Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma journée d'accouchement

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 1333 lectures | ratingStar_43369_1ratingStar_43369_2ratingStar_43369_3ratingStar_43369_4

Le 22 Mars 2005, vers 22 heures, les contractions démarrent de façon très anarchiques puis s'arrètent vers 3h00 du mat' (comme tous les soirs depuis plus de 2 semaines !! Je n'en peux plus de fatigue).

Donc mon zom me fait prendre un bain et me prépare une tisane, me masse le ventre, etc… puis me propose pour la 100ème fois depuis deux semaines d'aller a la maternité.

Moi je refuse car une amie a moi c'est fait renvoyer chez elle deux fois comme ça et je n'ai pas envi que ça m'arrive, alors je me dis que ça va passer et effectivement, vers 3h00 ça passe.

 

Le lendemain, 23 mars, rebelotte vers 10h30 (juste après le film) et la, après le bain la tisane et le massage, mon zom me laisse plus le choix (il en a marre de ne dormir que 3h par nuit !!! ).

Nous voici parti pour la maternité à 00h12, ou nous somme accueillit par l'équipe de nuit (très sympas). Une sage femme nous installe dans une salle de travail et me pose un monitoring pour mesurer les contraction, puis arrive une femme gygy pour m'osculter (je déteste les femme gynécologue elle ne savent pas être douce avec nous dans des cas comme ça) …

Bref, la gygy m'osculte, déclare que c'est un faux travail (comme si je ne le savais pas ! ) , que l'on va me mettre une perf avec du spasfon et qu'après je pourrais rentrer tranquillement chez moi (BINGO qu'est ce que j'avais dit !! ) puis elle s'en va.

La j'eclate en sanglot et je supplie l'équipe de faire quelques chose, que ça fais trop de temps que je ne dors plus et que je suis au bout du rouleau.

La dessus une sage femme va se renseigner puis reviens nous annoncer qu'il vont me garder ici pour la nuit puis qu'ils verront au matin avec l'autre gynéco ce que l'on fera de moi. OUFFFFFFF…

Zom rentre a lamaison et moi je passe ma premiere nuit tranquil avec ma perf qui me soulage.

Le 24 mars, 6h45: Le gynécologue de garde fait son entrée dans ma chambre et et m'annonce la bouche en coeur que qu'au vus de ma fatigue, ils ont décidés de me déclencher aujourd'hui (à 15 jours de mon termes) car il a peur que je ne tienne pas le coup physiquement et moralement jusqu'au bout.

Tout d'abord il faut savoir que j'ai un bassin trop étroit d'après le radiologue et mon gygy et qu'ils pensaient que je serais césarisée.

7h00: Pause du monitoring et d'un gel pour faire accélérer la maturation du col. Cela provoque de petites contraction, devrait ramolir et ouvrir le col. Actuellement col completement fermé et bouchon muqueux toujours en place.

Une sage femme vinedra controler toute les heure l'avancée du travail.

7h30 : Arrivée de zom (le pauvre ! ) avec une très petite mine.

10h00 : Col ouvert à 1cm, je suis déprimée que ça avnce aussi lentement sachant que le gygy me dit qu'à 13h00 si pas de nouveau il faudra revenir ! J'arpente les couloirs de la maternité dans l'espoir de faire accélérer le travail.

12h00 : Col ouvert à 2cm à peine. Cependant cela fait bien deux bonne heure que je douille a cause des contraction qui s'intensifies.

13h15 : Le gygy constate que le col ne s'ouvre pas (toujours à 2cm ce qui ne me permet la péridurale ! ). Je fond en larme et je demande au gygy de me faire cette foutue césarienne dont on m'avais parlé. (Meme si au fond de moi je ne a souhaitais pas du tout.).

Lui décide d'attendre encore pour me laisser une chance.

15h00 : Une sage femme viens m'installer en salle d'accouchement, et me perce la poche des eaux en espérant que cela accélérera le travail. Et la je me suis mise a réellement souffrir avec des contractions a vif…

17h00 : Miracle mon col est à presque 3cm, courage j'y suis presque à la péridurale.

18 h00 : Re miracle, après trois bonnes heures de souffrance insoutenable pour moi (Je tire mon chapeau aux femmes qui accouche sans péridurale !!! ) , je suis enfin ouverte à 3,5cm du coup la sage femme appelle immédiatement l'anesthésiste pour qu'il me pose la péridurale.

18h30 : A partir de ce moment je suis soulagée, je continu de sentir les contractions mais je n'ai plus mal et peu a peu je sombre dans un sommeille profond (OUIOUI vous avez bien entendu !!! ).

L'équipe médicale me laissera dormir comme ça sur la table d'accouchement pendant deux heures (le temps que zom aille se nourrir).

20h30 : Je me réveille seule dans la salle et j'appelle, la une jeune sage femme apparait et mesure l'ouverture de mon col et constate que celui ci est à 9cm.

21h45 : je tiens mon bébé sur mon ventre, c'est… UNE FILLE !!! Miracle c'est ce que je souhaitais.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


43369
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages