Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Après 12 h de travail, Céleste est enfin née

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 300 lectures | ratingStar_224156_1ratingStar_224156_2ratingStar_224156_3ratingStar_224156_4
Parce qu'accoucher ce n'est pas que de maniere classique, que cela peut etre quelque chose de plus respectueux et moins infantilisant, je vous fait part de mon experience. Dimanche 8 novembre. Ca y est tu as un jour de retard, on ne peut pas dire que vous êtes ponctuels comme enfants. Cela fait quinze jours qu'on est sur des charbons ardents, on a hâte de te rencontrer (ton papa me demande tous les jours si c'est le grand jour), on aimerait savoir qui tu es (même si moi je le sais déjà), on s'impatiente de te voir, mais visiblement tu as décidé de prendre ton temps. Avec la batterie d'examen d'hier, on sait que tout va bien, et qu'il nous faut patienter encore un peu. Notre sage femme passe nous voir ce matin, on va essayer de faire en sorte "d'accélérer les choses". Elle arrive à 9 heures et on commence une séance d'acupuncture qui est sensée faciliter l'ouverture du col, puis quelques exercices de relaxation et de respiration histoire de faciliter les contractions. Elle repart, plus qu'à attendre. La journée se passe tranquillement, on se balade, joue avec ton grand frère, on attend. Lundi 9 novembre, 1 heure Papa se lève, je sens une contraction légère mais surtout une perte douteuse. Je file aux toilettes voir ce qui se passe et hésite entre bouchon muqueux et fissure de la poche des eaux. Je crois que le travail commence. On arrive pas à se rendormir, on commence à papoter, un peu excité par la situation, on est un peu stressé par la rapidité que peuvent prendre les événements, ton grand frère est arrivé très vite. 2 heures , les contractions sont régulières, toutes les 6 minutes. J'appelle notre sage femme et on convient de se retrouver à la mater. Dans la foulée papa appelle ses parents qui arriveront un quart d'heure plus tard. 3 heures, arrivée à la mater, notre sage femme est la et nous accueille. On entre dans la salle nature et on se met à l'aise. C'est le grand jour c'est sur. Elle m'examine et me dit que je suis à 2 doigts : gros déception de notre part, on pensait le travail plus avancé, on hésite un peu et on décide de rester. La poche des eaux est bien fissurée et le liquide teinté ce qui peut être un signe de souffrance. Premier monito, bébé va bien. notre sf s'occupe de la paperasse et nous laisse nous détendre. La journée va être longue, papa et moi essayons de dormir un peu sur le lit. Mise en place du cathéter et prélèvements faits, on patiente, on discute, on grignote en attendant les contractions, elles ne sont pas trop douloureuses, elles sont proches mais pas vraiment régulières, on fait des monitos régulièrement pour voir si tu vas bien. notre sf me propose un autre toucher vers 7 heures du matin, je suis à 3, c'est pas beaucoup surtout que les contractions sont bien présentes, mais cela avance. Premier bain de la journée, je plonge dans l'eau chaude avec des huiles essentielles, notre sf me pose des aiguilles d'acupuncture, un vrai bonheur, je m'endors dans la baignoire. Puis les choses commencent à devenir sérieuses, j'ai mal. Pour me soulager, ma sf me masse, papam'aide à m'étirer il me dit que je suis belle qu'il m'aime, je m'assois sur le ballon, on va se promener. Je bois et grignote des fruits secs, cela occupe. 10 h, deuxième toucher et dilatation à 4 mais les choses vont plus vite, dès que je suis debout le bébé pèse sur le col et les contractions s'accélèrent. J'essaye de rester debout le plus possible, ça fait mal mais j'arrive à gérer avec la respiration. midi, enfin je pense qu'il est midi, je ne sais plus je commence à perdre mes repères. Je demande un bain, je souffre, je suis épuisée, il faut que la s'arrête maintenant, je ne vais plus résister longtemps. Je prends un autre bain, cela me détends un peu puis les douleurs sont trop fortes, je craque, je pleure, je veux que cela s'arrête. papa et ma sf m'encouragent me disent que c'est la dernière ligne droite. Je suis toujours dans la baignoire, je m'accroche au rebord à chaque contraction, je suis ensuquée; ma sf me dit que ce sont les endorphines, j'ai l'impression d'être droguée, je ne reconnais plus ma voix. Je sors de la baignoire, ça pousse. Ma sf prépare tout le matériel, papa me soutiens, m'aide à m'étirer. Je suis à quatre pattes, je me tiens au lit, papa tire mes hanches. C'est ce qui me soulage le plus, j'ai l'impression de ne plus contrôler, je crie, c'est brutal , j'encourage le bébé, je pousse, ça brule. J'ai l'impression d'avoir poussé 3 fois peut être 4, puis tu arrives, tu tombes d'un coup. Tu es la, tu es belle. Il est 12h53, et tu es arrivée petite Céleste. papa pleure, il est ému, il a était très présent. Il a l'impression de m'avoir accouché. Tout va bien, tu es en pleine forme, je vais bien aussi, une toute petite déchirure qui n'a pas besoin d'être recousue. ma sf termine les démarches administratives et nous laisse nous reposer dans la salle; on attends et on reprends des forces, on a tous faim, toi tu têtes tranquillement. 16h00 , notre sf revient, les examens sont corrects on peut sortir. Voila direction une nouvelle vie à quatre, on part tous les trois chercher ton grand frère chez tes grands parents. Parce qu'on est tous acteur de notre histoire Ishtari, maman de Céleste (1 semaine)
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


224156
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages