Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les souffrances ont besoin d'être entendues ...

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 298 lectures | ratingStar_219903_1ratingStar_219903_2ratingStar_219903_3ratingStar_219903_4

Aux femmes qui ont vécu quelque chose de douloureux pour elles, lors de la grossesse, de la naissance ou de la vie de leur enfant ...je voulais dire :Quelle que soit la cause de la douleur, elle peut sembler dérisoire au regard d'autres mais ce n'est pas ça l'important. L'important, c'est que vous en souffrez, Et que cette souffrance a besoin d'être entendue. Tout le reste n'est qu'aveuglement et littérature ...Je remets une intervention que j'avais faite il y a quelques mois, parce qu'elle me semble appropriée :ce sont mes enfants qui m'ont appris à écouter ... il n'y a pas meilleurs professeurs (pour moi). Pour un tout petit, perdre un caillou ou un marron c'est la fin du monde. Et respecter cela, tenter de retrouver ce qui est perdu et dire que oui c'était vraiment un caillou magnifique, et que c vraiment dommage de l'avoir perdu ... qu'on va tenter de le retrouver ... ça aide l'enfant non pas à hurler pendant des heures mais à passer à autre chose.

 

Et quand les enfants grandissent ... les raisons de chagrin changent ... mais le même type d'attitude de ma part est tjrs aussi aidant à avancer. Pour moi. et n'y a t il pas d'enfant en chacun de nous ? "j'écoute / entends / soutiens" les souffrances des adultes, amies, proches, relations qui viennent vers moi de la même façon que j'écoute mes enfants. il y a des souffrances atroces qui me happent, et d'autres qui me semblent dérisoires. Mais ce ressenti m'appartient, et je le garde pour moi. Parce qu'il n'aide pas la personne, quel qu'il soit. Ce qui aide, c'est d'écouter, favoriser l'expression des émotions sans censure ni jugement, parfois faire des liens avec d'autres expériences douloureuses ... et un jour, c'est la personne elle même qui va voir le rayon de soleil qu'elle n'aurait pas vu la veille. je suis d'accord sur le fait que pour moi, la raison de certaines plaintes, souffrances est inconcevable, étrangère ... me laisse froide de glace, me semble dérisoire ... j'ai parfois envie de secouer et dire "stop arrête ya vraiment des choses plus importantes et graves ..." et puis ... je repense au petit enfant, à mes fils petits et leurs cailloux, feuilles, coquillages ... je revois leurs visages bouleversés de larmes pour ces "dérisoires" là.Non vous n'en rajoutez pas Non vous n'exagérez pas Honte à ceux qui pensent ça ... PERSONNE NE PEUT JUGER UN RESSENTI, UNE EMOTION, UN SENTIMENT. Témoigner est essentiel.POUR VOUS : Libérer l'émotion douloureuse n'est que positif. La relier à d'autres émotions ressenties lors de situations antérieure n'est que positif. Etre écoutée, entendue, respectée dans sa souffrance UNIQUE n'est que positif.

 

POUR VOTRE ENFANT : Sentir sa mère se libérer un peu de la gangue d'émotions douloureuses qui l'enserrent dans leurs serres n'est que positif Savoir qu'elle trouve sens et signification et lui transmet n'est que positif.POUR CELLES/CEUX QUI LISENT : La souffrance d'autrui est intimement unique mais peut résonner de certaines de ses souffrances ... ce sont des pistes qui aident à mieux se connaître, et c'est positif Savoir que les choses peuvent aller différemment que ce qui se passe au pays des bisounours, et que malgré tout on peut sortir la tête de l'eau après est positif Pouvoir ouvrir son coeur aux souffrances d'autrui, pouvoir leur offrir ce dont ils ont le plus besoin : une oreille attentive et empathique est un cadeau magnifique pour autrui. Et pour soi.J'ai sans doute oublié plein d'aspects de la question ... ne vous retenez pas de les écrire !!! Les titres des discus quand elles témoignent d'un vécu douloureux disent que ce qui est écrit est une souffrance.

 

QUE CEUX/CELLES QUI NE PEUVENT PAS ENTENDRE CETTE SOUFFRANCE SANS CRIER "moi moi moi" PASSENT LEUR CHEMIN ... et arrêtent de se conduire comme des enfants qui sautent à l'eau et viennent pleurer après qu'ils sont mouillés et que c'est de la faute de l'eau.Merci de votre attention, Bonne journée,
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219903
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages