Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai accouché en Espagne

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 5077 lectures | ratingStar_28397_1ratingStar_28397_2ratingStar_28397_3ratingStar_28397_4

Ben dites-donc, heureusement que je n'ai pas lu ces témoignages avant d'accoucher.

Bonnie, je suis française et habite à Barcelone depuis 2 ans. J'ai eu un petit garçon en septembre dernier donc je pense pouvoir te donner des informations susceptibles de t'intéresser.

Informations générales tout d'abord : s'il est vrai que la médecine en espagne avais beaucoup de retard il y a ne serait-ce que 10 ans, elle a fait énormément de progrès (comme tout le reste de l'éconmomie d'ailleurs). Je suis traductrice pour l'union européenne et j'ai traduit récemment un texte qui félicitait l'Espagne de ses progrès en la matière et donnait quelques chiffres. Je ne peux te donner ce texte car il n'est pas encore publié et je suis tenue au secret professionnel, mais sache que pour la Catalogne par exemple (puisque tu parles de Barcelone) , le taux de mortalité chez les enfants à l'accouchement est inférieur à celui de la France. Sache également que je viens d'entendre aux info que la grande pénurie de médecins et d'infimières en France associée à une très forte hausse de la natalité (la France est aujourd'hui le pays de l'UE où la natalité est la plus élevée, ayant récemment dépassé l'Irlande) ont considérablement réduit la qualité des soins dans certaines maternités, notamment dans la région parisienne, problème qui ne se pose pas en Espagne où le taux de natalité est le plus bas d'Europe et le personnel sanitaire excédentaire (de nombreuses infirmières espagnoles vont travailler en France).

Ça c'est pour te rassurer un petit peu. Je ne remets pas en cause les autres témoignages mais je pense qu'ils datent un petit peu ou qu'il s'agit de cas particuliers, mais que dans tous les cas, ils ne sauraient s'appliquer à Barcelone.

Mon expérience maintenant. Je vais d'abord t'expliquer un petit peu comment ça marche.

En Espagne, tu as la médecine publique, qui est couverte à 100% par la sécurité sociale et la médecine privée que tu peux prendre à tes propres frais ou en souscrivant à une mutuelle (un peu comme en France, si tu vas voir un médecin qui dépasse les honoraires de la sécu : soit tu prends la différence à tes frais, soit ta mutuelle s'en charge). Chaque mutuelle a son réseau de médecins et de cliniques avec lesquelles elle travaille.

En ce qui me concerne je n'ai pas encore pris de mutuelle mais je pense le faire surtout pour le pédiatre. Je te donnerai plus d'infos si tu veux, lorsque je serai mieux familiarisée avec ce système.

J'ai donc jusqu'à présent tout fait avec la médecine publique et voici un petit compte rendu. Je commence par les inconvénients pour terminer en douceur :

Inconvénients :

1) Tu ne peux pas choisir ton médecin : tant les généralistes que les spécialistes sont imposés et dépendent de ton lieu de résidence. Ils consultent dans le centre médical de ton quartier.

2) Tu es obligée d'avoir une ordonnance de ton généraliste pour aller voir un spécialiste.

2) C'est très fonctionnaire : c'est très difficile de les avoir au téléphone, si tu y vas sans rendez-vous, tu attends très longtemps, c'est un peu du travail à la chaîne, c'est difficile d'annuler un rendez-vous.

Mais passons maintenant à ce que j'ai bien aimé :

1) comme on dit, on a les qualités de ses défauts. Le fait que ce soit très fonctionnaire fait que c'est très bien organisé : tu as tous tes rendez-vous 2 mois à l'avance, on te donne des calendriers de tous les contrôles que tu vas faire pendant ta grossesse et après en pédiaterie et franchement, je trouve que j'ai été très bien suivie. J'ai pu comparer avec le suivi qu'ont reçu mes soeurs en France et je le trouve tout à fait comparable, même si j'ai noté quelques différences : certains contrôles étaient faits beaucoup plus fréquemment en France, d'autres en Espagne. C'est simplement que la "mode" n'est pas tout à fait la même. De même que les façons de faire changent à chaque époque, elles sont différentes selon les pays, mais comme je te l'ai dit précédemment, les bébés en Espagne survivent aussi. Concernant l'allaitement, j'ai été fortement encouragée à allaiter dans les cours de préparation à l'accouchement, ma pédiatre en revanche était plutôt de l'ancienne école. J'en conclus donc que c'est comme en france. La ligue existe également ici si tu as du mal à allaiter, tu peux aller les voir. Il y a aussi d'autres associations.

2) J'ai accouché à l'Hospital del mar, un hôpital qui n'a pas la meilleure réputation, mais comme de toute façon je n'y connaissais rien… Franchement je l'ai trouvé très bien, les sages-femmes ont été adorables, l'accouchement a été un peu long (20h) mais j'étais sous suivi constant, on ne m'a pas rasée, j'ai accouché dans une salle toute seule et j'ai en plus eu la chance d'avoir une chambre individuelle (normalement j'aurais dû la partager avec une autre personne).

3) Effectivement le temps d'hospitalisation est un peu plus court qu'en France en cas d'accouchement normal : 2,5 jours. En ce qui me concerne, j'ai trouvé ça largement suffisant et j'aurais même aimé partir un peu plus tôt.

Il est vrai que du coup, la montée de lait se fait à la maison ce qui pour certaines peut être un peu difficile. C'est pourquoi je te conseille de te mettre en contact avec la Ligue avant d'accoucher. En fait le mieux serait que dès que tu arrives, tu demandes à ton gynéco ou à ta sage-femme où tu peux t'inscrire à un cours de préparation à l'accouchement. Moi ça m'a beaucoup aidé et ça te permettra de poser toutes tes questions.

Sinon, concernant la qualité des médecins, c'est un peu comme en France : bonne formation mais qualités relationnelles nulles pour la plupart. En revanche, les infirmières et sages-femmes sont vraiment compétentes et sympas. Je te disais que j'avais envie de prendre une mutuelle. En fait je compte rester avec la médecine publique pour les contrôles routiniers (vaccins etc…) mais j'ai envie de prendre un pédiatre privé pour avoir plus de flexibilité et pouvoir aller le voir ou l'appeler en cas de doute sans avoir à faire 3h de queue. Et puis j'ai envie de choisir quelqu'un qui soit orienté vers l'homéopathie.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


28397
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages