Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Baby clash et dépression du papa

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 766 lectures | ratingStar_271259_1ratingStar_271259_2ratingStar_271259_3ratingStar_271259_4
Bonjour à toutes (et tous ? ) ! Je ne trouve pas de sujet correspondant. Est-ce que ma situation est vraiment atypique ? Voilà, nous avons eu une première petite fille il y a 4 ans. Les mois qui ont suivi sa naissance, j'étais fatiguée, angoissée, débordée parfois épuisée comme toutes les jeunes mamans mais sans faire de vrai baby-blues. Par contre, mon conjoint s'est petit à petit enfoncé dans une déprime profonde s'approchant presque d'une vraie dépression. Il était assez jeune pour un homme (26 ans). Il avait un travail très prenant et stressant : il ne rentrait jamais avant 21h, parfois 23h ou bien il était en déplacement toute la semaine et fatigué le week-end. Du coup, il n'a pas vraiment pu participer aux séances de préparation à la naissance et je crois qu'il n'était pas préparé dans sa tête. Il a été heureux mais "choqué" à la naissance (il s'est senti Papa d'un coup). Par la suite, il ne refusait pas de s'occuper du bébé quand il était à la maison mais il angoissait terriblement. Il voulait qu'on soit tous les deux pour changer la couche ou donner le bain. Ça procure des moments de vie de famille, de temps en temps, c'est bien mais tout le temps, et bien moi ça ne me donnait aucun moment de répit et de repos. Quand notre fille a grandi, il a appris à s'occuper d'elle de plus en plus longtemps seul mais encore à 3 ans, la garder le samedi (quand je travaillais) l'épuisait pour tout le week-end. Je lui en ai voulu de cette incapacité à me seconder, de son absence. D'autant plus qu'après avoir été absent toute la semaine (pour le travail certes mais moi aussi je travaillais) et dormi tout le week-end, quand j'avais enfin réussi à couché notre puce, il retrouvait assez d'énergie pour des moments calins. Moi, j'avais l'impression qu'il n'y avait plus que ça entre nous et je n'avais qu'une envie : dormir, enfin ! Du coup, on a fait notre baby-clash à notre façon. Le marasme a toujours évolué mais il a bien durer 2 ans et demi avec des phases où on ne se parlait plus (en fait, on ne se voyait pas, il dormait, je dormais ou il était absent) , on écrivait. On en est sorti après plusieurs changements de boulot, de département (travail oblige ! ) , de logement… Maintenant, on a mis BB2 en route. Une deuxième petite fille devrait arriver fin septembre. Moi, je suis en arrêt de travail pour la grossesse mais mon conjoint s'investit encore beaucoup dans son travail. Il ne sera encore pas là pour la préparation à la naissance et je crains qu'il ne refasse une dépression après l'accouchement. Y a-t-il d'autres personnes qui ont des expériences similaires ? Avez-vous des conseils ou des méthodes pour préparer le papa, à domicile ?
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


271259
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages