Histoire vécue Grossesse - Bébé > Accouchement > Autres      (11760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perte de ma petite fille a 7 mois de grosses

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 11/06/11 | Mis en ligne le 07/05/12
Mail  
| 163 lectures | ratingStar_251924_1ratingStar_251924_2ratingStar_251924_3ratingStar_251924_4
Bonjour, moi aussi j'ai perdu mon petit garçon après un accouchement à à peine 6 mois de grossesse. Tout se passait bien, j'avais des contractions depuis quelques semaines et étais sous traiment, mais rien n'inquiétait les médecins. J'ai quand même à un moment donné été arrêtée pour deux semaines. Au bout d'une semaine d'arrêt, je n'ai pas réalisé que ces contractions se rapprochaient. Je n'ai rien senti. Et quand j'ai compris que les contractions étaient différentes de celles précédentes, j'ai appelé les pompiers (jétais seule mon compagnon vivant à l'étranger) et le temps (15 minutes) que j'arrive à l'hôpital j'étais dilatée à 7… on m'a fait une ceasarienne avec anestésie totale. Au réveil, j'ai cru que mon bébé était mort et n'osait même pas demander s'il avait vécu. On m'a dit qu'il avait vécu et avait été transféré en réanimation. Il pesait 900 grammes. Un vrai petit ange. Il a vécu 3 semaines. En fait, les médecins ont vu des lésions au cerveau au bout de 10 jours. Mon compagnon était plein d'espoir (les lésions auraient pu rester localisées, même si je ne sais toujours pas si, si tel avait été le cas, il aurait eu une vie "normale"). Moi j'ai tout de suite eu très peur et un très mauvais présentiment. Malheureusement, moins de 2 semaines après, on nous a annoncé que les lésions, localisées d'un côté du cerveau au début, s'étaient propagées dans l'autre hémisphère, avec pour conséquence que le bébé ne vivrait pas, les fonctions vitales étant atteintes. Là nous avons eu deux jours avec lui puis il est mort dans mes bras. Je ne voulais pas qu'il meurt seul. Les médecins nous ont garanti qu'il n'a pas souffert. L'idée qu'il souffre me (nous) mortifiait. Autant je n'arrêtais pas de pleurer pendant les trois semaines d'aller-retour avec l'hôpital quand j'allais voir mon petit garçon (et tirait mon lait 6 fois par jour) et quand il est mort dans mes bras. Mais tout de suite après et depuis (il est mort le 18 avril dernier) , j'ai l'impression de ne rien ressentir et que cela est arrivé à quelqu'un d'autre. J'ai un peu pleuré, mais j'ai l'impression d'être celle qui console les autres). Par ailleurs, j'ai passé toute cette période à me concentrer sur mon compagnon qui va très mal. Ses premières réactions ont été très "violentes" vis-à-vis de moi. Il disait qu'il voulait mourir et que notre couple ne tiendrait jamais le coup. Même s'il ne me l'a jamais dit directement, j'ai compris qu'il m'en voulait beauoup (j'ai travaillé - je suis juriste - avec des horaires très lourds pendant toute ma grossesse et prenait l'avion pour aller voir mon compagnon une fois tous les 15 jours). Les médecins lui ont expliqué que ces choses arrivent et qu'on ne connait pas la cause, mais je sais qu'au fond de lui il m'en veut beaucoup et s'en veut de ne pas m'avoir "interdit" d'aller travailler. Je ne sais pas si notre couple survivra. Les choses vont un peu mieux. Il a commencé à voir une psycologue. Mais il continue à dire qu'il espère mourir bientôt pour rejoindre notre petit. Il y a un an nous avions déjà vécu une triste histoire. J'étais enceinte de 4mois et demi quand de graves malformations au foetus ont été détectées. Le foetus était en train de mourir. On m'a délenché un accouchement, sans le moindre anti-douleur, 24 heures au total, avec 12 heures de douleur attroce (douleur de 1 à 10? 30!). Nous avions eu trop peur d'être impressionnés et n'avions pas vu le foetus. Je me suis sentie très coupable pendant toute ma seconde grossesse. Aurons-nous d'autres enfants un jour comme le désirions tant ? Nous marrierons-nous comme nous l'avions prévu ? Je n'en sais rien. Je ne sais pas si ce témoignage aidera quiconque, mais j'ai été très touchée de lire les autres témoignages et voulais raconter mon histoire.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


251924
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les canapettes/mapettes depassent les 32 sa! on pointe! - les novembrettes 2013 - futures mamans

image

Salut les filles, Ici voilà ce que m'a d dit la toubib : au dessus de 25 même le col n'est pas inquiétant passé 32 SA, c'est normal que ça s'efface petit à petit en fin de grossesse. Elle m'a dit aussi que c'était super dur à mesurer avec la...Lire la suite

Vos avis sur la maternite de l'hopital prive du blanc mesnil 93 svp - choisir sa maternite

image

J'ai accouche a la clinique de BM en 2010. Je suis enceinte de 4 mois et j'accoucherai la bas aussi pour BB2. Mon 1er accouchement c'est super bien passe. Je suis tombée sur un SF (homme ! ) qui a été au top : très présent, il venait a la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages