Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Insémination artificielle et perte du bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1074 lectures | ratingStar_44659_1ratingStar_44659_2ratingStar_44659_3ratingStar_44659_4

03/03/00 3eme insimmination artificiel, elle se passe tres mal l'a-m meme je suis en train de faire les boutiques tres dessus, tres triste.15 jours plus tard je dois aller faire la prise de sang au cas ou, j (y vais quelque jour apres et la a ma grande surprise je suis enceinte mais a confirmer, quelque jour apres j'y retourne et c'est confirmer, cela y est tu est en moi, je vais pouvoir te donner tous cette amour toute cette attention. Les mois passent et tu grandis en moi, tu est une petite fille tres active et tres receptive, je passe mes journées a te carresser et a te parler tu me reponds souvent, je baigne dans mes hormones !!!!! Dans le bonheur. Le 09/11/00 je vais faire un monito le matin tu attrape le hoquet plusieurs fois signe de bonne santé me repond la sage femme, tu bouge beaucoup et j'en suis la plus heureuse, le soir je prends mon bain comme d'habitude mais tu ne veux pas t'amuser avec moi, peut-être tu dors ou bien es-tu fatigues, je ma dis demain cela ira mieux. Le 10/11/00 je me leve a 9h je me ses un peu ballonné ùmais rien d'inquiétant, ce soir c'est ma derniere visite chez le genyco, d'ailleur avec fabrice on se rejoullit de te voir dans le ventre encore un fois, 19h00 enfin notre tour je passe sur la table et le genyco me mets sa sonde et la bleme il me demande si je t'avais senti bougé aujourd'hui, le monde s'ecroule, non au contraire j'ai un poid que je croyais normal a 8 mois de grossesse. Le genyco me dit le coeur ne bat plus, je lui dis vous vous tromper ce n'est pas possible je l'aime, elle n'a pas pu mourir dans mon corps avec tous l'amourque je lui donné.Je rentre a la clinique a 21h avec se grand vide dans mon corps, dans ma tete, dans ma vie. Je telephone à la personne a qui je ressens le besoin de partager mon chagrin c'est toi mumu. Le momment ou elle arrive est un grand soulagement c'est la seule personne qui pouvait m'accompagner dignement dans un moment pareil, elle a su trouver les mots juste et avoir une presence que personne n'aurait pu avoir.Elle me souitient, avec toute son affection et tous ses gestes reconfortant mais accunement de pities.Le 11/11/00 6h00 on me prepare pour me declencher l'accouchement, j'accoucherais naturellement car je dois cela a ma petite fille, les contractions sont tres douloureuse mon ventre est tres lourd, l'equipe mediccal est la tres presente, mumu, mon mari son toujours tres present mais pour temps je me sens seul, vide. Pendant toute le journee je lutte pour ne pas dessider de mourir je veux encore y croire être digne de ce petite ange qui est encore en moi, je ne veux pas que le destin decide de cette mal chance, je decise de me bettre apres quelque heures ou je sommeil entre deux eaux pour ne pas tomber dans le neant.

16h on me mene au bloc, je panique j'ai des trenblements du a la peridural Fabrice et mumu se relir toute les demie heures au pres de miu, mumu est toujours aussi presente avec ses gestes que je n'oublierais jamais sa tendresse prensence feminie qu'on a beaucoup besoin dans ses moments là.1h00 du matin les sages femme doutent de mon accouchement naturel pourtant je suis sure que je vais y arriver, je commence a erte epuiser et je sens la tension augmenter autour de moi. Quelque minute apres cela y est tu arrive deja le tete on me dit de pas pousser car rien n'est pres, quelque instant plutard cela y est tu est née non plutot morte, j'aurais du donner la vie mais j'ai donne la mort tres dure a supporter je suis completement debousseler mais j'ai conscience qu'avce toi mumu il est une grande amitier, conpliciter de toute epreuve grace a ce petit ange.

J'ai eu un accouchement merveilleux car j'ai pu être une mere digne d'aller jusqu'au bout de ces convictions, une derniere emotions entre clara et moi qu'on aura partager que toute les deux, un dernier au revoir, une dernier tendresse, un dernier je t'aime.

Je voulais ecrire le recit de mon histoire pour toi clara et pour toi mumu, mon passée et mon present mes deux grandes emotions de cette periode Avant celle de la naissance de mon fils.

1 an apres cette terrible epreuve le grand reconford mon grand bonheur, j'avais raison de ne pas laisser la fatalité faire.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


44659
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages