Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai été déclenchée après 6 jours de retard

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 512 lectures | ratingStar_225808_1ratingStar_225808_2ratingStar_225808_3ratingStar_225808_4
je suis arrivé a un point, que la vue d'une femme enceinte me fait mal, que je ne supporte plus d'entendre parler d'accouchement (une de mes meilleures amie a accouché il y a 1 mois et je ne sais rien de son accouchement!elle connait mon problème et je lui avait demandé de ne pas m'en vouloir si je ne lui demande rien a ce sujet car ça me fait trop mal.) le jour ou j'ai appris qu'elle a accouché j'ai pleuré comme une madeleine. J'étais pourtant heureuse pour elle, là n'est pas la question mais ça me faisait revivre mon accouchement. Ma gynéco et la sage femme chez qui j'ai fais les cours de preparation, m'ont dit (elles la connaisse) que j'aurai pas pu tombé sur pire et que suite a des problèmes avec d'autres mamans, elle a été retiré des salles d'accouchement et mit en pouponnière (pauvres bébés). J'avais fait un courrier à l'hopital. Ils ont repondu mais non pas parler de la sage femme (alors que j'ai parler que de ça) et on fait comme si j'avais critiqué les puéricultrices. Alors qu'elles étaient géniales. Lorsque j'avais lu leur courrier j'en ai pleurer des heures, j'avais l'impression de n'etre qu'une menteuse qui cherchait je ne sais quoi.... Le déclenchement a été un cauchemars car le col est passé de 2 cm a 10 en moins de 30 minutes. Je suis rentrée en salle d'accouchement a 14h pour ne donner naissance a mon fils qu'a 19h25.... search17bp mon bébé mesurait 55.5 cm pour 3.820 kg. Il n'avait aucun problème de santé. Ils m'ont déclenché apres 6 jours de retard alors que dans bien des hopitaux ils attendent 10 jours. Moi meme je n'avais pas de soucis qui aurait justifié le déclenchement. La relation avec mon fils, heureusement est génial. Je l'aime sans lui en vouloir (car souvent les mères le font ressentir a leur bébé) On était dans la meme galère. Lui n'avait rien demandé. Des gens on décidé que s'etait le moment qu'il naisse. Mon mari avec qui je peut super bien en parler (il était present) me comprend tres bien et est lui aussi traumatiser du fait de m'avoir vu souffrir de la sorte. Mais comme je disai, le plus dur a supporter aujourd'hui, ce n'est pas le souvenir des douleurs physique, mais psychique, avec toute les saloperies qu'elle m'a sortie ( une étudiante qui marchait sur ses traces).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225808
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages