Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon livre sur le deuil périnatal

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 356 lectures | ratingStar_269427_1ratingStar_269427_2ratingStar_269427_3ratingStar_269427_4
Bonjour, Je suis nouvelle sur ce forum, je ressens le besoin de parler de mon histoire car je pensais que le temps effacerai ma douleur mais c'est de pire en pire. J'ai perdu mon petit ange le 1er mars 2009 à 20 SG. Suite à 1 échographie de routine on a détecté des kystes sur un des poumons de mon bébé, on m'a hospitalisé le lendemain pour mettre un drain dans le poumon de mon bébé, mais le coeur était trop refoulé par son poumon donc dans la nuit le coeur de mon bébé s'est arrêté. Lendemain échographie pour m'annoncer la mort de mon petit ange (je l'avais sentie dans la nuit). Accouchement programmé dans 48h, je rentre chez moi avec mon mari et mon bébé mort dans le ventre… 48H de souffrance indescriptible et de culpabilité de ne pas avoir sauvé mon bébé. L'accouchement se passe mal, crise de tétanie, et j'ai refusé de voir mon bébé par peur de ne jamais réussir à oublier cette image. J'ai 2 belles soeurs, on était pratiquement au même terme, je suis allée dans ma famille pour un mariage ou j'ai dû supporter de voir mes belles soeurs enceinte et parler de leur grossesse… Après l'accouchement quand j'ai repris mes esprits (j'étais longtemps en état de choc) , je m'en suis voulue de ne pas avoir pris mon bébé dans mes bras, et aujourd'hui je m'en veux terriblement. Mes collègues de travail sont toutes tombées enceintes une après l'autre juste après avoir perdu mon bébé je dois entendre les joies de chacunes d'accoucher au terme ou j'aurai dû accoucher.. Je n'ai rien contre les femmes enceintes mais j'ai de plus en plus de mal à retenir mes larmes, je souffre vraiment énormément. C'est de pire en pire avec le temps, cela fait 7 mois aujourd'hui et je peux passer mes nuits à pleurer. On m'avait dit que j'attendais un garçon, j'essayais de faire le deuil d'un petit garçon, rendez-vous à l'hôpital 3 mois après pour l'autopsie et on m'annonce qu'en fait c'était une petite fille. Ça m'a beaucoup perturbé. J'ai lu beaucoup de livre pour surmonter ce type de malheur, mais cela devient trop dur. J'aurai jamais pensé que l'on pouvait autant souffrir mais je ne sais pas quoi faire pour apaiser ma souffrance ?
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


269427
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages