Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coupable de vouloir un 2ème enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 667 lectures | ratingStar_16725_1ratingStar_16725_2ratingStar_16725_3ratingStar_16725_4

J'ai perdu mes enfants Loan et Vianne il y a peu.

Loan et Vianne avait été conçus grace à une FIV, ils sont nés à 5 mois 1/2 de grossesse le 12 février 2005 et leur trop grande prématurié ne leur a permis de vire. Ma fille Vianne est décédée 2 jours après sa naissance, le 14 février, d'une hémorragie cérébrale, et mon fils Loan s'en est allé le rejoindre le 9 mars car il avait de trop graves lésions cérébrales.

Pour Vianne, tout a été si vite, nous n'avons pas vraiment eu le temps de réaliser ce qui nous arrivait, mais pour Loan, qui a vécu presque un mois, nous avons eu tellement l'espoir de le ramener un jour à la maison…

Je suis déjà maman d'une petite Zoé qui a eu 2 ans le 31 mai (c'était la date à laquelle j'aurais du accoucher de loan et Vianne) et qu est là elle aussi grace à une FIV. C'est elle qui m'a fait me raccrocher à le vie, c'est pour elle que je continue à vivre…

Je comprends bien quand tu parles de sentiment de culpabilité. Moi aussi je ressens beaucoup de culpabilité, je me dis que j'aurais préféré "mourir en leur donnant la vie" plutot que de "continuer à vivre en leur donnant la mort"…

Je n'ai toujours pas eu de retours de couches, mais je sais que dans mon cas une grossesse naturelle serait un miracle tellement il y a peu de chance que ça arrive. D'ailleurs, je pense que plus jamais je n'aurais d'autre grossesse, j'ai trop peur de revivre le même drame.

Mais le désir d'enfant est de nouveau là tout de même, et moi aussi je culpabilise en me disant que c'est "rapide", que mes enfants sont partis il y a si peu de temps. La douleur de leur départ est profonde et terrible, de parler d'eux me fait mal car je m'en veux de ne pas avoir réussi à les garder assez longtemps pour leur donner une chance de vivre. Ce sont mes enfants, et jamais ils ne seront remplacés et remplaçables, je les aimes, mais le désir d'un autre enfant se fait tout de même sentir.

Je pense que pour nous, la meilleure solution est maintenant l'adoption. Mais c'est long, et le désir est tellement présent que je me dis que l'attente va être terrible.

Mes sentiments sont confus. Je souhaite ardemment un autre enfant, mais je n'ose pas commencer les démarches d'adoptions car je culpabilise trop…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


16725
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages