Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dpa le 7 septembre 2010.

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 21/01/11 | Mis en ligne le 14/07/12
Mail  
| 223 lectures | ratingStar_275415_1ratingStar_275415_2ratingStar_275415_3ratingStar_275415_4
Je ne sais plus si j'ai déjà poster ici mon récit d'accouchement alors je me lance : DPA le 7 septembre 2010. Lundi 30 aout 2010 au soir, je me couche en me disant que je ne suis pas prête d'accoucher car pas de contractions ressenties malgré un mode "décollement de papier peint" dans la maison depuis plusieurs après midi. Mardi 31 août ; A 4h50, je suis réveillée par un gros coup donné par bébé suivi immédiatement par une sensation bizarre (sorte de ploc, comme un ballon qui éclate à l'intérieur). Ensuite je sens couler un liquide chaud et ça ne s'arrête pas. Je comprends que ce sera pour aujourd'hui. Je réveille mon chéri et la 1ère chose qu'il fait : la vaisselle de la veille au soir qu'on n'avait pas eu le courage de faire !! Moi j'attends que ça coule moins pour me lever et ne pas en mettre partout. Je vais dans la salle de bain, dans la baignoire, je perds du bouchon muqueux et toujours du liquide… 5h20 : Les contractions deviennent douloureuses et me semblent rapprochées. Mon homme se fait un café et mange de la brioche. La journée risque d'être longue. Il va se raser pour être doux en prévision du premier bisou à notre bébé. Le liquide s'arrête de couler peu à peu, je me ballade avec une serviette éponge entre les jambes. Je finis ma valise (et oui, j'étais à la bourre…) + petite vérif épilation (c'est con mais je voulais pas ressembler à un yéti ! ). Et puis je finis par chronométrer les contractions : toutes les 3 min et durent environ 30s. Ah oui, je pensais pas qu'elles étaient si rapprochées ! 6h : départ pour la maternité. Et oui, on est hyper zen, on prend notre temps. 6h30 : arrivée à la maternité. 6h40 : monitoring posé, col ouvert à 2cm. 8h20 : je demande la péridurale, col ouvert à 3cm. 8h30 : pose de la péridurale. Pas mal du tout. Efficace dans les 5minutes, royal ! La sage-femme de garde passe nous voir toutes les heures, chéri part prendre quelques cafés. Le pauvre, il est assis sur une vieille chaise en osier bien dure alors que je suis allongée confortablement. 12h 30 : col dilaté à 9 cm !! Waouh !! La sage- femme me dit que pour un 1er mes contractions sont hyper efficaces !! 14h30 : col ouvert à 10 cm ! Je me dis que bébé va bientôt arriver !! J'ai hâte ! A partir de là, il ne se passe plus rien ! Les contractions sont toujours fortes et régulières mais bébé n'est pas engagé, il ne veut pas descendre. La sage-femme me change de position plusieurs fois mais désespère car bébé est toujours haut. De son côté, la péridurale ne fait plus effet et je commence à souffrir. J'ai droit à plusieurs autres injections de produit mais comme je suis sur le côté gauche, le produit n'agit pas sur le côté droit et je souffre. Je passe tout le reste de l'après midi à attendre l'engagement du bébé et à souffrir d'un côté. A 18h20 la sage-femme me dit que si bébé ne descend pas d'ici 20 minutes, ce sera césarienne en urgence. Je suis déçue mais ça fait déjà plusieurs heures que je suis en travail et j'ai envie que ça se termine, je suis un peu résignée. Elle me propose d'essayer une dernière chose : Puisque bébé ne travaille pas pour descendre, je vais devoir pousser pour essayer de le faire s'engager. C'est ma dernière chance, je la saisis. Et étonnamment en 2 poussées, bébé accepte de s'engager dans mon bassin. La sage-femme est très contente, pas de césarienne. Mais elle me prévient qu'il va falloir pousser efficace sinon ce sera les forceps ! Comme j'ai de plus en plus mal, elle m'injecte une dose de péri + une dose de produit utilisé pendant les césariennes. Elle attend 10 min, ça fait effet. Je m'installe dans les étriers, une puéricultrice arrive pour accueillir bébé et une aide-soignante me demande mon accord pour assister à l'accouchement (son 1er) , j'accepte. Le gynéco de garde est là, il est prêt à intervenir au cas où. Il s'inquiète de la durée de mon travail. Je pousse pendant 20 min et Morgan est là, sur mon ventre à 18h49. Sensation étrange de se retrouver "vide" . Il me semble tellement grand, je me dis que c'est impossible qu'il ait pu tenir dans mon ventre !! Je ne réalise pas vraiment : pas de larmes, pas d'émotions qui me submergent. Les paris sur son poids sont lancés : 4 kg à 4.2kg (au final 4.110kg et 52 cm). Je le garde 2-3 min puis on me le prend pour les soins. Pas la vraie rencontre espérée. Mon homme part avec lui pour ne rien rater. Je me retrouve toute seule avec la sage-femme. Elle vérifie que tout le placenta est sorti et m'explique qu'elle a du faire une épisiotomie car le bébé était gros. Je pense qu'elle a eu raison et à vrai dire à ce moment là, je m'en fiche totalement, Morgan est parmi nous et c'est tout ce qui compte. Il est maintenant 20h et le gynéco recoud mon épisiotomie et me dit que j'ai bien travaillé mais qu'il avait peur que je ne réussisse pas à sortir mon bébé au bout de 14h de travail. 20h30 : Mon homme peut enfin me rejoindre dans la salle d'accouchement avec Morgan. Je les trouve beaux tous les 2. Il dépose Morgan sur mon ventre et je peux enfin l'observer en détail. C'est la rencontre ! Les yeux dans les yeux, on pourrait rester comme ça des heures. Chéri prend des photos et nous savourons le moment. 21h30 : on m'emmène dans ma chambre, je me lève difficilement du fauteuil roulant, je n'ai plus de force. Chéri attend avec moi qu'on m'amène à manger puis part, à regret. Je suis dans une chambre double et ce n'est pas facile de rester au delà de 22h. Je contemple Morgan jusqu'à 23h. A cette heure, une puéricultrice me conseille de laisser mon bébé à la nurserie pour cette nuit car mon travail a duré longtemps et je ne pourrais sûrement pas me lever dans la nuit. J'hésite puis lui confie Morgan. Heureusement. A minuit, j'ai envie d'uriner, je sonne. 2 infirmières m'aident à sortir du lit. Je vais aux toilettes mais rapidement je me sens très mal, je sais que je suis en train de m'évanouir. J'appelle. Elles ont juste le temps de me remettre dans mon lit avant que je tombe !! Je suis épuisée et m'endors quasiment immédiatement ! A 3h, de nouveau envie d'uriner. Je sonne de nouveau. Les 2 infirmières arrivent au pas de courses. Elles m'aident comme la première fois mais une des deux reste avec moi dans les toilettes. Cette fois j'ai le temps de m'asseoir mais je "pars" de nouveau sans le sentir venir. J'entends qu'on me demande" quel est votre prénom, comment vous appelez vous ? " Plusieurs fois. Je réponds difficilement et me retrouve dans mon lit en moins de 2 !! Jusqu'à 7h, on viendra vérifie ma tension quasiment toutes les heures avec interdiction de me lever seule !! Ah bon ? Je ne vois pas pour quoi !! LOL. Bref, je m'arrête là. Mon accouchement fut long mais largement supportable. L'équipe était géniale, rigolote comme tout et tout le monde à mes petits soins pendant mon séjour suite à mes 2 malaises de la 1ère nuit. Je suis prête à accoucher de nouveau (dans ma tête, parce que mon corps, pas vraiment !! LOL).
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


275415
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages