Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon troisième accouchement s'est moins bien passé

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 667 lectures | ratingStar_54946_1ratingStar_54946_2ratingStar_54946_3ratingStar_54946_4

Après 2 accouchements formidables en 1997 et 1999, j'ai donc appris avec bonheur que j'allais avoir une petite fille pour décembre. Tout étant parfait, j'ai travaillé jusqu'a un mois avant la date prévue. Mais deux semaines avant l'accouchement, tout s'est emballé. Des oedemes énormes sont apparus sur mes jambes (impossible de me chausser et en Novembre, pieds nus c'est dur). Mais pas de tension… c'est lors d'un monitoring prévu à l'hopital une semaine avant, que la tension était à 16/10!! Donc là Hospitalisation immediate et déclenchement. Au bout de 3 jours toujours rien sauf une grosse tension et des grosses jambes. Et puis le vendredi à 2 h00 du matin j'ai perdu les eaux. Pas le temps de faire une peridurale et petit bout est née. LE bonheur, elle était belle son papa etait fou de joie.  

 

Mais là, le placenta ne s'est pas décollé. 3 révisions utérines pour recuperer tous les morceaux collés. La sage femme a arraché l'artere uterine. Le sang a commencé à sortir à flot. En 10 minutes il y avait 15 personnes autour de moi à me masser le ventre à s'assoir sur moi à me prendre mon taux d'hemoglobine et à jeter les draps au fur et à mesure des flots de sang. Les médicaments n'ont pas été efficaces. A chaques contraction un jet de sang sortait. Les infirmiers étaient désolés pour moi et ne savait pas quoi faire. On me transfusait mais je me vidait en même temps. Il a fallut que je fasse l'objet d'une embolisation des arteres uterines. Ce qui a stoppé l'hemorragie. On a continué les tranfusions de plasma (4 culots) et de globules rouges (12 culots) + deux sachets de Veinofer. J'ai passé la journée en réanimation et la nuit en soins intensifs. Pendant celà que dire à mes enfants de 10 et 8 ans ? .Mon mari a geré comme un chef la situation. J'ai pu réintegrer la chambre le lendemain avec ma puce. Mais interdiction d'allaiter et de se lever. Je suis restée 10 jours à l'hopital avec une surveillance de tous les instants sur ma hypertension et sur mes saignements qui continuaient un peu.

 

Depuis celà fait 5 mois et je suis toujours en anémie mais je me dis tous les jours que j'ai eu chaud.

Par contre j'ai bénéficié d'un excellent suivi : un IRM de l'uterus pour voir l'embolisation et tous les mois une prise de sang pour l'anémie, une sage femme à domicile pour le suivi de la tension et des prise de sang consécutives à la transfusion. J'ai également eu un rendez-vous avec un Nephrologue pour voir si tout était bon.

 
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


54946
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages