Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ange notre fils né à 26 sa+ 3jrs (img)

Témoignage d'internaute trouvé sur enceinte - 10/03/11 | Mis en ligne le 18/05/12
Mail  
| 313 lectures | ratingStar_256663_1ratingStar_256663_2ratingStar_256663_3ratingStar_256663_4
Bonjour à toutes. Je rejoins malheureusement votre groupe ! Le 1er février, je passais la seconde échographie, nous apprenons que c'est un petit gars, mais rapidement le gygy déchante, il y a un problème ! Il ne voie pas le corps calleux, et il y a un kyste ! La claque ! Rdv 2 jours plus tard, le 3 février, et rebelote, nouvelle écho ! Et la diagnostic tombe : Agénésie partielle du corps calleux ! Je sors anéantie, j'explique vite fait à mon mari les conséquences éventuelles, de ce petit bonhomme à venir. S'en sont suivi un autre rendez-vous gygy pour une nouvelle écho, une neuropédiatre, une psychologue. Avec mon mari nous ne voulions pas offrir à notre fils, une vie de souffrance, entre médecin, et autre. Notre décision était prise, nous voila donc sur le chemin de l'img. Je vous passe les douleurs psychologique entre le 1er février et le 24 jour de sa naissance. Je vous fais un copier coller, de son arrivée : Je me sens prête à vous raconter, l'arrivée à la mater, la nuit, la journée de son arrivée et les jours qui ont suivis ! Tout ça avec beaucoup d'émotion, mêlé à la colère, et toujours ce vilain pourquoi nous !!! Mercredi 23 février, la matinée se passe comme d'habitude sauf que mon homme est présent à la maison. J'emmène ma grande à la gym, je retrouve sur place une copine avec qui je discute de tout et de rien. Ensuite repas, et je prépare ce fichus sac, devant Lilly qui me demande ce que je fais, pourquoi un sac, pourquoi je prends des vêtements. Devant son questionnement, je lui dis simplement, que je vais voir le doc et que si quelque chose ne va pas je vais peut être rester à l'hôpital, mais rien de plus. Nous faisons le gouté tranquillement et ensuite partons prendre l'air dans un parc, peu de temps puisque nous devons encore déposer les filles chez une copine, pour nous permettre de faire l'aller-retour tranquillement. Arrivée à la mater, mon mari se gare, nous descendons de la voiture, et nous voila devant ce bâtiment flambant neuf, qui aurait du me donner de la joie ! Et là, grosse boule au ventre, est ce la bonne solution ? Est-t-on humain de prendre cette décision ? Et si on retardé ? Et puis non la raison prend le dessus ! Nous voila donc au service admission, qui nous oriente rapidement au 1er étage. Arrivés au 1er étage ma chambre est située juste devant la nurserie ! HORREUR, mais je ne voies pas de bébé. J'entre dans ma chambre et là il ni a qu'un lit, le mien, je demande pour mon mari, et l'auxiliaire me répond ben il y a le fauteuil. Je lui dis gentiment que la sage femme qui a suivi notre dossier nous a confirmé qu'on aurait un lit vu la situation. Elle part en râlant !!! Et revient quelques minutes plus tard en disant qu'elle a un fauteuil lit, mais que le monsieur qui l'a, râle mais qu'en effet nous sommes prioritaires !!! Après le lit installé dans la chambre, mon mari repart récupérer les filles pour la douche, le repas du soir et le couché. Et là, le vide s'installe, je suis seule, avec ma conscience !! Je me pose sur le balcon et regarde longuement le ciel, les larmes coulent en silence ! Je m'excuse, lui dis que je l'aime, qu'il fait notre fierté. Plus tard mon mari revient, nous discutons et la une interne en gygy, entre dans la chambre et me demande de la suivre pour me poser des laminaires dans le vagin. Une fois la pose faite je retrouve mon mari. Finalement nous ne trouvons plus de mots, et finissons pas nous endormir. Ange est calme. La nuit me parait courte et longue à la fois, je me réveille régulièrement, je touche mon ventre lui parle et décompte les heures. 5h du matin je ne dors pas, une sage femme, vient me prendre la tension, la t°, et me dis de prendre ma douche et de m'habiller avec leur vêtements jetables. Des petites contractions se font sentir mais rien de bien calé dans le temps. On me pose ensuite sous perfusion, un médicament pour me mettre dans le gaz, afin de ne pas être totalement présente lors de l'amniocentèse et surtout l'arrêt de vie. Le médicament passe doucement dans mes veines, mais rapidement je vomis, alors la dose est réduite. Je regarde Shrek, mais bon je suis ailleurs. Plus tard on vient me chercher, j'ai peur, je tremble, le médicament est complètement arrêté, je vomis de trop. Mon mari m'accompagne. Je rentre dans le cabinet, une jeune gynéco me parle sèchement, me dis de me mettre dans certaine position, me met du produit sur le ventre plus un drap bleu. Mon gynéco arrive me demande si je suis prête, il voit dans mon regard, que je ne suis pas sous médicament, que je suis bien consciente de ce qui va se passer, il s'excuse. Et d'un coup je me mets à vomir et limite l'autre gynéco me fait remarquer qu'elle était prête mais qu'elle doit tout recommencer. Voyant mon regard, mon gynéco la fait sortir. Il m'endort localement le ventre pour l'amniocentèse, et nous arrivons au moment ou il faut endormir Ange. Le gynéco s'arrête et me dit que si je suis prête alors il va endormir le petit et ensuite pratiquer l'arrêt de vie. Il endort mon fils et je le voit calme sur l'écran, je voie aussi son coeur battre, et le gygy me dit ça y est il dort, peu de temps après je sens un énorme coup de pied et je le voie aussi sur l'écran, le gygy me dit, il vient de vous dire au revoir, et une pression sur le ventre et je voie à l'écran le coeur de mon s'arrêter, ça y est nous y sommes. Ange est décédé à 9h35. Ils font rentrer mon mari nous pleurons un moment, et la sage femme me tend les 2 premiers médicaments pour lancer le travail. Je remonte en chambre, mon ventre n'a plus la même forme. Ange ne bouge plus pourtant je cherche les mouvements. Je continue de vomir, le temps me semble long. Et puis d'un coup, les contractions se font sentir, et rapprochées mais bon je patiente, on discute, je vomis toujours alors que je n'ai plus de médicaments pour la douleur depuis bien longtemps. Finalement, à 14h35, je lui dis d'appeler la sage femme, je commence à avoir mal. Elle m'ausculte je suis à 3cm, elle me dit que je peux descendre pour avoir la péri, ouf, . J'arrive en fauteuil en salle, il fait froid, la sage femme un vrai glaçon, je lui demande d'appeler ma sage femme. Mon mari lui ne peut rentrer avant la péri. La sage femme glaçon m'ausculte et me dis vous êtes à 3 cm je vais pouvoir appeler. Je lui dis que je me sens mal, mes bras et mes jambes pétillent, je frissonne. Elle me met sous oxygène, je me sens mal, baisse de tension à 8! Elle me dit froidement, si votre tension ne remonte pas l'anesthésiste ne vous fera pas péri. Quelques minutes plus tard ma tension se stabilise à 10, je vomis toujours ! J'ai froid, et elle me laisse seule dans cette salle, oui il ne se passe rien, j'entends des bruits qui me font peur, c'est juste la machine qui calcule mes contractions. Une jeune femme rentre, elle est douce, me dit qu'elle est infirmière anesthésiste, elle me prépare malgré les douleurs. L'anesthésiste n'arrive pas. Il est a ce moment 15h18, je demande la l'infirmière d'appeler la sage femme, je dois aller à la selle. Elle arrive est me dit mais non, c'est le bébé qui pousse, et je lui dis ok bon et 2-3 minutes plus tard je la rappelle je lui dis que non maintenant c'est le bébé, il arrive, elle me dit non froidement. Et la je lui dis, vous appelez mon mari je vais accoucher maintenant, elle me fait un touché pour mesurer et me dis à oui vous êtes 10cm, je sens la tête. Je souhaite, enfin mon corps souhaite se mettre sur le coté, je me sens mieux dans cette position, la sage femme me dit non, je lui dit j'ai mal le bébé arrive, et elle me cri non non madame nous ne sommes pas prêts, descendez un peu. L'infirmière anesthésiste me tient la main et me dit je vais vous mettre sous gaz, vous aurez moins mal, courage c'est bientôt fini. Je ne souffre plus, Mon mari est la, je serre sa main. Il pleure. Notre fils est né, il est 15h24. Je pleure et je demande si Ange va bien, mon mari me dit oui il ne souffre pas. Et nous voila parents pour la 3ème fois, d'un petit bout de 33 cm pour 975g. La sage femme l'emmène est me dis je vous le ramène dès qu'il est habillé. Il fait froid, le silence est pesant, nous pleurons, je demande mille fois à mon mari s'il est beau. Le temps passe, notre bébé ne revient pas, et finalement à 16h45, oui vous lisez bien 16h45, la sage femme arrive avec un tout petit bout dans les bras, et me dit vous voulez le voir ! Bien entendu !!! Elle me le pose entre les bras, je n'ai plus froid, il est beau je pleure, je m'excuse, il est déjà froid, sa peau a changé de couleur, il est violet mais il est beau, il ressemble à ses soeurs. Il a plein de cheveux noirs, des longs cils, des sourcils, des ongles, mon mari prend des photos de nous, je lui dis prend ton fils, je trouve important de réunir les 2 hommes de ma vie. Mon mari pleure sans retenu. Le temps s'est arrêté, nous le regardons, l'embrassons, lui parlons, le caressons. Mais il faut leur rendre notre bébé. Mon mari leur amène. Et nous nous retrouvons, à nouveau seuls dans cette pièce froide et silencieuse, je remonte en chambre. Mon mari reste avec moi un moment, et je lui dis rentre va voir les filles. Je me retrouve à nouveau seule, sans ventre, sans bébé… Le lendemain mon mari est venu avec Suzy, elle a appuyé sur mon ventre, et m'a dit "a pu bébé", je lui ai dis non mon coeur, il ni a plus de bébé. Dans l'après midi, il est revenu avec Lilly et Suzy, en rentrant dans la pièce, je lui ai demandé s'il avait annoncé la nouvelle Lilly. Il m'a dit oui mais aucune réaction. A moi, elle m'a demandé ou était le bébé, pourquoi il était sorti trop tôt pourquoi son coeur s'était arrêté. Voila maintenant 15 jours que notre fils nous a quitté, je ne pleure plus. Je sais que notre décision, si difficile soit ette était la meilleure pour lui, pour les filles et notre couple. LA vie a repris son cours, mais pas un jour, une heure je ne pense pas à Ange. Voici donc notre histoire. Je sais qu'un jour Ange nous enverra un petit frère ou une petite soeur. Au plaisir de vous lire. Emilie.
  Lire la suite de la discussion sur enceinte.com


256663
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages