Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai choisi d'avoir un accouchement naturel

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 409 lectures | ratingStar_225301_1ratingStar_225301_2ratingStar_225301_3ratingStar_225301_4
je suis rentrée samedi de la mat et depuis je viens seulement de trouver quelques minutes pour rallumer l'ordi !! À toutes pour vos messages, c'est très gentil ! Je vais bien, je me rétablis plutôt vite même si mon ventre est encore très douloureux. Sinon Timéo est très gentil, c'est un bébé de catalogue ! Il ne pleure que quand il a une bonne raison, c'est le plus beau bébé du monde on craque complètement !! C'est exactement ça ! Autant j'appréhendais la césa programmée, autant là je ne regrette rien. Et mon allaitement se passe super bien !! Le travail a débuté vendredi 7 au matin, on est allé à la mat mais c'était du faux travail. Je suis ressortie l'après midi, après contrôle le col était long et fermé. Les contrax n'ont pas cessé pour autant, je n'ai pratiquement pas dormi la nuit suivante. Samedi 8, contrax toute la journée, j'ai pris 4 bains en 24h !! Mais c'était anarchique. Le soir, de plus en plus douloureux, mais toujours rien de régulier. Zhom est parti se coucher vers 1h du mat, moi je me suis vite relevée, j'avais de grosses contractions toutes les 8mn environ et ça a dû durer 2heures comme ça. J'attendais de voir si ça s'espaçait. Je les avais dans les reins, je n'arrivais à me soulager qu'à genoux sur le canapé, le ventre contre les coussins du dossier. On est donc Dimanche 9. Elles sont passées à toutes les 6 mn puis 5mn et vers 6h du mat, j'ai vu que ça se rapprochait encore, c'était plus le moment d'appeler la sf pour savoir si c'était du vrai travail alors j'ai réveillé zhom, je tenais plus. De toute façon, on devait aller à la mat pour 17h30, vu que la césa était programmée au lundi matin. Sur la route, ça a bien roulé, mais les contractions étaient juste horribles à supporter sur un siège de voiture, surtout que je ne pouvais pas bouger. Quand on est arrivés, il a fallu un fauteuil pour m'emmener à l'intérieur, je ne pouvais pas marcher, j'avais trop mal. J'ai eu droit au monito bien sûr, et même si ça les arrangeait pas que je sois à genoux, elles ont dû faire avec. Timéo bougeait bien, il fuyait les capteurs d'ailleurs, donc le monito était bof bof. Bref. On m'a demandé à ce moment là si j'envisageais la péri, j'ai dit non, et on ne m'en a plus jamais reparlé. J'ai ensuite eu un examen, le col était effacé et ouvert à 2 environ, la sf m'a dit que j'avais bien bossé chez moi vu que à l'examen de vendredi, il était fermé. Je suis ensuite allée dans ma chambre, avec le ballon, on m'a proposé un bain aussi puisque la poche n'était pas rompue mais bon je voulais le réserver pour plus tard. Les contrax étaient toujours toutes les 2-3mn à ce moment là. Je ne me rappelle plus de tous les détails, c'est assez flou. A midi, j'ai eu un autre examen, j'étais à 3. Ça avait avancé un peu mais pas des masses et les contrax étaient de plus en plus douloureuses pourtant. On m'a annoncé que je n'allais pas manger, j'ai bondi, c'était hors de question !! En fait la sf croyait que je n'aurais pas faim, et c'est pour ça qu'elle avait dit de ne rien me servir. Donc j'ai quand même eu droit à un succulent? bol de potage et une? compote. Mais c'était mieux que rien, vu que je n'avais rien avalé depuis la veille au soir (sauf des ptits gâteaux le matin, on avait prévu le coup du "vous n'avalez rien en cas de césa ! "). L'après-midi, les contrax se sont espacées et on m'a parlé de faux travail? ENCORE !!! Vers 19h, pas mieux. La gygy de garde (seule femme parmi tous les gygy de la mat et d'originie africaine) est venue me dire que ça ne s'annonçait pas super et qu'il me fallait envisager la césa, qu'il fallait que j'y réfléchisse. Elle m'a proposé qu'on se laisse jusqu'à une certaine heure pour refaire le point. Elle m'a montré des positions pour bien m'étirer le dos (où zhom devait participer. J'ai trouvé ça bien.) qqu'elle connaissait bien de part ses origines africaines (c'est ce qu'elle m'a dit) C'est après sa visite que le travail a vraiment repris et les contractions se sont enchaînées. Zhom était très présent, je lui broyais les doigts (il m'a avoué après que je lui avais fait mal, ce qui lui donnait une évaluation de MA douleur) mais il m'encourageait. Le contact de ses mains et de celles de la sf ainsi que leur présence me boostaient et me soulageaient en même temps, même s'ils n'avaient pas l'impression de faire grand chose. Vers 23h, on m'a proposé un bain. On m'y a emmené en fauteuil (encore ! ) et ça m'a fait un bien fou. Zhom me passait la pomme de douche sur le corps, et l'eau chaude me soulageait bien les contractions, même si elles restaient très fortes. J'y suis restée 1h et on m'a emmenée en salle d'accouchement. Là la sf qui y était a voulu me brancher au monito alors qu'on en avait fait un dans la chambre juste avant. Ça m'a gonflée mais elle s'en foutait. Heureusement, celle qui était avec moi jusque là, est arrivée dans la foulée et lui a dit que c'était pas la peine. Minuit. A l'examen, j'étais dilatée à 10. Bonne nouvelle, sauf que c'est là que les contractions ont recommencé à s'espacer? Et c'est là aussi que j'ai "compris" qu'il n'allait plus rien se passer. Les heures ont passé et malgré les contractions (anarchiques) , je ne sentais rien pousser dans mon corps. Les sf me disaient de pousser quand je les sentais arriver mais j'avais surtout l'impression que j'allais tout faire sortir de mon corps sauf un bébé !! La poche des eaux était toujours intacte et Timéo était toujours aussi haut sous mes côtes, il ne descendait pas. Vers 1h30, la sf a appelé la gygy au tel pour lui expliquer la situation. Elle lui a répondu qu'on se laissait encore jusqu'à 3h30 pour voir s'il se passait quelque chose et que sinon on programmait la césa pour 4h. Moi j'étais épuisée, à bout mais je sentais surtout que j'étais au bout de ce que mon corps pouvait faire tout seul. Je "savais" que je ne pourrais pas faire sortir mon bébé moi même. Donc après 4h de poussées dans toutes les positions avec des contractions anarchiques, je me suis résignée à la césa. Mais j'étais prête dans ma tête. Ça ne dépendait plus de moi. Mon bébé allait bien, il supportait formidablement bien les contractions mais ne voulait pas sortir. Là, tout le médical est entré en action, et je me suis replongée dans ma bulle, comme si je me détachais de mon corps. On m'a mis une perf, rasée, posé une sonde (plus jamais ça !! ) , et on m'a emmenée au bloc. Il y avait beaucoup de monde, mais je ne captais rien. On m'a assise pour me faire la rachi, une sf m'a prise dans ses bras pour m'aider à arrondir le dos. L'anesthésiste était pas cool, il râlait que je le faisais pas bien, et la sf me disait de faire mon maximum, elle ne voulait pas qu'on m'endorme complètement. Je me suis concentrée sur ses mots à elle et il a enfin réussi. Je n'ai pas eu mal. J'ai senti des fourmis dans mes pieds, qui ont monté progressivement dans mes jambes. On monte le champ devant moi et je n'ai qu'une hantise : que l'anesthésie n'ait pas marché et que je sente tout. J'en parle à l'anesthésiste (redevenu sympa après qu'il a fait sa piquouze) qui me demande alors si je sens mes contractions. Curieusement non. Donc ça marche. Ouuuuf !  Je sens des fourmis jusque sous ma poitrine. C'est là qu'ils font rentrer zhom. Il se met à côté de ma tête, il ne veut pas en voir que moi, par choix. Je sens qu'ils s'activent sur mon corps, mais comme des engourdissements, je ne sens rien de précis. On me dit que je vais sentir un mouvement de haut vers le bas, c'est quand ils vont pousser mon bébé vers la sortie. Et effectivement, c'est ce que je sens, mais ce n'est pas douloureux. Je sens que je "diminue". Il est 4h40. Puis je vois quelqu'un sortir du champ opératoire avec un bébé dans les bras. Zhom me cache un peu la vue. Il est un peu violet et a les yeux fermés. Ils l'emmènent pour des soins, je l'ai à peine vu? Zhom part avec lui. Je ne réalise pas trop que c'est mon bébé que je viens de voir passer comme ça? Mais je me sens vide. Et seule. Je demande s'il va bien, on me répond quelque chose de vague comme "on s'en occupe" ou "il va bientôt revenir", je ne sais plus. Je ne lâche pas cette porte des yeux dans l'attente de son retour? Après ses soins (il a dû être aspiré parce qu'il avait des glaires qui l'empêchaient de respirer : sweat : , mais ça je ne le saurais que plus tard) , zhom le ramène vers moi au bloc. Mon bébé va bien, et il râle doucement. Alors je lui parle, et tout de suite il se tait et m'écoute. Il me reconnaît? C'est magique.  Mais c'est court. Il faut qu'il soit en peau à peau avec son papa le temps que sois recousue. Alors zhom l'emmène et moi je trouve le temps horriblement long. On m'emmène en salle de réveil. On me dit que je pourrais remonter dans ma chambre quand je pourrais bouger les pieds. Bonne nouvelle, au bout de quelques minutes, je peux en bouger un mais pas l'autre.  Quarante longues minutes plus tard (les plus longues de ma vie) , zhom redescend avec mon bébé. Il est en larmes (de bonheur) et me le pose sur ma poitrine. Timéo prend mon sein en quelques secondes comme s'il avait fait ça toute sa vie. C'est le plus beau moment de ma vie depuis ma rencontre avec zhom. Et là je me promets qu'on ne nous séparera plus jamais.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225301
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages