Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon accouchement à la clinique de Girardin à Enghien

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 757 lectures | ratingStar_8046_1ratingStar_8046_2ratingStar_8046_3ratingStar_8046_4

Coucou Pounette ! J'ai accouché à la clinique Girardin en mai 96 de mon premier enfant. Je vais te donner mes impressions de maman un peu "décalée" puisque je devais venir en consultation tous les 15 jours, et le reste du temps rester couchée, et ce pendant 9 mois ! (problemes de décollement placentaire… bref ! ).

Tout ça pour dire que j'ai fréquemment téléphoné à la clinique quand j'avais des soucis. Et les secrétaires sont limite insupportables, je confirme. Je me souviens particulièrement d'une fois où du fond de mon lit j'ai appelé pour supplier une ordonnance parce que je faisais une infection urinaire, et qu'elle ne m'a proposé qu'un rendez-vous une semaine après… Heureusement que le futur papa s'est déplacé illico pour se faire entendre !

Bref. Toujours est il que j'étais suivie par un gynécologue extraordinaire, et je pèse mes mots, qui m'a vraiment beaucoup beaucoup aidée, moralement aussi, quand j'ai eu besoin de lui. En effet on n'a été certains que ce bébé verrait le jour qu'à partir du 7ème mois donc je te laisse imaginer mes angoisses… Je ne sais pas si j'ai le droit de le citer mais j'espère que MM ne m'en voudra pas, je lui dois tellement à ce Dr… Soulier, voila je l'ai dit.

Il m'a annoncé le sexe du bébé à 3 mois et demi de grossesse, m'a proposé à chaque écho d'enregistrer sur cassette-vidéo les galipettes de "Roberto ou Roberta" comme il l'appelait, et s'est toujours montré chaleureux et disponible.

J'ai malheureusement dû être hospitalisée à 7 mois de grossesse parce qu'on craignait un accouchement prématuré, et là encore, il venait me voir plusieurs fois par jour, pour surveiller mon état de santé bien sûr mais aussi pour savoir comment je vivais cette hospitalisation forcée.

Je suis sortie de là deux semaines plus tard, sans bébé, puisque Roberto-Roberta avait finalement décidé de rester encore au chaud, et j'ai accouché pour finir à 8 mois et 1/2.

J'avais eu deux-trois contractions en début de soirée, vers 20h30-21h, qui m'avaient fait espérer un début de travail… et puis plus rien. J'ai pris un bain… toujours rien ! Désabusée, je me souviens avoir regardé la télé avec mon cher et tendre jusqu'à ce qu'une nouvelle contraction ne se fasse sentir aux alentours de 23h30… Je dis bien UNE seule ! Et même pas douloureuse…

Par souci de ne pas déranger l'équipe en pleine nuit, je me suis dit que mieux valait minuit que trois heures du matin, alors nous sommes partis à la maternité, juste pour qu'on me fasse un petit monito, pour voir si tout allait bien, comme nous l'avait conseillé le gynéco en cas de contractions.

On habitait à 50m de la clinique mais ça ne nous a pas empêché de prendre la voiture, et je me rappelle avoir demandé au futur papa de faire le tour d'Enghien en voiture et de prendre tous les dos d'âne possibles pour déclencher ces fameuses contractions efficaces.

Arrivés vers minuit, minuit et 1/4 à la clinique, la sage-femme m'a ouvert en me demandant : "C'est pour quoi ? " et moi toute penaude avec mon gros bidon "J'ai eu quelques contractions je voudrais savoir si je vais accoucher… "

Le temps de m'installer et de poser le monitoring, elle est revenue avec un grand sourire en me disant : "Eh bien, en voila une future maman courageuse, vous en êtes à trois centimètres de dilatation ! L'anesthésiste vient vous poser la péridurale, je sens que ce bébé va arriver rapidement ! ". Stupéfiant non ?

A 1h30 j'étais à dilatation complète, la sage-femme me demandait en riant d'essayer d'attendre le Dr Soulier qui n'avait pas encore eu le temps d'arriver, de façon à ce qu'on ne l'ait pas réveillé pour rien !

Pour finir, il est arrivé juste à temps pour poser les forceps et me faire l'épision parce que Monsieur Pierre, s'il était pressé de naître, n'en pesait pas moins 4.170 kgs.

Il est né à 2h10…

J'ai été très entourée pendant tout mon séjour à la maternité, et même après, pour les visites de contrôle. Je m'étais liée d'amitié avec les sages-femmes, et elles ont même accroché un petit cadre rose avec la photo de mon Pierre dans la nursery. Quand tu auras accouché et que tu donneras les soins à ton bébé… jette un oeil, tu découvriras ma petite merveille qui a 4 ans 1/2 maintenant Excuse moi si j'ai été longue mais j'espère que mon témoignage te donnera envie de donner le jour à ton bébé à Girardin, parce que très sincèrement, j'ai été emballée.

Pour mon deuxième j'ai accouché à Nice, à l'hôpital, et je peux t'assurer que j'aurais donné beaucoup pour me retrouver à Enghien… Je t'embrasse et je te souhaite une merveilleuse grossesse et le plus beau des bébés.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


8046
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages