Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

je me lance .... voici mon histoire où presque - La perte d'un enfant - vie

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 950 lectures | ratingStar_57127_1ratingStar_57127_2ratingStar_57127_3ratingStar_57127_4

Voici mon histoire.Le 09 mai 2001 , j'ai découvert ma grossesse, on ne s'y attendait pas car ce moment était mal tombé, ma belle mère avait un cancer depuis 20 ans, mais il s'est aggravé subitement, ils ont tentés l'opération de la dernière chance, malheureusement elle n'a jamais vraiment repris connaissance et le mardi , (deux jours après l'opération ils ont du la remettre en réa) .

Il ne lui donné plus que 24 h à vivre, ma belle &ndash ; mère est décédée le 26 juin et je n'ai pas pu assister à son enterrement, je suis sortie de la maternité le 02 juillet.Le samedi 23 juin je suis rentrée à la maternité car j'ai fait une hémorragie à environ 7 semaine, il a fallu que j'y reste pendant une semaine et retour à la maison, je devais rester allonger pendant toute ma grossesse .

J'ai passé une écho le 25/06 et le bébé se portait à merveille, le décollement n'existait plus, mais il fallait garder le lit quand même.Le 08/08 , je me dit "bonjour bébé" car cela faisait 12 semaines révolue, j'étais très heureuse, nous avions gagné une bataille.Au mois de septembre mon bébé a commencé à bouger, je n'est jamais été aussi fière car cela prouvait qu'elle était là.Et nous voici au moment où tout va basculer, le 11 octobre, nous sommes partis pour faire une écho du bébé et là, le médecin a vu qu'il y avait une malformation du c&oelig ; ur de ma petite Amélie, nous avions du prendre un rendez vous à l'hôpital cardiologique de Lille, au début on a gardé espoir rien que ma petite Amélie qui se manifesté en moi.Nous voici au 23 octobre à l'hôpital cardiologique, je suis restée 45 minutes à me faire échographié et le professeur au bout de ce temps a simplement dit.

"Incompatible avec la vie"

J'ai cru que la terre s'écroulait autour de moi, je ne voulait pas le croire je me disait ce n'est pas possible, mon mari est tombé de haut "comment pouvait- on annoncé à quelqu'un que la vie de ce bébé que je sentait bouger en moi aller finir" .je venais de perdre ma belle mère qui était si chère à mon c&oelig ; ur et on me dit que ma fille est condamné.tout s &lsquo ; écroule autour de moi .

Comment supporter cela , "il y a mon mari qui est sous le choc et terriblement déçu, mes 4 enfants" , ont parler toujours de ce bébé . !Et moi toute seule qui la sentait bouger en moi, je n'oser plus toucher ce ventre, qui était normalement un endroit de bonheur et qui devenait un endroit de cauchemar.comment vivre ça !! ………………… je ne peux pour le moment expliquer tout ce que j'ai ressenti car comme a dit ma travailleuse familiale, c'est un moment que je veux oublier car cela a duré 3 semaines.il a fallut attendre jusqu'au lundi 5 novembre pour savoir que la césarienne était prévue pour le 07 novembre, je suis donc partie à Jeanne de Flandres pour me faire césariser.je me rappelle d'avoir écrit sur mon agenda un mot pour mon mari en cas où cela se passerait mal, je devais sentir que quelque chose clochait.voici un passage "j'espère que mon mari supportera ce triste chagrin, je me demande ce qu'il ressens au plus profond de lui, je vais rentrée à Jeanne de Flandres mon angoisse monte, je me demande si je pourrais surmonter ma peine malgré mes 4 enfants, la vie est trop injuste pourquoi m'enlever cette petite vie alors qu'elle n'avait pas demandée à venir au monde" .l'opération s'est déroulée le 07 novembre 2001 , je n'ai pas voulu être endormie car je voulais vivre et savoir tout ce qui se passait, je voulais être là pour dire au revoir a mon petit ange.ils m'ont fait une ponction dans le cordon pour prendre un peu de sang pour analyser, et j'ai du donner mon accord pour qu'il injecte un produit à Amélie pour que son c&oelig ; ur s'arrête, car si elle naissait elle aurait vécu peu de temps et aurait horriblement souffert, c'était un choix très difficile à prendre, mais il fallait penser à elle pourquoi la faire souffrir, elle n'avait rien demandé et je ne voulait pas qu'elle souffre, j'ai passé 6 heures sur la table d'opération car une anomalie s'est présentée, le placenta avait traverse mon utérus. J'ai fait une hémorragie et on ne pouvait pas sortir ma fille, j'ai été transfusé, je ne voulait pas être endormie pour pouvoir voir ma fille Amélie dans la salle de réveil.Quand ils m'ont annoncés qu'ils avaient enlevé l'utérus, je n'ai pas entendu (où pas voulu l'entendre).

J'ai perdu trois litres de sang et ils ont eus très peur de me perdre car les poches de sang n'arrivait pas, je commençait à perdre conscience sans que je m'en rende compte mais je voyais bien que quelque chose n'allait pas car ils s'agitaient autour de moi, j'ai demande au anesthésistes ce qu'il faisait car le temps m'a paru très long par rapport a mes autres césarienne. Ils m'ont répondu qu'il ligaturaient les trompes et l'utérus et je me suis demandée pourquoi.Quand j'ai entendu 1 kilo 040 , j'ai compris que mon petit ange était partie rejoindre sa mamie j'avais écrit sur mon agenda "je ne t'oublierai jamais mon petit ange, je t'ai aime quand tu as grandi en moi, mais c'est ainsi, le destin a choisi, j'espère m'en sortir. Je t'aime mon petit ange" .elle était toute belle tout le portrait de ses deux s&oelig ; urs.Ce que je regrette c'est de ne pas avoir été prise en main tout de suite par des personnes compétentes, car ce n'est pas seulement après que l'on n'a besoin d'aide mais aussi avant la naissance, j'ai été en grande détresse pendant ses trois semaines interminables.Je veux remercier l'Hôpital Jeanne de Flandres de m'avoir pris en main, merci à mme Dumoulin d'avoir été là ainsi que la personne qui a fait une cérémonie pour ma petite Amélie, elle a eu son enterrement comme une personne a part entière, j'ai même eu le droit a ses photos que je me suis empressée a agrandir.Merci a mme Di Paola d'être présente pour nous quand nous en avons besoin et je veux remercier Jackie, une canadienne rencontre sur Internet et qui est comme une s&oelig ; ur pour moi et qui est devenu la marraine de ma petite Pauline. Et maintenant je pense être prête à aider les mamans, j'ai fais l'expériences des moments les lus dures et je suis certaine que cela n'est pas fini, n'ayez pas peur d'en parler, je pense que l'on souffre tous de la même manière que le bébé a deux mois où neuf mois in utero où après l'accouchement ou même voir plus tard .

Et l'on a pas le droit de rester seule fasse à notre détresse.Pour celles qui veulent m'ecrire par e-mail, vous pouvez m'écrire à : lablanche1@free.fr.

Sur fax : 03 28 49 06 77.

Ou le portable : 06 79 30 88 15 je serai là pour vous écouter, pour vous répondre, n'hésiter pas à me parler, cela m'aidera aussi car maintenant, je suis sure de ne pas être la seule à vivre ce terrible destin de la vie.fin.

Mon histoire je l'ai écrispour toi mon petit ange cela m'aidera à penser à toi car d'autres mamans vont m'aider à me sentir à nouveau bien, je n'ai pasd voulu que tu partes, j'en suis désolé mon ange Amélie JE T'AIME ET T'AIMERAIs jusqu'au dernier jour de ma vie repose en paix mon ange.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


57127
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages