Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon accouchement s'est passé de la façon la plus naturelle possible

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 503 lectures | ratingStar_219416_1ratingStar_219416_2ratingStar_219416_3ratingStar_219416_4

Tout d'abord je tiens à préciser que je souhaitais avoir un accouchement le plus naturel possible (pas de péri, choix des positions, travail en baignoire…). C'est la raison pour laquelle je me suis inscrite aux Bluets rapidement après mon test de grossesse. Je n'ai pas fait de prépa spécifique pour me préparer, mise à part les cours de préparation dispensés par les Bluets (très enrichissant). Jeudi 4 octobre : j'ai eu des très légères douleurs de règles toute la journée je me demandais ce que c'était. Le soir je me pose tranquillement devant la télé, et en me levant je vois une tache de sang sur le lit. Surprise je vais au toilettes pour voir ce que c'est, et là panique à bord, mon slip est trempé de sang rouge vif !! On appelle le samu, puis les Bluets qui me disent de venir effectivement, mais que ce n'est pas forcément grave de perdre tout ce sang. Je suis transportée en ambulance jusqu'aux Bluets, où je suis accueillie par une SF, Marie-Lise, ainsi qu'une SF stagiaire, Maeva.

Elles m'installent dans une chambre de naissance, me mettent le monito, et écoutent le rythme du c'ur du bébé, tout va bien !!! Elles me prélèvent aussi un peu de sang pour faire quelques analyses. Je n'ai toujours pas de contractions à part ces très légères douleurs. Une des SF me fait un TV, je suis à 3. Pour l'instant le travail n'est pas en route, mais je reste dans cette salle pour voir comment tout évolue. Marie-Lise me dit qu'elle a bien lu mon projet de naissance (que j'avais mis dans mon dossier) avant que j'arrive, et qu'il sera bien respecté sans problème. Environ 2 heures passent, pendant lesquelles les contractions restent indolores. Ce n'est que vers 1 ou 2 heures du matin qu'elles deviennent sérieuses, ça y est je suis en travail je vais accoucher !!! Comme elles commencent à devenir fortes et régulières je demande à aller dans une baignoire, pas de problème, je m'immerge dans une baignoire. Une des SF m'explique comment respirer quand arrive une contraction (bien souffler doucement) , j'adopterai cette technique jusqu'à la fin. Je reste dans la baignoire 1 ou 2 heures jusqu'à ce que je demande à aller dans la grande baignoire du fond, en me disant que je pourrai peut être mieux m'y mouvoir. Je m'y installe, on me met un monito waterproof (je ne savais pas que ça existait !!! ). Finalement cette baignoire n'est pas si confortable que ça je trouve, je n'y suis bien qu'assise. Mais tant pis, j'y suis j'y reste ? Les contractions sont régulières, fortes mais très honnêtement supportable. Le travail avance, je continue à gérer mes contractions dans la baignoire, en soufflant doucement. Je bois aussi beaucoup et régulièrement car il fait une chaleur terrible dans cet étage (et dans toute la maternité je trouve). Et aussi, je me sens comme shootée, dans un état complètement second : j'ai l'impression de flotter, mon champ de vision est rétréci ? J'apprendrai plus tard que mon organisme produit plein d'endorphines ce qui me met dans cet état là. Les SF viennent régulièrement vérifier que tout va bien (sans forcément faire de TV) d'ailleurs je ne m'aperçois même pas de leur présence, c'est mon chéri qui me dira plus tard qu'elles venaient toutes les 30 mn. Vers 5 heures du matin je commence à en avoir marre, ce n'est pas que je trouve la douleur insupportable mais ça commence à faire long, je ne sais pas comment expliquer ce qui me passe par la tête ? En fait j'ai juste envie de l'allonger tranquillement dans un lit, me planquer sous une couette et dormir !!! Je me dis "bon ben le prochain TV si j'ai à peine évolué je la demande la péri, tant pis" . Les minutes passent, une contraction arrive, et tout d'un coup une envie irrépressible de pousser, comme des spasmes, je dis à mon chéri d'appeler une SF. Les 2 SF arrivent, me font un TV, ça y est je suis à dilatation complète !!!! Avec leur aide je sors de la baignoire, je vais dans la salle de naissance. A partir de ce moment là, bizarrement je ne sens plus de contractions. Ni plus rien d'ailleurs, j'essaie juste de trouver une position où je suis bien ce qui n'est pas évident. Tout en continuant à pousser, j'essaye à 4 pattes, bof, sur le coté, trop compliqué ? Et puis ces lits d'accouchements sont quand même pas des vrais lits (même si aux Bluets on a le top) et j'ai un peu de mal à trouver des repères. Et donc finalement je me retrouve en position gyneco, moi qui était tellement contre cette position, c'est celle dans laquelle je me trouve le mieux !!!! Comme je suis inquiète car j'ai peur de déchirer dans cette position, une des sage-femmes me masse le périnée avec de l'huile d'amande douce. Le fait de ne pas sentir grand-chose n'est pas si top que ça en fait, je pousse un peu de façon anarchique, je ne suis pas sure d'avoir attendu les contractions pour pousser.

Et puis je pousse assez mal en fait, en criant et en poussant "avec la gorge" mais pas avec le ventre. Les SF m'encouragent et me guident mais la petite ne descend pas suffisamment, à un moment le rythme cardiaque se ralentit bien (puis repart, ouf) Au bout de 40 mn une autre SF arrive, je crois qu'elle est aussi acupuncteur ou ostéopathe. Elles décident de me faire une perf d'ocyto car cela dure un peu trop longtemps. On me met la perf, et le 3ème SF m'appuie sur des points d'acupuncture derrière le bas du dos en même temps que je pousse. Ça ne vient toujours pas, elle me dit "maintenant il faut vraiment pousser sérieusement, sinon on va devoir vous mettre les forceps, on n'aura pas le temps de faire une rachi, ça sera pas du tout agréable… " Ces mots sont comme un détonateur, pas du tout envie d'avoir les forceps à vif moi !!! Du coup je rassemble toutes mes forces, je me remets à pousser et au bout de quelques minutes mon bébé sort. J'aime pas du tout cette sensation d'ailleurs (ça brule) , c'est je crois le seul instant que j'ai trouvé douloureux mais ça dure que 5 secondes. La phase d'expulsion (poussée) aura duré environ 50 minutes. Je n'ai eu ni déchirure ni épisio. Juste un point en interne que je n'ai pas senti. Voilà il est 7h30 j'ai mon bébé tout chaud dans les bras, je le garde en peau à peau pendant que les SF "gèrent" la délivrance. Je garderai ma puce pendant plus de 2 heures. Pour le reste du séjour, c'était assez fatiguant, rythme de la maternité pas forcément compatible avec celui d'une accouchée et de son bébé. Mais le séjour a été nécessaire pour apprendre les rudiments des soins du bébé, et surtout pour la mise en route de l'allaitement, difficile comme pour tout le monde j Les puéricultrices ont toutes été super je trouve, même si parfois leurs conseils divergeaient un peu (mais comme l'allaitement n'est pas une science exacte c'est peut être normal ? ). Les chambres sont nickel, par contre comme on était en période de surcharge j'ai eu droit à la chambre double, heureusement j'y suis restée seule sauf une soirée.

Je suis partie un jour avant la fin, car j'avais envie de me retrouver chez moi avec mon chéri. J'ai vraiment aimé mon accouchement, les SF ont été absolument géniales, présentes quand il le fallait et discrètes quand j'étais dans ma bulle, toujours à mon écoute. Pourtant cette nuit a été surchargée en accouchement (5 accouchements cette nuit là) mais à aucun moment je ne me suis sentie livrée à moi-même. J'ai pu avoir un accouchement nature, sans péri, comme je voulais. Je n'ai même pas eu besoin de rééducation périnéale. Dans n'importe quelle autre maternité personne ne m'aurait laissé autant de temps pour la phase d'expulsion, j'aurais certainement eu droit aux forceps… j'aurais peut être eu une épisio, une césarienne pour accélérer les choses ou simplement pour respecter le protocole…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219416
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages