Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouchement en siège

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 30/09/10 | Mis en ligne le 27/04/12
Mail  
| 281 lectures | ratingStar_247119_1ratingStar_247119_2ratingStar_247119_3ratingStar_247119_4
Je suis ici pour vous faire part de mon expérience ; j'ai accouché en siège cet été et tout s'est bien passé (et même très bien passé ! ). Je précise que c'est mon 1er. Donc, pour celles qui risquent d'accoucher en siège, lisez ce message et rassurez vous car sur le net on parle souvent de ce qui va mal et rarement de ce qui va bien ! J'ai été suivie dans une maternité régionale et j'ai eu le choix entre césarienne et accouchement par voie basse. J'ai fais tous les examens nécessaires pour s'assurer que la voie basse était possible et on m'a bien informée que cela pouvait se transformer en césarienne à tout moment si bébé était en souffrance. Le jour J, j'ai commencé à contracter à 6h du matin, j'ai pris une douche (je savais pas trop si c'était des "vraies" contractions, alors ça m'a passé le temps) , les contractions se sont rapprochées, ça a commencé à devenir "sportif" (moi qui imaginais que les 1ères contractions devais être "douces") , à 7h j'ai perdu les eaux. Les contractions sont vraiment devenues plus difficiles à gérer, là je me suis dis que j'étais pas sortie de l'auberge, si déjà au bout d'une heure ça devenais dur ! (ben oui, on dit qu'un 1er accouchement ça dure des plombes, donc là si j'avais déjà mal c'est que j'étais une chochotte ! ). A 8h30, me voilà à la maternité, enfin, devant la porte car je suis pliée en 2 par une contraction, avec ma serviette éponge entre les jambes (et oui, perte des eaux) et là, le jardinier de la maternité passe devant moi en sifflotant, le rateau sur l'épaule ! Lui il es zen, moi beaucoup moins, c'est surréaliste ! L'élève sage femme m'accueille, me demande de faire un examen d'urine… Ha ha ! Z'avez déjà réussi à uriner en ayant un mal de chien ? Moi pas. La sage femme m'installe, m'examine, et là : 8 cm de dilatation ! Victoire ! Je trouvais les contractions dures à gérer mais là, ça me rassure, j'avais pas mal pour rien ! Agitation dans l'équipe soignante, en un rien de temps je suis préparée, perfusée et confiée à l'anesthésiste pour la péridurale. Comme le travail a été rapide, j'ai droit à une rachi anesthésie ET à une péridurale. Résultat, je sens une petite vaguelette dans mon ventre lorsqu'il y aune contraction et c'est tout ! Fin de la douleur, pas d'effets secondaires, j'ai le temps de faire la causette avec l'équipe et mon homme et de choisir le prénom du bébé. (D'abord, c'es pas une honte de choisir à la dernière minute ! ). Je suis surveillée comme le lait sur le feu, monitoring du bébé, tension pour moi, un peu d'oxygène sur mon nez, un changement de position… Je laisse faire, chacun son job ! Moi j'ai juste peur de ne pas pousser correctement lors de l'expulsion car lors d'un siège c'est à la maman de faire tout le boulot ; le personnel ne peut pas aider car cela risque de blesser bébé. Je demande au moins 10 fois à la sage femme de m'expliquer comment pousser ! L'anesthésiste propose régulièrement d'ajouter des calmants dans la péridurale car pour un siège il faut une maman qui coopère bien et donc qui n' a pas mal. (Donc si vous voulez une péridurale, accouchez en siège, je vous assure que vous aurez priorité ! ). A midi, bébé est engagé, je vais devoir pousser. Je suis en position gynéco et là alignés en rang d'oignon, entre mes genoux, je vois : l'anesthésiste, l'interne en anesthésie, l'obstétricienne, l'interne en obstétrique, la sage femme, l'élève sage femme, l'élève infirmière ! Y'en a que ça aurait effrayé, moi ça me rassure, avec tout ce monde, il ne peut rien nous arriver ! Je pousse quand on me le demande, je ne sais pas trop comment je fais, mais ça marche et ma super équipe m'encourage : "c'est bien madame", " super", " vous assurez bien "… J'ai l'impression d'avoir un fan club ! A midi et demi, mon fils est là, posé sur mon ventre, tout blanc et tout sale. Une minute dans la pièce à côté avec le pédiatre, je l'entend pleurer à plein poumon, il va bien, du coup je pleure aussi ! Il revient avec nous tout rose et son papa et moi le découvrons… Donc, voilà les filles, accoucher en siège, ça peut très bien se passer, même pour le 1er ! Et pour faire des jalouses : pas d'épisio ni de déchirure ! Si c'est pas le rêve ça !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


247119
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages