Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

La naissance de notre fils est un merveilleux cadeau

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 339 lectures | ratingStar_93664_1ratingStar_93664_2ratingStar_93664_3ratingStar_93664_4

J'ouvre les yeux encore embrumés de sommeil. Elle me parle, mais je ne comprend pas encore ce qu'elle me dit.

Elle venait de me réveiller.

Elle semblait très agitée, et marchait avec précipitation dans la chambre.

" C'est maintenant ? " Lui demandais-je.

Ses contractions avaient commencé deux heures auparavant.

Elle avait eu le temps de prendre une douche. Ses affaires étaient prêtes depuis quelques jours déjà, si confiante en la date prononcée par l'obstétricien.

Je m'habillais à la hâte. Pas le temps de me débarbouiller, sinon de me passer la tête sous l'eau froide pour me réveiller. Je rédigeais un mot pour notre fille, afin qu'elle ne s'inquiète pas en trouvant la maison vide à son réveil.

Assise sur le canapé, elle semblait plus calme bien que l'anxiété se devinait sur son visage. Je stressais pour elle, et c'était désormais moi qui courait partout pour m'assurer de n'avoir rien oublié.

Nous sortîmes enfin pour gagner la voiture. Il faisait froid, il faisait nuit. Le vent glacial d'hiver nous glaçait les os.

Nous entrâmes dans la voiture. Je la regardais avant de mettre le contact.

Elle était belle. Si belle.

Un échange de regard. Un sourire. Nous partîmes.

Devant la porte de la clinique une infirmière vint nous ouvrir.

Sans aucune question particulière, elle nous emmena dans la salle de travail. Etait-ce le ventre de ma femme, qui l'avait fait deviner ? Ou bien tout simplement parce que j'avais appuyé sur le bouton "Urgence maternité".

Tout le personnel était aux petits soins pour elle. Je l'aidais à se préparer. Elle tremblait malgré la chaleur qui régnait dans la pièce.

La sage-femme terminait de préparer les appareils. L'ambiance était étrangement calme. Un calme opressant. Ce genre de calme annonçant la tempête.

Elle cria. Les contractions se faisaient plus douloureuses, et plus régulières. Tout semblait se précipiter.

Sous les conseils de la sage femme, elle se mit à respirer, à se décontracter. Un nouveau cri. Je la rassurais. Un autre encore. Je tremblais. L'agitation du personnel commençait à se rendre perceptible.

La sage femme cligna des yeux à une de ses collègue qui s'éclipsa aussitôt.

Elle revint au bout de quelques minutes pour annoncer : "Il arrive".

Les contractions s'enchainaient. Les chuchotements devenaient invectives.

Elle hurlait, soufflait, hoquetait, pleurait semblait se désespérer. Je faisait de mon mieux pour la soutenir.

L'obstetricien entra. Cheveux hirsute et pas rasé. Il venait de se réveiller. L'air bougon, il s'assura des bonnes préparations. L'air bougon. On l'aurait à moins. Le spectacle n'est pas forcément attractif au réveil.

La machine était lancée. Tout alla très vite. Les contractions, les cris, les ordres. "Souflez !! Respirez !! Poussez !!

La tête était là. Je la voyais. J'étais inquiet. Je respirais plus fort qu'elle.

Je poussais à sa place jusq'à en devenir écarlate.

"La tête est passée !!! "

Le reste suivit. Il le tint sous les aisselles. Mon dieu qu'il était beau. Il était là. Si petit si fragile.

Et ces petis doigts. Ces petits pieds. Tout était là.

"C'est un garçon". Un fils. Notre fils.

Elle senglotait de fatigue de bonheur de joie de souffrance. Tendant les bras pour réclamer sa chair comme si des années les avaient séparés l"un de l'autre.

J'étais heureux. Je pleurais.

Je pris sa visage dans mes mains. Je l'embrassais. Qu'elle était belle.

Il était 3h du matin.

C'était il y a 4 ans.

C'était un 14 février.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


93664
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages