Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nouvelle grossesse après la perte du bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 28/05/11 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 282 lectures | ratingStar_253415_1ratingStar_253415_2ratingStar_253415_3ratingStar_253415_4
Bonsoir, je pense que tous les sentiments, toutes les questions que vous vous posez, je me le suis auusi posées. Comme vous c'est la première fois que je participe à un forum mais votre témoignage est tellement proche que ce que j'ai vécu l'année passée. Un de mes meilleurs amis a eu un fils six mois après mon accouchement, je n'ai apas pu lui parler au téléphone quand il m'a appris sa naissance tellement je pleurais, je suis allée les voir un mois plus tard je ne suis restée qu'une heure et je ne l'ai pas pris dans mes bras. J'étais contente de le rencontrer mais c'était encore trop dur pour moi. Je pense que 6 mois ont été nécessaireS pour réaliser que mon fils était né sans vie et que l'hôpital ne m'appelerait pas pour venir le chercher et que non il n'y avait pas eu d'erreur. Mais cela reste très difficile à accepter, pour moi on est 4 et non pas trois. Une question difficile pour moi est : combien vous avez d'enfants ? Je réponds un car je n'ai pas envie de raconTer mon histoire mais j' ai l'impression de l'abandonner une fois encore. C'est pourquoi inscrire mon premier fils sur notre liVret de famille était très important pour moi, car pour moi même s'il n'est pas "physiquement" avec nous il est un membre à part entière de notre famille. Au sujet de l'accouchement, j'avais les mêmes inquiétudes : j'en ai longuement parlé avec la sage femme lors des séances de préparation à l'accouchement et cela m' a beaucoup rassurée. Elle m'a expliquée que c'est le cerveau "primaire "qui agissait donc pas le temps de réfléchir, on est concentré sur le moment présent et tout cela était vrai. Je garde un très bon souvenir de mon deuxième accouchement. Ensuite j'avais très peur du moment où je rencontrerais mon deuxième fils j'avais peur de pleurer, de retourner un an plus tôt, de ne pas pourvoir le prendre dans mes bras, de lui en vouloir d'être là et pas son frère mais pas du tout. Tout se passe vite tu n'oublies rien mais tu es dans l'instant, la découverte, l'émotion "positive" Ce qui a été très difficile à gérer mais on s'y attendait avec mon ami est : les jours qui suivent on a confondu plusieurs fois les prénoms (deux garçons) , mais mon petit bout est là et il compte sur nous. Je lui parle régulièrement de son frère depuis sa naissance. Jespère que ces quelques lignes vous aiderons.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


253415
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages