Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mamans de fevrier 2011

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 26/03/11 | Mis en ligne le 14/04/12
Mail  
| 299 lectures | ratingStar_241140_1ratingStar_241140_2ratingStar_241140_3ratingStar_241140_4
Coucou, Je vous mets mon récit d'accouchement pour finir, et la dernière récap'… Récit d'accouchement de Maena ! 20 février 2011. 18h : Je suis sur l'ordinateur, et je me sens un peut humide. Je pense que c'est encore le bouchon muqueux, mais comme je n'ai que ma culotte, je vais me mettre une protection. Dans la salle de bain, je me rends compte que ce ne sont pas des pertes blanches, mais de l'eau, je préviens donc mon chéri qu'il me semble que je coule… Je m'active pour finir de préparer les affaires, je me prends une douche, et là je me rends compte que je coule plus, c'est donc bien que je perds les eaux… Mes parents et grand parents rentrent chez nous, nous vivons tous ensemble, je les préviens que j'ai perdu les eaux, qu'on finit de se préparer, et qu'on va à la maternité. Chéri finit de mettre les valises dans le coffre, le ballon, coussin de grossesse, on part pas en touriste… j'ai quelques contractions, mais ça va… Un dernier bisous à ma grande puce, qui est pas trop perturbée par notre départ, et on quitte la maison tous les deux, pour y revenir à trois. 19h30 : On arrive à la maternité, on décharge la voiture, et on s'installe en salle d'attente. Ça nous rappelle qu'on est passé par là il y a 20 mois, souvenirs… on attends un petit peut, je vais au toilette, et continue de couler. Mon chéri va aux toilettes, et la sage femme arrive pendant ce temps. Je lui explique où on en est, elle me dit qu'elle revient vite pour nous installer. Cinq minutes plus tard, elle revient, donne une blouse à mon chéri, et m'installe en salle d'accouchement. Elle s'appelle Sabine, elle a vu qu'on a un projet de naissance dans le dossier, et elle va aller le lire. En attendant, elle me fait un premier touché pour voir d'où on part, je suis ouverte à trois, et me met sous monito pour 1 h, voir si le travail a réellement commencé ou pas. Elle a une élève sage femme, et me demande si on accepte qu'elle nous suive. Je demande s'il y a d'autres femmes qui accouchent qu'elle peut suivre, c'est le cas, donc je refuse, j'ai juste envie d'être avec mon chéri au calme. Elle nous éteind la lumière de la salle, on est éclairé juste par la lumière du couloir. Je me suis mise de la musique, je gère les contractions, j'ai l'impression d'être à la maison. 21h00 : La sage femme repasse pour voir si tout se passe bien. Si le travail a pas commencé, je monte en chambre, sinon, on reste là. Elle regarde le monito, j'ai des contractions à peut près régulière, donc on reste là. Elle me propose de me débrancher du monito, mais il ne m'embête pas trop, et permet de surveiller la puce. Elle me pose un cathéter pour plus tard, pour pas avoir à le poser dans l'urgence. Mais la puce est encore haute, alors je me dis que je ferais mieux de me bouger pour l'aider à descendre. Je me mets sur le ballon, mais le monito tombe, donc on l'enlève. Je commence à sentir les contractions un peut plus forte, mais le ballon m'aide pas mal, et je demande à mon chéri de venir me masser le bas du dos, vu que j'ai les contractions dans les reins. Ça me fait un bien fou, et on reste comme ça un moment. La gynéco qui m'a suivit toute ma grossesse à cause d'un rciu est de garde ce soir là, et elle passe nous faire un coucou, ce que je trouve super sympa. Du coup, je suis rassurée, s'il y a un soucis, je sais qu'elle sera là pour moi et ma puce, et j'ai totalement confiance en elle. La puéricultrice passe aussi pour récupérer les affaires de la puce, elle préfère que ce soit prêt. 23h00 : La sage femme revient voir si le travail à avancer, et je suis ouverte à 6, c'est allé vite ! Et j'ai pas eu trop mal. Elle me propose la péri que j'accepte, même si je gère plutôt bien, je sais que le plus dur est encore devant moi… Sabine va prévenir l'anesthésiste, puis elle revient pour me préparer. Elle me pose un brassard pour surveiller ma tension, des électrodes pour surveiller mon coeur et me met une perfusion avec de l'eau sucré pour que je tienne le coup. Elle ne me donne pas d'ocytocine, vu que ça favorise les hémorragies, on la garde pour s'il y en a vraiment besoin. 21 février 2011. 00h00 : J'ai le droit de faire un dernier pipi, et l'anesthésiste arrive. Mon chéri quitte la salle, j'aime pas ça, mais pas le choix. La sage femme essaye de me changer les idées, et moi je me focalise sur un point lointain, pour pas penser à l'aiguille. J'ai une anesthésir locale, puis il me pique. Ça me lance le long d'un nerfs à gauche, puis ça passe. Mon chéri vient me retrouver. J'ai des fourmis dans les jambes, je ne sens plus les contractions, la péri fait effet. Mais d'un coup, je me sens pas bien, j'ai des nausées, des vertiges, la sage femme me fait m'allonger sur le coté gauche, je fait de l'hypotension, je suis à 9.5. Maena est encore haute, donc la sage femme me cale avec un coussin d'allaitement entre les jambes pour l'aider à descendre. 02h00 : La sage femme vient voir où j'en suis. Malheureusement, je suis toujours ouverte à 6, mais le col est un peut plus court. Je suis déçu que ça stagne… Je me remets un peu de musique, tranquille… la sage femme m'a dit que vers la fin, il vaudrait mieux que je n'envois plus de dose de péri pour sentir quand pousser, du coup, j'ose pas trop appuyer, au cas où… mais je recommence a pas mal sentir, donc une petite dose… Il se trouve que lorsque j'ai perdu les eaux, il n'y a qu'une seule membrane qui a laché, donc la sage femme propose de percer l'autre pour accélérer le travail. Elle m'installe au-dessus d'une bassine, prends un crochet, elle m'explique bien ce qu'elle va faire, puis elle crochette la membrane. Et là, ça coule, et ça re coule… lol. 04h00 : La sage femme repasse, ça avance, je suis ouverte à 8, mais la puce est encore super haute, je la sens dans mes côtes… Du coup, on m'installe assise. J'ai de la chance, j'ai une nouvelle table d'accouchement, du coup, on me remonte le dos, et on me baisse les jambes, ça fait du bien de plus être allongée. J'ai mal, la sage femme me dit que je peux me réinjecter des doses de péri, je sentirais de toute façon ma puce passer… Elle m'injecte aussi un produit pour me redonner de l'énergie, comme un verre de jus d'orange me dit-elle. 04h30 : Malgré la péri, j'ai mal, la puce pousse, même si elle est pas tout à fait descendu. Les contractions ne sont pas très rapprochées, donc la sage femme me demande la permission de me donner de l'ocytocine pour accélérer les choses. Elle a peur que si les contractions sont trop espacées, la puce remonte entre chaque contractions, j'accepte. Dans mon projet de naissance, je demandais à pousser sur le coté, elle m'explique qu'elle préfère que je sois sur le dos, au cas où il y aurait un soucis lors de la délivrance, ça serait trop long de me mettre dans la bonne position pour agir. Je lui fait totalement confiance, donc je pousserais en position classique. Elle me propose d'essayer de pousser pour voir ce que ça donne… puis elle préfère qu'on s'entraine un peu avant. On essaye de pousser en soufflant, puis on essaye en bloquant. Apparemment, je m'en sors mieux en bloquant. Le point positif, c'est que les poussées font descendre la puce. Elle commence à préparer tout ce qu'il faut, je commence à sentir le stress monter, il faut que j'assure… Elle me demande si ça me dérange qu'une autre sage femme soit présente, pour injecter une dose d'ocytocine au bon moment pour la délivrance, et si la puéricultrice peut être présente pour la puce, pas de soucis. 05h00 : Je suis ouverte à 10, cool ! Je vais bientôt rencontrer ma puce. On m'installe sur les étriers, les sages femmes bataillent un peut pour les installer, donc on rigole… Mon chéri est à coté de moi. Je sens les contractions, j'ai mal, mais ça va… Une contraction arrive, je m'attrape les genoux comme m'a dit la sage femme, et je pousse. Elle me laisse gérer, sentir quand ça vient… Je fais quelques poussées, la puce est pas loin, la sage femme me propose de sentir la tête de la puce, je me lance, et sent sa tête, encore en moi… Je sent ses cheveux, sa tête, prête à venir nous rejoindre. Ça me motive encore plus, il faut que je la sorte. Mon chéri m'encourage aussi… Je continu à pousser plusieurs fois, et on me dit que là c'est la bonne, je m'y met à fond, je pousse le plus fort que je peux… Et je sens la tête qui sort, puis une très forte douleur, j'attrape la main de mon chéri, j'ai mal, très mal, je comprends pas, puis ça s'arrête, et on me pose ma puce dessus. 05h25 : Un pure moment de bonheur… On propose à mon chéri de couper le cordon, ce qu'il fait. Au bout de quelques minutes, la puéricultrice prends la puce pour voir si tout va bien, la sage femme lui dit que mon chéri l'accompagne, comme je l'ai demandé dans mon projet de naissance. C'est pas finit, j'appréhende la délivrance. Je recommence à avoir des contractions, et ma sage femme m'annonce que le placenta arrive, il faut que je pousse. C'est ce que je fais, et je sors le placenta. Pas d'hémorragie, placenta sortit, c'est super. La sage femme me propose de voir mon placenta, je le vois de loin, et c'est bien assez. 05h45 : La puéricultrice revient avec ma puce dans les bras et mon chéri. On me pose ma fille en peau à peau, c'est trop bien… Pendant ce temps, la sage femme me recoud ma déchirure, ça me fait un peut mal, et c'est une sensation bizarre, mais je supporterais tout avec ma fille sur moi… Le peau à peau dure au moins une heure, puis on vient chercher ma puce pour l'habiller, son papa l'accompagne, puis ils reviennent. La sage femme repasse, elle me dit qu'elle veut tout finir avant de partir, à 7h30. Je ne fais pas vraiment attention à ce qu'elle fait, je suis dans ma bulle avec ma fille et mon chéri. 07h30 : La sage femme vient nous dire au revoir, je la remercie de cet accouchement génial, de cette nuit magique. Peu après, on vient nous chercher, et on nous monte dans une chambre.
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


241140
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages