Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'étais dépendante de mon fils qui l'étais aussi de moi

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 04/02/11 | Mis en ligne le 07/04/12
Mail  
| 238 lectures | ratingStar_238237_1ratingStar_238237_2ratingStar_238237_3ratingStar_238237_4
Tout est calme donc je viens papoter un peu! Dsl Val... Ca me fait de la peine de lire ça encore, ça devient long. Attaque l'homéo ce cycle là si tu peux, ça te donnera peut être un petit coup de pouce. Jenn j'ai pas réagit hier après ma méga tartine mais dur dur pour ton homme j'imagine; surtout après tant d'investissement de sa part. Et en même temps comme tu dis ça aurait été beaucoup d'inquiétudesde le savoir la bas. Pour toi en tous cas; difficile l'incertitude surtout quand on a fondé une famille avec les responsabilités que cela engendre. Moi j'avoue que j'aime bien pouvoir prévoir un minimum question organisation et finances, avec le crédit et les ptiots ça me rassure vraiment beaucoup. En tous cas profite avant tout d'avoir ton homme avec vous, voyons le positif de la situation! Suites d'accouchement: pour Ryad bien physiquement mais beaucoup de pertes je trouve par rapport à cette foi ci. Impressionant en plus question chutes du niagara!! Pas d'épisio et hémo costauds mais pas douloureuses donc pour ça ça va. J'ai mis quelques temps à retrouver mon corps d'avant mais comme je disais il y avait une part de moi qui ne voulait pas quitter cet état. Moralement gros baby lues. Quand je m'occupais de mon fils tout allait bien mais dès que je me retrouvais face à moi même je fondais en larmes; tout me rappellait ma grossesse et la naissance, j'arrivais pas à ranger mes affaires sans pleurer; nostalgie de l'accouchement que j'aurais jamais imaginé. J'avais tellement désiré ce bébé et fait en sorte de lui offrir une belle naissance qu'une fois tout ça passé c'était le grand vide! Moi non plus je n'ai pas ressenti cette grande vague d'amour soudaine, je l'ai tout simplement aimé tout de suite, comme s'il avait toujours été là. C'était naturel de m'occuper de lui et ça roulait. Je n'ai pas eu à m'adapter à lui. C'est au fil des semaines que ça m'a pris, ou j'ai réalisé que désormais s'il lui arrivit quelque chose je ne m'en remettrai jamais; que j'étais affectivement totalement dépendante de mon fils et lui de moi. J'ai eu des angoisses, que l'un de nous disparaisse, bref toutes ces choses qu'il faut apprivoiser lorsqu'on est maman! Pour Sophia: suites d'accouchement immédiat un peu dur car j'ai trop saigné (vou raconterai dans mon récit!) donc mon ventre a un peu saturé car j'ai enchainé tout de suite avec les tranchées (plus tard pour Ryad). Mais sinon dès le lendemain (et à part les tranchées) forme olympique! Aucune sensation de pesanteur dans le périné comme la 1ère fois (malgré gros bébé), saignements moins abondants, aucune douleur, rien! La seule chose qui me rappelle mon accouchement ce sont les injections de lovenox dans les cuisses (risque phlébite suite à mes varices) que je me fais moi-même d'ailleurs! Moi qui déteste les aiguilles je suis trop fière!! J'ai retrouvé mon corps si ce n'est la ligne brune, le poids c'est quasiment ça aussi et je me laisserai même tenter par un ptit calin si je saignais plus... Mais par contre je disais hier c'est un peu perturbant; je retrouve ce que tu dis Ptitcoeur, trop soudain, ça fait un vide; la ça va mais j'ai échappé de peu aux grosses larmes parce que je suis rentrée tôt chez moi et bien entourée. Pour ma fille par contre j'ai ressenti une énorme vague d'amour dès que je l'ai vu! Je ne l'aime pas plus que son frêre mais ça s'est fait différemment, peu être du à sa place dans la fratrie. Par contre avec un 1er à s'occuper et donc pas 100% dispo il me faut d'avantage m'adapter à ma fille que la 1ère fois avec Ryd. C'est à dire que je dois composer avec les 2 forcément alors qu'avec mon fils j'étais 100% dispo pour faire en fonction de lui. Pour le rythme avec bébé on a été carrément agréablement surpris avec Ryad. On nous avait tellement parlé de nuits blanches et de pleurs inconsolables que ça nous a paru facile. Quelques nuits plus courtes c'est sur et quelques questionnements mais rien de méchant. L'allaitement a été simple; il a mangé tard la nuit mais ça m'a toujours semblé simple finalement un bébé... Je n'ai jamais été nostalgique de ma vie d'avant. Cette fois pareil puisque de toute façon je n'écoute plus les mauvaises langues. Je fai en sorte que ma fille soit proche de moi, nourire à la demande et si elle pleure bah je la porte et basta. C'est très bien comme ça, je ne me lève pas la nuit à part une fois pour couche pipi pour moi. Je ne me sens pas fatiguée. Donc je récupère au max en cas de nuits plus difficiles mais je n'y pense pas pour le moment. Après la tétée elle a plus besoin de roter que son frêre et se tortille. Du coup je la prend à plat ventre sur moi, sa tête dans mon cou c'est radical! Le but c'est que tout le monde se repose au mieux et ça marche.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


238237
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages