Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai accouché sans péridurale et par voie basse

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 439 lectures | ratingStar_220530_1ratingStar_220530_2ratingStar_220530_3ratingStar_220530_4

J'ai dormi plus ou moins bien cette nuit, douleurs de règles pas bien fortes mais gênantes... A partir de 11H, après petit déj', je sens quelques contractions mais ayant déjà fait un faux travail le lundi d'avant je me formalises pas. Vers 13H cela s'intensifie un peu et devient régulier toutes les 5 mn. Comme mon faux travail! On m'avait dit à la mater « Tant que vous n'avez pas plus mal que ça, ne revenez pas! » donc pour moi, ce n'est pas le moment. Pour mon mari, rien n'est moins sur...

 

Lui sent que c'est le jour J : il me trouve énervée, excitée, je tourne en rond. Et puis... Je perds beaucoup de sang depuis tôt le matin. Il appelle ma mère, qui arrive en trombe, limite paniquée (ah, les mères^^). Nous on mangeait des minizza et des monaco devant walker texas ranger (qu'est ce qu'on fait pas un dimanche!) Après mainte et mainte négociations, je me vois dans l'obligation de prendre ma valise pour aller à la maternité (la pression qu'ils m'ont mise!) J'arrive à la maternité vers 13H : je suis collée sous monito. On me demande si ça fait mal, je réponds que c'est gérable, du coup on me prends pas au sérieux (d'un côté je veux pas de péri, faut bien que je relativises la douleur!). Les contraxs s'affichent pas sur le monito, je me sens un peu con... La sage femme me fait un TV après ma demande (pas envie de rester à la mater pour rien) précisant bien qu'elle a pas intérêt à me faire mal. Elle fait attention, je ne sens rien et elle nous annonce « madame c'est le bon jour, vous êtes dilatée à 6! ». J'hallucine! Déjà! On me fait couler un bain dans la salle de thalasso , les contraxs deviennent plus douloureuse, mais une respiration contrôlée me permet de bien gérer. Je me laisse traverser par la douleur, imaginant mon col s'ouvrir, me détendant pour que le travail fonctionne bien et avance. L'eau me fait un peu de bien mais pas longtemps, je continue à perdre du sang. Arthur est avec moi, on discute, on rigole, on gère bien tous les deux ensemble dans notre bulle! Au bout de 2H (vers 16H), j'en ai marre, je préfères sortir, marcher et gérer debout. On m'installe en salle de travail : j'ai soif! Mais on me refuse de l'eau! Génial, j'avais oublié que j'étais en maternité! Pfff.... J'ai le droit au brumisateur. C'est déjà mieux que rien. Je peux pas vraiment vous raconter la suite avec cohérence. Vers 16H30, j'étais dilatée à 8 mais la poche des eaux n'étant pas rompue, le travail n'avançait pas bien vite, bien qu'ayant des douleurs de plus en plus longues et fortes. Contraxs toutes les 1mn30, douleur durant bien 1 mn. Galère galère, je sens que ça pousse fort mais je peux rien faire. Je marche, la sage femme me fait me mettre à quatre pattes, m'étirer, massages. Mon mari et là et ça fait vraiment du bien. On me demande si je voulait la péri, je dis que non. Elles n'insistent pas, me demande si je veux expulser à quatre pattes : oui!!!!

 

La sage femme me demande si on veut qu'elle pète la poche, on réponds que non. Puis les contractions s'intensifient vraiment. Que je sois allongée, debout, marchant etc... Rien ne me soulage, je ne sais plus comment me mettre. Je respires, essayant de travailler avec la douleur. Mais c'est dur. J'ai l'impression que je vais perdre connaissance tellement je suis « stone ». Je n'arrives pas à bien me souvenir car je me trouvais vraiment dans un état second. On me réexamine : je suis dilaté à 10 mais Artémis ne descend pas à cause de la poche. Cela fait mal. On nous repropose de péter la poche, on accepte. Pile à ce moment, j'ai senti une pression se libérer, j'ai vu de l'eau gicler partout sur le mur (et la sage femme^^). Et là. Une force hors du commun s'empare de moi, mon corps pousse avec une force que je n'aurais pas cru possible. Je pousse, pousse, pousse. C'est sauvage, vraiment animal. Je force, je crie, je « gronde », mon mari me tient la main, me parle, me rassure. Je l'entends mais est trop absente pour faire attention à ses paroles. Je suis sur le dos, la sage femme me dit de me mettre sur le côté, à quatre pattes. Mais ça pousse trop fort. Je suis incapable de lui répondre. J'obéis à mon corps. Soudain, la sage femme nous dit apercevoir la tête. Je pousse très fort, cela brûle, j'ai l'impression de me faire déchirer de partout, que cela ne va jamais passer mais je m'en fou. Artémis sort, quelle délivrance! Arthur l'attrape, me la pose sur le ventre. Je mets plusieurs secondes à réaliser. Elle a des cheveux! Et très roux.

 

Elle respire, le cordon s'arrête de battre, la papa le coupe. La pression redescend, d'un coup je me mets à péter la forme! Elle va bien! Nous avons réussi! On l'emmène pour les soins avec le papa (qui surveille de près!), pendant ce temps là, j'expulse le placenta très vite et on me recoud vite fait la toute petite déchirure que j'ai (3 points : merci la position sur le dos!^^). On me ramène Artémis pour la tété : elle ne veut pas, mais bon peu importe! Elle va bien, elle fait 2kg360 et 46 cm. Nous restons seuls avec le papa : le bonheur total! Nous avons eu l'accouchement le plus naturel du monde! Le seul acte médical que j'ai eu est la perf de glucose et le seul point négatif a été le fait que je ne puisses pas boire. La liberté dont nous avons disposé nous as surprise! Quelle chance nous avons eu de tomber sur une sage femme si nature, nous la remercions! Voilà, nous nous sommes rentrés, Artémis va bien, nous sommes plus qu'heureux et épanouis! Le séjour à la maternité a été plus que chaotique et l'allaitement est très difficile mais ceci est une quatre histoire
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


220530
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages