et la couette. Alors on se mets au boulot, je marche dans le jardin par cette jolie journée ensoleillée, je me suspends à mon homme… mais au bout de 2 ou 3h je suis toujours à 5… alors M. Nous dit qu'il va falloir penser au transfert dans la clinique nature de repli. C'est plus prudent mais nous sommes quand meme deçus… je pleure… pendant les contractions je crie "je ne veux pas partir !!! "… Mais nous partons… il est midi… je pars avec mon cheri et M. Et A. Nous suivent en voiture. C'est parti pour 1h d'horreur… les contractions s'accelerent mais je ne peux pas prendre une bonne position… je crie… je n'arrive plus à respirer… je m'accroche à la poignée… j'appele ma soeur pour lui dire que nous sommes transférés… je pleure… elle me rassure. Mais une contraction arrive et je passe mon telephone à mon Homme… qui ferme le clapet en pensant que ça avait raccroché. Ma soeur me racontera le lendemain qu'elle ne m'avait jamais entendu crier comme ça et qu'elle a passé son apres midi à pleurer completement hantée par ma souffrance. Nous arrivons à Orthez… le plateau technique de ma sf. Mais A. Y a aussi travaillé, elle y est donc comme chez elle. Je mets 3 contractions pour faire 50m… épaulée par mes sf avec cheri qui suit avec nos affaires. Dans le cadre d'un transfert, ma sf a été obligée de passer la main à la sf de garde de la clinique. Cette sf s'appele E. A. Me dit que je peux lui faire confiance qu'elle est géniale, qu'elle a été formé en maison de naissance en suisse… et quand je la vois, j'ai de suite le feeling et son regard bleu me parle. Ce jour là il n'y a que moi a accoucher dans la maternité… j'ai donc tout le personnel à ma disposition, toutes les salles et mes deux sf. On me fait un petit monitoring pour verifier si bébé va toujours bien… il va bien… TV pour voir si la route aurait peut être debloquée les choses… je suis toujours à 5… En fait, le bébé était tellement bas dans le segment inferieur, qu'il semble que la tete de bébé n'appuyait pas assez sur le col pour l'ouvrir d'avantage. E. Me propose de me rompre la poche des eaux… je lui fais confiance… M. Nous rassure et nous dit que c'est necessaire. Nous acceptons donc… et la poche des eaux rompues… les choses se debloquent… c'est reparti… mais biensur bien plus violament… et là je ne pars pas dans une tempete mais dans un ouragan… nous sommes toujours tres connectés avec cheri… qui me dira apres être parfois sorti pour pleurer dans les bras de M… de peur… de deception… de douleur de me voir souffrir comme ça… Pendant les contractions, toutes les sf m'encouragent… et nous faisont toutes ensemble des "OOOOOOOOOOOOOOOOOOooooooooo" tres grave. Mais je suis si fatiguée… je n'en peux plus… je me plaint… je n'y arriverai jamais… je veux une cesarienne… !!! "Mais non Flav tu sais bien que tu ne veux ni peridurale ni cesarienne… me dira M… tu es geniale, ton petit va bien, tu vas y arriver"… Tous les quatres me soutiennent… me portent presque… leurs encouragements me permettent d'aller toujours plus loin. Nous allons passer par toutes les positions, tapis au sol, ballon, à genou, à quatre pattes, accroché à mon homme, tabouret d'accouchement. Et à un moment je demande la piscine "made in water". L'immersion me donne un soulagement de courte durée mais ce repit est tres appreciable… Elles proposent à cheri de venir me rejoindre… en 2secondes il est en caleçon dans l'eau avec moi. Je prends les contractions à genou et affalée sur le rebord de la piscine… je m'accroche au liner… Je n'ai jamais autant gueuler de ma vie… Les sf me proposent de toucher la tete du bébé mais je refuse… pourquoi.Je ne sais pas. Par contre mon homme accepte… tellement qu'il me fera des TV un peu trop souvent à mon gout. Je lui dit "arrete" ! J'aurai pu accoucher dans l'eau mais vu la longueur du travail… les sf controlent regulièrement le coeur du bébé avec leur micro/monito. Mais cette petite maternité n'est pas equipée avec un appareil waterproof. Je sors donc de la piscine. Je savais bien que je n'accoucherais pas dans l'eau. Bébé va bien mais je ne veux plus aller dans l'eau. Je passe sur le tabouret hollandais. Parfois je perds totallement les pedales et je n'arrive plus à respirer… alors on me donne un petit peu d'oxygene pour bien reoxigéné mon bébé entre les contractions. La tete commence à se voir. Ce petit bourelet de peau un peu etrange… Mais je suis mal installée. Mes sf me proposent alors la table d'accouchement avec la suspension devant. Et c'est là que je me transforme en guerrière de l'accouchement alors que l'instant d'avant je ralais encore. Pendant les contractions je saisis le tissu et je me hisse avec mes bras pour être accroupie sur la table avec les fesses à 30cm du sol. Et je me bouge le bassin dans tous les sens en criant " arrgghhhhhhhhhh je veux qu'il SOOOOOOOOOooorteeeeeeeeeeeeee !!!!!! ". Cette force incroyable que je ne soupçonnais plus… mais elle m'aura permit d'accoucher comme la maman du boudha. Les sf sont face à moi, m'encouragent et me soutiennent autant moralement que physiquement en me maintenant les jambes. Entre les contractions je m'affale sur le dos appuyée contre mon homme. Et tout le monde me dit de tout relacher, de me laisser aller. Je me laisse tellement allée et je suis tellement epuisée que je m'endors entre les contractions. Tant et si bien que j'en ronfle et je fais rire tout le monde mais je ne m'en rends pas compte. Quand les contractions reprennent, je bondis et j'accroche à la suspension. Ceci pendant environ une bonne heure que je n'ai pas vu passée. Et à un moment on me dit "arrete, repose toi". E. Manipule mon périnée et mon enfant avec une douceur extreme. Je ne sens qu'une petite sensation de brulure. J'ouvre les yeux et je vois sa tete qui est sortie… et mon homme qui pleure en me disant "regarde mon coeur, notre fils, il est beau !!! ". Je pensais pleurer mais je reste hypnotisée par mon petit homme qui nait. Elle degage les epaules et me propose de le prendre. Je n'ai pas hesité un instant et je l'ai senti glisser tout chaud du creu de moi-meme. Il pleure à peine puis fait quelques petits gargouillis de chat pour se deencombrer. Quelle sensation extraordinaire. "Bonjour mon fils, C'est toi qui était là alors… tu es si merveilleux… " Je suis subjugée et le couvre de mots tendres. Quand le cordon a cessé de battre E. Propose à chéri de couper le cordon. Je ne vois rien autour d'autre que lui… mon petit homme. Puis rapidement des contractions un peu dérangeantes… L'auxiliaire puericultrice m'aide à maintenir mon tout petit contre moi et en une poussée… la masse gluante et chaude glisse hors de moi. E. En profite pour regarder si des points sont necessaires. Non, j'ai juste 2 petites eraillures à l'interieur des petites lèvres… merci E !!! M et A viennent me dire aurevoir et me faire un gros bisous. Puis on nous laisse tout les 3 pendant encore 1h30 (avec malgres tout quelques visites de controle discretes). Où les bisous, les regards, les mots doux et les tétées s'enchainent dans une euphorie calme. C'est aussi un moment d'amour immense avec mon Homme… et je vois dans ses yeux toute la gratitude et l'estime decuplée par la prouesse de l'accouchement. Milo est venu au monde le 11 Octobre 2008 à 19h08, il pèse 3kg220, mesure 52cm (mesure faite 3jours après) et a des gros lobes d'oreille comme boudha Personne ne portera notre enfant… car c'est mon chéri qui le portera en salle de soin avec moi qui me lève dans le meme temps. Ils s'occuperont du cordon, j'arriverai pour la pesée et la 1ere couche tout ça fait par son papa. Le personnel de la clinique a été merveilleux. Arrivé en chambre, mon cheri prends Milo en peau à peau, je prends une douche, et je bois… puis je mange frenetiquement en regardant mes 2 hommes si beaux. Je passerais la nuit à le regarder… lui à dormir et à tétouiller. Le matin nous auront la visite du pediatre, et la visite de E. Quel bonheur de regarder à nouveau ses yeux bleus qui m'ont tant soutenus. Elle nous dit qu'elle a été tres touchée par notre couple… que c'est un accouchement particulier pour elle. Elle nous avoue qu'elle n'est sortie de l'ecole qu'il y a 1an. Et nous la remercions… nous finiront par tous pleurer en lui prometant une petite carte et de revenir la voir pour lui montrer notre petit un peu plus grand. Nous sortons à trois de la clinique, il est 13h (soit à peine 24h apres notre entrée) … Nous sommes une famille et nous partons rejoindre notre petit cocon… la vie est merveilleuse. Je suis un peu déçue de ne pas avoir pu accoucher à la maison mais ma sf a pris la bonne decision. J'ai eu un accouchement naturel avec elle et tout le respect, le soutien et l'amour que je desirais. Peut être qu'un aad sera possible pour BB2… je l'espère de tout coeur.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


148333
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages