Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Clément, mon coeur, ton coeur c'est arrêté a 20sa et 4 jours

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 15/02/12 | Mis en ligne le 08/04/12
Mail  
| 206 lectures | ratingStar_238697_1ratingStar_238697_2ratingStar_238697_3ratingStar_238697_4
"bonjour" a toutes, Je vous rejoins sur cette partie du forum, je me suis permise de créer un nouveau sujet. Je suis tellement triste et perdue, il y a une semaine, j'étais encore une heureuse future maman, enceinte de 20sa et 3 jours de mon premier bébé, ta naissance était prévue pour le 02 juillet 2012. Comblée en amour, j'attendais le 20 février 2012 avec impatience pour la seconde echographie, je voulais savoir que tu allais bien, connaître ton sexe, te voir me donner des coups, voir ta petite frimousse… et puis le cauchemar a commencé… Je m'étais acheté un doppler foetal pour me rassurer au debut de ma grossesse, le mercredi 8 février, je n'arrive pas a trouver le coeur de mon petit bout de chou, je me suis dit que je n'avais tout simplement pas bien cherché. Le Jeudi 9 février 2012, je ne trouve toujours pas ton petit coeur, je me rends donc aux urgences : arrivée vers 15h. Quand arrive mon tour, j'essaye de me rassurer, me dire que tu ne peux pas être parti ainsi… mais là le coup de massue, la première personne qui me passe l'echo me dit "attendez deux minutes, je vais chercher ma supérieure, je ne vois rien, le bébé est mal positionné", j'ai peur, je pleure, j'ai mal au coeur, j'attends encore ce qui me parrais une eternité et une seconde personne me passe une echo, elle m'annonce comme ça : "il n'y a plus de rhytme cardiaque. Et presque plus de liquide amniotique", je m'ecroule, pourquoi toi ? Pourquoi moi ? On me dit que je vais être hospitalisée, je ne comprends rien a ce que l'on me dit, on m'installe dans une chambre a 20h après m'avoir fait des prise de sang, des analyses d'urine… là, deuxième coup de massue, on m'annonce que je vais devoir te mettre au monde naturellement, j'ai peur, je n'étais pas préparée a cela. On me donne un cachet toutes les 8 heures pour preparer mon corps, je vais devoir attendre jusqu'a samedi pour accoucher, une torture de savoir que ton coeur ne bat plus mais que tu es en moi, je ne veux pas te faire partir, je ne veux pas te perdre, j'aurais tellement aimé te donner la vie, mais je ne t'ai donné que la mort mon amour. Je t'aime tellement, je voulais être la meilleure des mamans pour toi, la vie a encore décidée de me donner un coup de couteau dans le coeur. Mon hospitalisation a été un véritable cauchemard, j'en ai parlé un peu avec les filles dans le topic des future maman, je vais vous remettre mon récit : J'ai besoin de raconter ce qui c'est passé depuis jeudi, j'espère que je ne ferai pas trop strésser pour la suite de votre grossesse. Donc voila, je suis arrivée aux urgences jeudi a environ 15h, j'ai attendu de passer une echo, la première personne qui m'a fait l'echo m'a dit "attendez je vais chercher ma supérieure, je ne voit pas très bien votre bébé, il est mal tourné.", la seconde personne arrive, elle me fait une autre echo et m'annonce comme ça "Y-a plus de rythme cardiaque", j'ai craqué, ils m'ont annoncé que je serai hospitalisée. Je suis montée en chambre a 20h, dans cette chambre, il y a une baignoire pour les bébé, et les sage femme sont venues me dire qu'il allait déclencher l'accouchement, encore un coup dure de devoir accoucher ainsi. Il m'on mis un cathéter, m'on donné des medicaments qui devaient faire travailler le col et l'utérus. Je pensais qu'ils allaient me faire accoucher le plus vite possible, mais non, ils m'ont dit "ce sera déclenché samedi". Le vendredi, aucun examen, aucune explication sur le déroulement de l'accouchement, ni de préparation psychologique, rien a part les medicaments toutes les 8h et les "comment ça va ? " qui me donnaient envie de passer les personnes qui me posaient la question par la fenêtre. La seule chose que l'on m'a expliqué c'est la péridurale. Le personnel était simpa mais trop envahissant a mon gout, il passaient trop souvent pour ne rien dire, ne rien faire… Le samedi, je pensais qu'ils m'emmenerai en salle d'accouchement le matin, mais vers 11h, ils m'ont annoncé qu'ils ne m'emmenerai que vers 14h, la psy est passée, je lui ai un peu parlé, mais bon elle est psy, elle était pas dans ma situation. Donc a 14h, je me met a pleurer en voyant la sage femme arrivée et me dire "on y va ? Vous êtes prête ? ", ben non, j'étais pas prête a vivre ça. Donc j'arrive en salle d'accouchement, elle est équipée pour accueillir un bébé, vers 14h30 ils me mettent la péridurale. J'attends que mon petit ange parte, a 16h, ils me disent, non rien a bougé, le col est toujours fermé, idem a 20h. Je commencais a vraiment ne plus en pouvoir, mais j'ai pas le choix. J'ai expliqué a l'équipe de jour que je ne voilais pas d'homme dans la salle, dans l'équipe de nuit, il y en avait un… je leur ai aussi dit que je ne voilais pas voir l'accouchement. Dimanche vers 10h, ils m'explique que le bébé va venir, ils ne m'ont même pas mis le champs stérile, si j'avais levé la tête ne serais ce qu'un petit peu, j'aurai tout vu… Clément, mon petit ange est née a 11h00, il pesait 140 grammes. On a refusé l'autopsie, je ne voulais pas qu'il fasse ça a Clément. Une des choses les plus difficiles a supporter, c'est d'entendre des bébé pleurer en venant au monde dans les pièces à côté. Ils m'ont remonté dans la chambre a 14h environ, je suis donc resté 24 heures a passer de mains en main, avec des incompétents qui n'on pas réussit a me mettre un cathéter en place vu que celui qu'ils m'avaient fait jeudi était mal fait, la perf' coulait à côté, ils m'ont repiqué, sur le dos de la main, la veine a pété et la sage femme a dit "euh… attendez je vais voir si on vous la laisse quand même" (no comment) , et puis quand mon pouls s'emballait, que ma tension était pas bonne, ou que mon taux d'oxygène dans le sang diminuait, personne ne venait. J'ai engueulé l'échographe et une des sage femme car elles ont eu une conversation pour le moins déplacée : Echographe : "c'est bien vide" (en parlant de mon utérus). SF : "C'est bien ou c'est vide ? "… et elles ont rigolé. Je leur ai demandé en gueulant de ce qu'elles trouvaient drole la dedans ! Bref aujourd'hui je suis sortie, sans qu'ils me refasse d'examen, je suis restée plus longtemps car j'ai eu de la fièvre… ils m'avaient remis dans le service grossesse pathologique… le pompon. T'avoir laissé seul me fais mal mon petit Clément, j'ai mal a la vie.
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


238697
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages