Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'accouchement sous "X", je travaille dans une maternité

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1871 lectures | ratingStar_31578_1ratingStar_31578_2ratingStar_31578_3ratingStar_31578_4

Je ne suis pas née sous X, je n'ai pas eu d'enfant né sous X.

Par contre dans la maternité où je travaille je suis amenés à m'occuper de ces enfants nés sous X.

Les propos qui vont suivre ne reflètent pas la situation nationnale mais ce que j'ai pu vivre au sein de cette maternité.

Les femmes qui font ce choix, en arrivent là car il y a toujours une histoire de vie sordide, se sont des femmmes brisées.

Vous demandez quelle est la place du geniteur ?

Dans 99% des cas, il a abandonné la femme quand la grossesse a été connue, ou c'est lui qui a poussé la femme à ce choix.

Le chantage affectif est facile sur un femme demunie et psychologiquement fragile.

Même si ces enfants sont amputés d'une partie de leur histoire, il ne faut pas oublier que la vie leur donne une chance d'être heureux, car il est confié à l'adoption.

C'est une promesse de vie meilleure, et pendant les mois où ils sont confiés à l'aide sociale à l'enfance, ils vivent dans une famille où un projet de vie et élaboré.

L'accueil de ces enfants c'est considérablement amelioré.

Les dernières familles d'accueil qui sont venus chercher les enfants chez nous étaient formidables.

Ils viennent plusieurs fois à la maternité pour que l'enfant s'habitue à leur présence, ils viennent en famille, ils ont un vrai souci de bien-être pour l'enfant.

Ma crainte de voir l'accouchement sous X disparaitre, viens des faits divers si terrible que l'on peut entendre régulièrement : les enfants trouvés dans les poubelles, sous un buisson, DCD le plus souvent.

En effet, si les femmes n'ont plus la possibillité de rester anonyme, est ce qu'elles vont pouvoir confier leur enfant à l'adoption, car je ne connais aucune femmme qui ne porte pas le poids de la "honte, culpabilité etc" d'avoir eu recour à cet acte.

Chez nous, elles rasent les murs alors que tout est fait pour les entourer, ne pas les culpabiliser, (elles n'ont pas besoin de nous pour ça, elles le font toutes seules).

Et puis je crois que toute leurs vies elles porteront cette douleur, elles ont le droit de tourner la page (pas d'oublier, c'est impossible) et de tenter de se reconstruire pour aller vers une vie nouvelle.

Je crois vraiment que d'abandonner l'accht sous X est la porte ouverte à une augmentation des infanticides, cela me fait peur.

Il ne s'agit que de mon sentiment, il est vrai que je ne suis pas amputée d'une partie de mon histoire et donc je ne peux me mettre à place de ces enfants devenus adultes.

Je souhaite ne pas avoir été trop confuse.

A bientôt.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


31578
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages