Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accoucher d'un gros bébé sans péridurale

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1819 lectures | ratingStar_51263_1ratingStar_51263_2ratingStar_51263_3ratingStar_51263_4

Il faut que je vous raconte, bientot 8 mois ont passé et peut-être des détails vont s'effacer de ma mémoire.

Arthur tu es mon 2eme bébé, cette grossesse fut très fatiguante avec ta soeur qui me sollicite sans cesse.

Mon ventre est si lourd… tu dois être bien portant car à l'écho tu pèses 2.300kg alors que ta soeur pesait à la même période 1.800kg pour 3.900kg à la naissance à J-5.

Pourtant tu n'es pas pressé d'arriver, papa a pris ses 4 semaines de congé jusqu'à la semaine prévue de ta naissance.

Jour du terme : midi : visite de controle.

La sage-femme me propose un petit décollement des membranes car mon col est bien souple (elle me confirme que son geste n'aura aucun effet si bébé n'est pas prêt) , j'accepte pour mon zhom qui prend sa 4eme et dernière semaine de congé (avant de partir en déplacement, il est commercial) ).

Toute l'aprèm, je lui ai fait remarqué qu'il avait surement dérangé son fils grrrrrrrrrrrrrr, moi j'ai des pertes juste rosées et bébé qui pèse + que d'habitude.

On regarde la finale de kho-lanta avec des contractions de soirées comme j'en ai l'habitude, sauf qu'elles sont régulières comme les 4 faux travails que j'ai déjà eu ces dernières semaines pendant la nuit.

On se couche et on s'endort sans soucis.

1h du mat : réveil pipi et je me recouche mais les grosses contractions arrivent très vite (+ fortes que cellles de mes 4 faux travails) et me font prendre une douche en 4e vitesse et m'allonger à chaque contraction, pratique pour mettre mes lentilles, j'appelle ma mère qui restera avec ma fille endormie, elle nous presse de partir quand elle me voit incapable de me lever des WC.

3h du mat : arrivée à l'hopital au sous sol, je me jete sur un fauteuil roulant, je ne sais plus marcher, mon homme m'amène au 3eme à la mater silencieuse avec juste 2 mamans en salles de travail sous péri.

Controle du col avec la sage-femme Stéphanie : "vous étes dilatée à 6… avec des fortes contractions depuis 2h… , dans 1h vous aurez accouché… , vous envisagez une péri ? Je crois que vous n'aurez pas le temps d'avoir la péri "

"QUOI ?!!! Uuuuuuuuuune heure et sans péri ? Mais il me faut aller à 10 et là c'est terriiiiible déjà !!! Je ne supporterai pas là, je voudrais tant accoucher sans péri, mais là, c'est déjà méga puissant !!! "

"allez faites moi confiance, tout ira bien, votre travail est efficace et vous pouvez y arriver, la péri n'est pas un geste anodin et je vais vous accompagner "

(merci encore Stéphanie qui ne m'a pas quitté et a accueuilli mon fils).

"bon on change de salle, on va en salle d'accouchement pour les non-péri, y a le lit qu'il faut "

Je me dis : ah ok le ballon, la galette sous les fesses… mais je dis tout haut :

"non mais là je ne peux pas bouger, je suis tétanisée par la douleur quand la contraction est là "

"allez on fait vite entre 2 contractions "

Hop juste une dizaine de pas à faire et je m'allonge ou plutot je me jette sur le lit, un lit sans étriers.

Très vite elle me propose le masque à gaz hilarant qui me soulage instantanément, j'éclate de rire, c'est incontrolable, zhom n'en revient pas, quel soulagement, puis je pleure, le masque me fait du bien, ça m'aide terriblement quand la contraction est au summum, ça m'oblige à inspirer calmement.

Sauf que très vite, le gaz ne fut plus beaucoup d'effet, je respire alors comme une dingue dedans, il étouffe mes gémisssements, et je le retire quand la contraction s'arrete, mais elles sont rapprochées et le temps de pause n'est pas assez long pour que je récupère, j'hyperventile et par 2 fois, je dis que je vais m'évanouir alors je repose le masque pour le reprendre + tard, parfois je ne gère + rien, je subis, j'ai trop mal ,

Parfois 2 contractions sont assez espacées pour sourire à zhom qui panique, debout et qui demande si on ne peut pas me faire autre chose.

Moi qui suis si discrête d'habitude, là, je me fais entendre mais je ne peux rien y faire.

La sage-femme m'examine, je suis à 7 , oh lala c'est bien mais encore 3 !!! Pffffff c'est dur.

Et puis elle me dit "la poche est bombée… votre bébé est juste derrière " , elle me la perce et pince le col, ce qui me fait mal pour enlever un petit bourrelet qui gène.

Je lui dis stop ça fait trop mal.

Elle me laisse tranquille, me réexamine et me dit.

"vous n'avez pas envie de pousser là ? "

"non, non pas encore, j'en suis qu'à 7 depuis pas longtemps " enfin j'ai aussi perdu la notion du temps.

OH SI SI tout compte fait oui oui, AAAAAAAAh !!!!

Mon corps est alors pris d'une envie terrible que je ne peux pas refouler, mon fils veut sortir et il faut que je l'aide, j'ai peur d'exploser, il me parait énorme, ça me brule, je crie que ça brule, je sens du liquide froid qui me fait du bien, surtout faut pas que je me contracte, il arrive, ça pousse, ça me prend tout le corps, on dirait que toutes mes forces sont concentrées à pousser.

Et mon fils sort la tète, je pousse une dernière fois et je l'ai sur moi, sa tête tout près, il pousse un gros soupir.

Ouf… ça y est…

Mais il ne crie pas.

Il refais un soupir.

On me le prend et mon zhom part avec lui.

Moi je suis tétanisée dans ma position, mes jambes à angles droits.

Le calme est revenu, je ne sens plus rien du tout.

Je n'ai pas d'épisio, pas de déchirure, je suis trop contente, par contre la sage-femme me fait bondir à chaque fois qu'elle me touche, j'ai des éraillures en surface, juste quelques points à faire, elle me mets un spray anesthésiant mais ce n'est pas suffisant, je ne supporte plus là, elle me fait une anesthésie locale, j'ai redemande 1 deuxième pour qu'elle fasse un super boulot.

Je suis bien, pas de vertiges, plus aucunes douleurs, l'orage est passé, je suis sous le choc de toute cette violence, de mon corps qui réussit comme un chef, qu'est-ce que je suis heureuse !!!

Mon fils revient dans une couveuse tout nu avec un bonnet, il a une couche et le ventre lui passe au dessus de la couche.

Mon homme me dit 2.700 kg, pfffffffff impossible , 4.700 kg, n'importe quoi !!! Arrète de dire des bétises !!! Et si si j'en reviens pas !!!

Pendant les 2 heures, je suis seule avec zhom qui fait des allers-retours avec Arthur.

Mon fils est gardé en surveillance au service néo nat car il a fait une sorte de malaise , "une mauvaise adaptation au milieu extra-utérin" comme ils disent car l'accouchement fut trop rapide pour lui, moi qui voulait le faire grimper jusqu'au sein qu'il aurait trouver tout seul, je ne l'ai pas à coté de moi, papa reste avec lui, tout va bien mais il est surveillé, je me sens si seule tout à coup dans le silence après la tempête.

Tu es né à 4h22 !!! Soit 3h22 après mon réveil ,

Mon loulou est né après la furie qui s'est emparé de mon corps, les contractions étaient très fortes, très efficaces, j'ai gémi, hurlé tout ce que j'ai pu dans le masque à gaz hilarant (je me suis excusé 100fois de cette puissance ingérable) , j'ai cru m'évanouir 2 fois, j'ai éclaté de rire, j'ai pleuré, et mon corps a tout fait, en se reposant quelques secondes par ci par là, me redonnant le sourire pour rassurer mon zhom pas habitué à voir sa gonzesse se faire remarquer.

L'envie de pousser fut terrible, et incontrolable.

Et je n'ai eu ni épisio ni déchirure, juste des éraillures en surface.

J'ai accouché avec les pieds en appui sur les coins d'une barre en forme de u retourné, donc en position accroupie mais sur le dos avec les mains sur mes genous ,

Trop bien comme position.

Mon ainée née avec péri et mon fils né sans péri, c'est le second le + réussi car c'est magique, le corps fait tout, c'est génial et quelle plénitude après !!! Ma famille n'en revenait pas de me voir en si bonne forme.

(pour ma fille=> contractions légères à la mater à 4h du mat, péri à 8h, épisio, révision utérine par la sage-femme de mon fichu placenta bas inséré et un peu décollé à la 2e écho puis normal à la 3e écho ,

Naissance à 12h47, 3.910kg ma pépette, et maman mal fichue pendant le séjour et même à la maison).
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


51263
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages