Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Maé , mon petit coeur s'est envolé ...

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 19/02/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 280 lectures | ratingStar_236678_1ratingStar_236678_2ratingStar_236678_3ratingStar_236678_4
Bonjour. Je me décide à venir parler de mon petit ange Maé, j'ai besoin d'en parler, il me manque terriblement . Je suis maman de 3 garçons et un 4 ème parti rejoindre les anges… Voici mon histoire : Le vendredi 5 février je n'ai pas senti bébé bouger, j'ai pensé qu'il avait changé de position et que c'était pour cela que je ne sentais pas ces petits coups, mais le soir d'habitude il me fait la java et là rien, j'ai commencé par paniquer mais mon mari même inquiet ne pensait pas au pire, toute la nuit j'ai pas arrêté de me lever, de me recoucher mais toujours pas de coups, je ne sentais rien et là l'angoisse est montée encore plus mais mon mari et moi ne pouvions pas penser qu'une mauvaise nouvelle pourrait arriver à ce stade, j'en étais à 34 sa et 3 j . Le samedi matin, malgré un bain, des mots doux, des caresses où je le suppliais de me donner un petit coup pour rassurer sa maman rien n'y faisait, j'ai tenté d'appeler ma sage-femme personne pour me répondre, la clinique qui me suivait, le gygy était au bloc mais une SF m'a dit de descendre immédiatement, le problème j'étais toute seule avec mes 3 enfants et je ne me sentais pas prête à faire 1 heure de route seule . J'appelle mon mari pour lui dire que je préfère aller faire un contrôle à l'hopital, je m'y suis rendue, où j'ai été prise en charge de suite, la SF a voulu mettre le monito mais elle ne trouvait pas le coeur du bébé, à ce moment là j'ai compris très vite que quelque chose était arrivé à mon bébé j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps ça ne pouvait pas être possible, pas à moi, pas à ce stade, elle m'a fait une écho et toujours rien, elle m'a dit je suis pas douée en écho, en faite elle ne voulait pas m'annoncer la mauvaise nouvelle, en plus mon mari n'était pas à mes côtés cela a été très dure . Le gygy est arrivé 1 h après (il avait une césa au bloc) , entre temps mon BP a prévenu mon mari une 1 ère fois pour lui dire qu'on avait pas trouvé le coeur de notre petit bonhomme, à ce moment là, mon mari pensait que j'allais accoucher et que notre petit Maé irait en couveuse car c'était encore un peu trop tôt . Malheureusement, le gygy m'a confirmé que son petit coeur ne battait plus et je l'ai vu aussi, une image atroce qui reste dans ma tête . Avec mon mari on a pleuré encore et encore, comment allions-nous l'annoncer à ses frères, tout était prêt pour l'accueillir, nous comptions les jours avant son arrivée et voilà qu'au lieu de ramener notre bébé à la maison, nous devions préparer ses funérailles . Le plus dure à été de garder mon bébé encore quelques jours en moi, entre tous les médocs qu'ils m'ont fait prendre et que j'ai eu beaucoup de mal à avaler car j'allais provoquer sa naissance par ma faute, j'ai accouché le mercredi 9 février (je l'ai porté 5 jours sans vie) , nous avons pu le prendre dans nos bras, l'embrasser, lui parler, je me suis excusé auprès de mon mari de ne pas pouvoir lui donner ce fils tant attendu, excusé aussi vers mon bébé, qu'est-ce que j'ai fais pour qu'il mérite de ne plus vivre… La seule chose dont j'en suis sûre c'est moi et moi seule qui lui ai donné la mort, comment vivre après ça… Nous avons demandé une autopsie pour essayer de comprendre . Tous les jours, nous allions le voire, on le portait, lui sussurait des mots doux, on lui a donné tout l'amour qu'il méritait ces quelques jours qu'il est resté avec nous, nous avions pleins de projet avec lui tout s'écroule, la vie est triste sans lui, je n'arrive plus à parler avec mes autres enfants au contraire je m'énerve envers eux, je ne supporte plus rien, je voudrais mon bébé dans mes bras pour encore le serrer et l'embrasser . Ça fait 1 semaine aujourd'hui que nous avons enterré notre petit coeur Maé, pas un jour ne passe sans que j'aille le voire, j'ai tellement mal, il me manque trop… Mes larmes coulent tellement que j'ai du mal à écrire . Merci à celles qui me liront et qui comprendront ma douleur…
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


236678
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages