Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon accouchement reste un souvenir magnifique

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 345 lectures | ratingStar_222370_1ratingStar_222370_2ratingStar_222370_3ratingStar_222370_4
pour le 1er j'ai accouche a l'hopital voici le petit recit il est 7h le matin du 4 avril 2008 , le reveil de mon mari sonnepour le travail. je me leve avec lui pour le petit dejeuner je suis un peu patraque mon mari pour un cri car il voit du sang su r mon pantalon un peu inquite egalment car nous sommes un mois avant le terme Mon medecin traitant qui habite en face est en vacances pas de chance on prend pas de risque on va a l'hopital a 5km arriver la bas , je suis heureuse je vois la sage femme chez qui j'ai fait me preparation a l'accouchement elle etait de garde (1fois par mois uniquement) elle m'acceuille et me dit que je suis en debut de travail il ne faut pa l'inquiete ils me font un monitoring en attend la visite de l'anesthesite et du gyneco car 1 mois avnt il ne voulais pas prendre de risque il est 10h avec tout ca (toujours pas manger depuis la veille bref) on me dis qu'une fois l'anesthesiste passe et que si je ne souffrait toujours pas que je pourrais rentrer chez moi je marche je fais le tour de l'hopital avec 1 ou 2 contraction tres espace je m'ennuie et l'anesthesiste pas passer je vais voir les infirmieres qui me dissent anesthesiste est au bloc et qu'il ne passera pas tout de suite n'ayant pas mal on rentre a la maison il est 15h30 avec tout ca et toujours pas manger on passe devant la boulangerie mon mri va acheter des croissant pour notre 16h je mange de bon coeur je vais prendre un bain pendant 1huere pour me detendre car nous avions le maitre d'oeuvre de la maison qui venait a 17h30 contraction sans plus quelques tiraillment mais rien de mechant . le maitre d'oeuvre arrive a 18h en retard comme d'habitude je me sens pas tres bien du coup je vais me couche un peu je tourne en rond car je ne trouve pas de positon qui me convienne le mr part enfin je ressns de plus en plus de contraction mon range le classeur de la maison apres m'avoir aider a me mettre sur le canape tout a coup je sens qu'elque chose se rompre a l'interieur de moi j'apelle mon mari je sens que la poche va rompre un peu d'eau sur le canape pas trop grave mon mari va me chercher des vetements propres je file dans la salle de bain et la la poche se romp completement une marre interminal d'eau il est 18h45 je me sens passe bien et tres faible je m'allonge de peur de tomber de trop haut mon mari essair de m'enlever mes vetemets et d'essuyer au fur et a mesure sauf qu'a chaque contraction je perdait de l'eau et je vomissait mon fameux croissant . il finis enfin par m'habiller en file a la maternite le suis pris en charge par un auxilliaire je lui dis que j'ai envie de pousser elle me dis non ce n'est pas possible pour un premier c'est toujours long il m'installe dans la chambre avant les salles d'accouchement pour savoir on j'en suis les 3 salle d'accouchement sont prises par des mamans qui sont la depuis la veille et qui vont bientôt accoucher ma sage femme arrive pour regarder et me dis on vois la tete aller vite chercher le papa ca arrive vite je suis toujours sur un lit classique on mets des draps plastiques et en 3 contractions mon fils est né une véritable merveille à 19h45 et j'ai coiffé au poteau les 3 autres mamans qui n'ont accouchés que 3h après moi c'éatit un tres beau moment pour ma fille c'était encore plus rapide j'avais de petites contractions depuis 2 jours mais plutôt un faux travail car ca durais 2h puis plus rien cette fameuse nuits mon fils n'a pas réussit a dormir il sait réveille toutes les 1/2 heures en hurlant de minuit a 5h je le prenais dans mes bras et il se rendormait a 5h enfin il s'est endormis completement mais j'etais bin reveille je dis a mon mari je n'arrive plus a me rendormir je descends voir la tv 5h 15 de douloureuses contractions je reveille mon mari en lui disant que je vais sous la douche cela va peut etre se calmer les douleurs s'accenue je reveille mon mari en lui dissant que cela ne va pa du tout il faut qu'il se leve il prend son temps comme d'hab tu n'as pas perdu les eaux j'ai le temps de m'habller tranquillment 5h40 enfin il descend je ressens de plus en pus de contractions je lui demande de partir tu n'as pa perdu les eaux ca peux etre long a l'hopital je mange je m'allonge sur le s canape toujous nu va mes serviettes le ressens de lus en plus de douleurs et iun e envie de pousser et toujours un peu de liquide qui coule depuis la veille ca ne va lus il me dis je vais chercher lucas pour le mettre dans la voiture chose faite il est 5h50 il m'aide a me lever le la je lui dis que ca ne va plus du tout et que j'ai de plus en plus envie de pousser il m rallonge regarde pour etre sur que ce n'est rien avant e partir on habite a 4,5km de la maternite il me regarde et me dis je crois qu'on vois sa tete panique sur son visage je l'ai bien vu je reste maitre de moi même je l'ai tellement vécu dans mes rêves ou cauchemar depuis 3semaines que je reste zen panique on fait quoi? on reste ici tu appelles le samu et les pompiers on ne prend pas de risque il est 5h55 au premier appel le samau rappelle en disant a mon mari de reste calme et de dire comment cela ce passaita 6h je pousse car je ne maitrissait plus rien ni ldouleurs des contractions la sopro qui avait plutot bien marché pour le 1er la j'en avait vraiment rien a faire mon mari controlait plutard je serais que qu'en il a u sa tete bleu t pas respirer il n'ateait pas fier mois je continuais a pousser et le l'ai attrape toujours allonge sur mon beau canape en cuir blanc (heureuse que j'avais lesseviettes d toilettes ele criait tous allait bien j'ai demande a mon mari ds couvertures propres pour la rechauffe et la mettre contre moi je me retourne pour voir l'heure sur la free 6h05 les pompiers appelle il ne trouve pas la maison mon mari les guides luas etait toujours dans la voiture , je lui dis de le remettre dans son lit car avec les pompoiers et le samu qui allait arrive c'etait mieux palle du samu il s sont trompe de route en suivant les pompiers bref tout le monde arrive a la fume des cierge les pompiers les 1er sur les lieux on vint pour qoui madame je lui repond poliment pour la petite qu'a t'elle me demande t'il elle vient de naitre il faut faire quelque choses panique sur la tetes des3 pompiers a bon ils vonts cercher tout leur materiel le samu arrive pas mieux que les pompiers j'ai envi de poussr pour le placenta on me repond qu'il fallait mieux attendre l'hopital j'ai envie de pousser ( j'etais bien alors qu'au 1er j'avais baucoup de difficulte a le sortir) la j'avais d la force et on m'engeulais en me dissait garder vos contractions il temps passe on arrive a l'hopital a 6h45 pour la delivrance et la on me dis que ma fille sur la declaration sera nee a l'hopital car c'est la placenta qui compte bande de neuneu j'ai fais tout le boulot toute seul et elle ne sera pas declaree chez nous c'est nul ce n'est pas grave pour nous ca restera un souvenir magnifique j'aurais vraiment tout fait a mon mari
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


222370
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages