Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'accouchement ne regarde pas les pères

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 417 lectures | ratingStar_7791_1ratingStar_7791_2ratingStar_7791_3ratingStar_7791_4

Je ne peux qu'être d'accord avec Audrey ; -).

Je tiens d'ailleurs encore une fois à te féliciter pour ta réflexion… que n'ont pas toutes les SF. La dernière en date ayant dit à un père réticent à l'idée de couper le cordon "mais si approchez vous sinon vous allez le regretter tte votre vie"! Elle avait vraiment tout compris : - (Pas une seule seconde elle s'est dit que ce symbole idiot était beaucoup moins important que le respect de ses réticences… et que ce qu'il risquait de regretter surtout c'était d'avoir l'image du sexe de sa femme dilaté au possible après le passage de la tête de son bébé : -/

Je vous joins un article très intéressant sur le sujet. J'espère que vous irez le lirehttp://www.quellenaissancedemain.i[… ]sesse.html.

De manière générale, je pense que l'accouchement est une histoire de femmes, et que les pères (enfin les hommes, puisque quoi qu'on en dise ils ne sont pas encore pères) n'ont rien à y faire.

Plus personnellement, mon mari était présent lors du travail pour notre fils avant de finir devant la porte du bloc pour césa…

Pour notre fille, il a clairement dit que ce n'était pas sa place et j'ai clairement approuvé. Tout ceci n'a rien à voir avec son investissement en tant que père. Je prends un congé parental la première année et lui prend la suite… De la même façon qu'il était hors de question pour lui d'assister à l'accouchement, il était hors de question de louper la petite enfance de ses enfants ; -).

Il est habituel ds notre société de s'accrocher à des symboles… mais on ne juge pas l'investissement d'un homme dans sa fonction de père à son envie d'assister ou non à la naissance.

Il est d'ailleurs interessant de noter que ce sont ceux qui font tout un foin pour y assister ou pour donner le biberon pcqu'ils se sentiraient exclu par l'allaitement qui en font finalement le moins.

Parmi les raisons invoquées par mon mari :

* ne pas vouloir me voir souffrir.

* ne pas vouloir me voir en train de grogner gémir, faire pipi, kk etc… nue, à 4 pattes ! Et je trouve que c'est une sacrée bonne raison !

* ne pas vouloir stresser et me faire ressentir son stress : l'adrénaline étant contagieuse.

* etc etc etc.

En résumé, tout va de pair, l'industrialisation de la naissance et la présence du père, laquelle est devenue nécessaire de par l'environnement hostile ds lequel les femmes accouchent et acceptable de par la position politiquement correcte qu'on leur fait prendre.

En ce qui me concerne, j'ai souhaité la présence de ma mère qui a parfaitement joué son rôle de femme et de maman : je ne me suis sentie ni jugée, ni observée, ni perturbée… juste en sécurité par sa présence.

Par contre, mon mari est resté pendant la majeure partie du travail et était ensuite juste derrière la porte. Il est entré dès qu'il a entendu sa fille…

Stéphanie.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


7791
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages