Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accoucher en maison de naissance

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1449 lectures | ratingStar_50996_1ratingStar_50996_2ratingStar_50996_3ratingStar_50996_4

Après 2 accouchements à l'hôpital (rapides et sans péridurale) et être déçue à chaque fois du traitement que j'y recevais, je me décide enfin à aller en maison de naissance. Même si elle est sur la rive sud de Québec et que je suis sur la rive nord, ce n'est pas grave, je trouverai toujours un moyen pour m'y rendre… Et aussi convaincre mon mari que c'est une option très sécuritaire !

Je suis donc enceinte au printemps 2004, DPA 29 novembre. Le suivi de grossesse avec la sage femme est extraordinaire, elle est vraiment très gentille, douce et attentive a tous mes besoins, elle écoute toutes mes joies, mes tracas, elle ne compte pas le temps, à chaque fois que je vais la voir on en a pour une heure. Je passe une seule échographie, elle me fait elle-même les prises de sang, et elle me fait un test pour la glycémie très différent de celui pour l'hôpital, super car je déteste aller à l'hôpital et boire leur liquide orange dégueu… (Pas obligatoire, j'aurais pu dire non, mais je suis une grosse mangeuse de bonbons, alors on n'a pas pris de chances…) Mes parents, mes amis font mes transports pour me rendre à mes rendez-vous à chaque mois puisque mon mari ne peut s'absenter de son travail pour venir avec moi.

Puis vers le 7me mois, tout va super bien, mais je suis extrêmement fatiguée, et puis apparaît un gros blocage entre mes deux jambes… Une espèce de crampe continue qui me fait souffrir au plancher pelvien… C'était atroce comme douleur, j'étais limitée dans mes mouvements et ce qui me faisait le plus souffrir, c'était de me retourner dans mon lit !

Pour mes deux filles, j'ai accouché à 37sa et 38sa… Celui-là (car on sait que c'est un garçon ! ) va me faire attendre à 39sa ! Ouf… Finalement ma soeur vient coucher chez moi à partir du 20 novembre, au cas où je devrais partir à la maison de naissance durant la nuit. Ma sage femme m'a aussi dit que si jamais ça allait trop vite, de l'appeler pour qu'elle vienne directement à la maison à la place.

Le 23 au soir, comme à chaque soir depuis un moment, je dis à mon mari : je veux que ça finisse, et vite !!! Je souffre, je ne suis plus capable d'endurer la douleur… En nous étendant sur le lit pour écouter le journal télévisé, il est environ 10h30, plouf ! Je perds les eaux ! Je me lève et dit à Éric : ça y est ! J'ai perdu les eaux, nous allons accoucher !! (ma sage femme m'avait dit de rester allongée si je perdais les eaux à la maison, mais sur le coup, je n'y ai pas pensé…) Je me suis assise sur la toilette pour que le plus de liquide coule là et que je puisse mettre une autre petite culotte que mon mari apporte avec une serviette sanitaire, pour le chemin vers la maison de naissance. Nos sacs sont prêts depuis un bon moment, ils nous attendent sur le pas de la porte… Nous appelons M-A ma sage femme pour lui dire que j'ai perdu les eaux, elle nous dit de partir d'ici 15 minutes, ce que nous faisons… Moi je tremble des jambes, je ne sais pas pourquoi je suis figée, je ne sais même plus où mettre la tête, on dirait que tout d'un coup, tout ceci devient surnaturel… Mon ventre a déjà diminué de moitié, mon bébé bouge, tout va bien, mais les contractions ne sont pas encore apparues. En fait, c'est le calme plat depuis 2 jours ! (même chose pour mon précédent bébé ! ).

Nous arrivons donc vers 11h00 à la maison de naissance, cela fait 30 minutes que j'ai perdu les eaux, toujours pas de contractions…Je choisis ma chambre préférée que j'ai visitée tous les mois, une chambre dans les teintes d'orange. Elle est grande, avec un lit double, un petit berceau, une chambre de bain attenante avec une douche, un grand bain et un divan. La vue sur le fleuve est magnifique.

Je demande à M-A de vérifier à combien de cm j'en suis rendue… Elle est douce, elle ne me fait pas mal lorsqu'elle me fait ce toucher. Ensuite elle prend son stéthoscope et écoute le coeur de mon bébé… Tout va bien ! Puis elle me propose un ballon et une chaise pour m'appuyer lors des contractions… Je m'asseois (ah ça fait du bien à mon plancher pelvien, je ne ressens pas la douleur ! ) et là les contractions commencent… Des petites crampes comme lors des douleurs de règles. Ma mère et ma soeur arrivent vers 11h30, j'avais invité ma soeur à assister à l'accouchement… Ma mère reste dans la chambre un bon moment, elle parle de son emploi avec mon mari, une conversation bien normale, et puis vers 12h30, je commence à souffler plus durant les contractions, j'essaie de penser à autre chose, je respire… Et la conversation à haute voix entre ma mère et mon mari me dérange… Ma mère s'en va, fatiguée, vers 12h45… Dans ma tête, ça fait : ouf ! Ma soeur se fait discrète, elle observe, mais elle ne dit pas un seul mot.

Je reste encore très longtemps sur le ballon, mais le temps passe très vite !! Puis mon mari voit que je commence à avoir de plus en plus de grosses contractions et il me propose de prendre un bain… Aucune idée du temps ! J'ai mal, j'ai peur de me déplacer et d'avoir plus mal encore ! Mais il finit par me convaincre d'y aller. Il me fait couler un grand bain chaud, ma sage femme ferme les lumières, installe des bougies…

Je marche un peu, mais les contractions debout (j'en ai eu 2 ou 3) me font trop mal, je ne suis pas capable de supporter. Puis je rentre dans le bain chaud, une contraction arrive, et la douleur est coupée de moitié ! Ah, soulagement ! Au bout de 3 contractions assez rapprochées, je trouve que le bain est trop froid, je veux sortir… Ou rajouter beaucoup d'eau très chaude ! On me donne le feu vert pour l'eau chaude (moi je pensais que c'était dangereux, je n'osais pas demander au début…) Ils ne rajoutent QUE de l'eau chaude, brûlante, ah ça fait du bien, je me sens tellement bien, la douleur est moins puissante ! Aussitôt la contraction suivante, je sens que ça pousse dans mon rectum… Mais je ne dis rien, je pense que j'en ai encore pour un bon moment ! Puis la prochaine contraction, surprise, mon bébé sort !! Et je crie : le bébé sort, le bébé sort !!! Et là c'est plus fort que moi, je l'accompagne dans sa poussée, je pousse moi aussi… En même temps un grand cri long et continu sort de ma bouche, c'est primal, je ne peux pas l'empêcher. Ce n'est pas un cri de douleur, c'est un cri de la vie ! Je sens la brûlure lorsqu'il sort, mais c'est beaucoup plus doux qu'à l'air ambiant… La tête est sortie avant que la sage femme ne se lève de son coin et le bébé entièrement sorti avant que ma soeur se lève du petit divan… M-A maintient mon bébé en dessous de l'eau environ 2-3 secondes le temps de lui enlever le cordon autour du cou, mais ça me paraît une éternité, j'ai peur pour mon bébé, je n'avais pas prévu accoucher dans l'eau… Et après cette manoeuvre elle me le donne entre mes mains, je le serre fort, il n'est pas content, il crie ! Et moi je suis encore surprise par cette naissance si rapide et presque sans douleurs…

Nous restons ainsi collés dans le bain durant une bonne demie heure. Le placenta sort pas longtemps après, il est très beau, intact. D'après la couleur de l'eau du bain, M-A me dit que je ne saigne pas trop. Elle et son aide sage femme m'aident ensuite à sortir du bain, papa prend le bébé dans ses bras pendant cette opération. Et moi je souffre… Mais non pas de mon accouchement, mais de mon plancher pelvien qui est encore coincé… Quand j'y repense, la naissance dans le bain était parfaite puisque j'étais libre de mes mouvements sans avoir mal à cet endroit !

Puis nous allons nous installer moi et mon bébé, enroulés dans des draps pour la première tétée, il est calme à présent.

Je suis contente, il était 1h46 lorsqu'il est né. M-A me montre le placenta, intact, nous explique son fonctionnement… Ma soeur et mon mari sont émerveillés, en ont parlé durant plusieurs jours par la suite… hihihi… On m'emmène un plateau de noix, fruits et jus d'orange, mais je n'ai même pas faim. C'est mon mari qui en profitera car il est affamé. M-A m'examine et elle me dit qu'elle doit faire 3 petits points, car ça a déchiré un peu. Elle me recoud (mais c'est assez douloureux, même avec l'anesthésie locale) et finalement elle examine mon bébé, prend ma tension et s'en va. Nous sommes seuls dans cette belle chambre maintenant avec un petit bébé tout neuf.

Malheureusement je n'ai pas trop bien dormi, le lit était assez dur et mon plancher pelvien me fait encore très mal et les tranchées sont atroces… Le lendemain nous mangeons dans la salle à manger de la maison de naissance, des plats succulents congelés, des fruits et légumes frais, tout comme dans notre cuisine. J'allaite mon bébé dans la chaise berçante de la cuisine, nous discutons avec une autre maman qui a accouché en même temps que moi, c'est calme, c'est plaisant !

Personne n'est venu prendre notre température-pression horaire pipi-caca-allaitement durant ce temps… Puis vers 3heures de l'après-midi, nous repartons chez nous avec notre petit bébé. M-A est venue me voir chez moi plusieurs fois durant la semaine, j'ai même droit à une aide de la maison de naissance pour venir faire ma vaisselle et s'occuper des deux plus grandes pendant que j'allaite mon petit. J'ai saigné durant 9 jours, puis plus rien ! Je veux aussi rajouter que je n'ai lavé mon bébé qu'après 6 jours… Je n'étais pas capable de me résoudre à le faire, il sentait si bon, il n'était pas sale, je le respirais tous les jours… J'ai de la peine le jour où M-A et moi nous nous voyons pour la dernière fois. Je la remercie pour toute sa gentillesse envers moi et ma famille, son respect et sa compétence. La prochaine fois, j'ai suffisamment confiance en moi et en elle pour tenter l'accouchement à domicile. Elles ont légalement le droit au Québec de le faire depuis peu.

Zabbee xxx.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


50996
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages